background preloader

Génocide Arménien

Facebook Twitter

Le Génocide Arméniens. 24 avril 1915 - Le génocide arménien. Le samedi 24 avril 1915, à Constantinople (*), capitale de l'empire ottoman, 600 notables arméniens sont assassinés sur ordre du gouvernement.

24 avril 1915 - Le génocide arménien

C'est le début d'un génocide, le premier du XXe siècle. Il va faire environ 1,2 à 1,5 million de victimes dans la population arménienne de l'empire turc (ainsi que plus de 250.000 dans la minorité assyro-chaldéenne des provinces orientales et 350.000 chez les Pontiques, orthodoxes hellénophones de la province du Pont).

Un empire composite Aux premiers siècles de son existence, l'empire ottoman comptait encore une majorité de chrétiens (Slaves, Grecs, Arméniens, Caucasiens, Assyriens....). En Anatolie, au coeur de la Turquie actuelle, les chrétiens représentaient 30% à 40% de la population. Les premiers sultans, souvent nés d'une mère chrétienne, témoignaient néanmoins d'une relative bienveillance à l'égard des Grecs orthodoxes et des Arméniens monophysites. Ce qu’il faut savoir du génocide des Arméniens. Histoire-géographie-citoyenneté - le génocide arménien - classe inversée.

The Armenian Genocide Museum-institute. “The Armenian Genocide in Contemporary American Encyclopedias”: AGMI presents a new edition The Armenian Genocide Museum-Institute has published the new monograph of Armen Kirakossian “The Armenian Genocide in Contemporary American Encyclopedias”.

The Armenian Genocide Museum-institute

The edition was presented in English. In this publication Dr. Arman Kirakossian studied and analyzed nearly forty specialized and thematic encyclopedias (Encyclopedia of War Crimes and Genocide, Encyclopedia of Genocide, etc.), dictionaries (Dictionary of Genocide, etc.), handbooks (The Oxford Handbook of Genocide Studies, etc.) and other directories published in the USA during the last fifteen years. Based on the material gathered the author divided the book into chapters which are representing conceptual and factual aspects of the Armenian Genocide beginning from the origins of the Armenian Question.

Centenaire génocide arménien - Focus sur les Arméniens de Marseille. Historique du génocide arménien. Génocide Arménien - témoignage d'une marseillaise. Génocide arménien : quatre questions pour comprendre ce qui s'est passé il y a cent ans. Génocide des Arméniens: le mensonge d'un siècle. 24 avril 1915 : grande rafle des intellectuels et des notables arméniens de Constantinople ; le génocide peut commencer.

Génocide des Arméniens: le mensonge d'un siècle

Cent ans plus tard, le président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, continue d’exiger des preuves. Barack Obama, lui, a déjà déclaré que le génocide arménien était une incontestable vérité historique. Mais les Etats-Unis d’Amérique ne sont pas prêts à une reconnaissance officielle, aujourd’hui moins que jamais. La Turquie demeure un allié trop important, puissant et ombrageux, depuis trop longtemps, un verrou stratégique qu’il convient de ménager. Cent ans après le début des massacres, seule une vingtaine de pays ont reconnu officiellement le génocide et la Turquie s’arcboute sur son négationnisme d’Etat, fondateur de son existence même, sa colonne vertébrale idéologique, comme si elle craignait de s’effondrer en cessant de nier une si vieille évidence, pourtant irréfutable et documentée.

“la dimension proprement totalitaire du phénomène” Génocide des Arméniens : 100 ans pour comprendre et reconnaître. Camp de concentration de Meskené photographié par Armin Wegner © Coll des PP.

Génocide des Arméniens : 100 ans pour comprendre et reconnaître

Mekhitaristes de Venise À l’occasion du centième anniversaire du génocide des Arméniens, le Mémorial de la Shoah, dédie une exposition et une série de rencontres à ce meurtre de masse qui préfigure ceux qui se sont produits au cours de ce siècle. Une exposition de plus grande envergure aura lieu également fin avril à l'Hotel de Ville de Paris, qui accueillera le mémorial arménien d'Erevan consacré à la disparition des Arméniens dans l'Empire ottoman. Le pape François reconnaît le génocide arménien. Le Premier ministre turc a qualifié dimanche les propos du pape sur le génocide arménien de «partiaux» et «inappropriés».

Le pape François reconnaît le génocide arménien

Plus tôt, le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu a jugé«sans fondement» et «loin de la réalité historique» l’utilisation par le pape François du mot «génocide» pour qualifier le massacre des Arméniens il y a 100 ans. «La délaration du pape, qui est loin de la réalité légale et historique, ne peut pas être acceptée», a dit sur son compte Twitter le ministre. La Turquie a dans la foulée rappelé son ambassadeur au Vatican pour «consultation» et a convoqué dimanche le représentant du Vatican à Ankara afin qu’il s’explique sur la position du pape François, ont annoncé les télévisions turques.

Le représentant a été convoqué au ministère des Affaires étrangères turc, ont précisé les chaînes NTV et CNN-Turk. «Au siècle dernier, notre famille humaine a traversé trois tragédies massives et sans précédent. Le tabou du génocide arménien. Série 1915 : Le génocide arménien. CARTE. Les pays qui reconnaissent le génocide arménien. Le génocide arménien laisse un vide chez les expatriés. Francetv info Mis à jour le , publié le Ils sont aujourd'hui plus de 600 000 Arméniens à vivre en France, notamment dans la région de Marseille.

Le génocide arménien laisse un vide chez les expatriés

Ce sont les descendants de tous ceux qui ont quitté leurs terres dès 1915, année où les Turcs ottomans ont massacré plus d'un million de leurs compatriotes. Alors aujourd'hui vendredi 24 avril, jour de la commémoration du centenaire du génocide, ils sont nombreux à se sentir investis par ce passé douloureux. Comme Arthur Sarolian, qui a décidé de se rendre devant la cathédrale de la Major. Les grands-parents d'Arthur Salorian, comme de milliers d'Arméniens, ont fui la Turquie et les massacres. Génocide des Arméniens : déportation et massacres. Les ressources Au printemps 1915, la population arménienne de l'Empire ottoman est victime d'arrestations massives, de déportations et de massacres. le bilan: près de 1,3 millions de morts.

Génocide des Arméniens : déportation et massacres

Cliquez sur les éléments de la légende pour les faire apparaître sur la carte (version image). Après la défaite de Sarikamich contre les Russes, le gouvernement jeune-turc s'attaque aux Arméniens de l'Empire, et en premier lieu à ceux des provinces orientales, morceau de l'Arménie historique où se trouve la majorité d'entre eux. Le génocide des Arméniens, cent ans après. Marseille : les rescapés du génocide des Arméniens de 1915.