background preloader

Généralités

Facebook Twitter

Les 5 infos de la présidentielle aujourd'hui : Laurence Haïm rejoint Macron, Fillon fait son mea culpa sur la Sécu, Valls s'agace... Grands discours, petites phrases, propositions chocs ou anecdotes… Chaque jour, jusqu'au 7 mai 2017, date du second tour de l'élection présidentielle, franceinfo résume ce qu'il ne faut pas rater de l'actualité de la campagne.

Les 5 infos de la présidentielle aujourd'hui : Laurence Haïm rejoint Macron, Fillon fait son mea culpa sur la Sécu, Valls s'agace...

Voici l'essentiel à retenir de ce mercredi 11 janvier. 1Laurence Haïm rejoint Macron Laurence Haïm intègre l'équipe d'Emmanuel Macron. La journaliste, qui vient d'annoncer son départ d'i-Télé et de Canal+, va devenir la porte-parole du candidat en charge des questions internationales, annonce à franceinfo Sylvain Fort, le directeur de la communication du mouvement En marche ! "Elle a commencé à faire des sous-entendus sur Twitter, mais elle en fera l'annonce aujourd'hui ou demain", précise Sylvain Fort, confirmant une information du journal Le Monde. 2017 : la bataille de la gauche : toutes les infos et actualités - LCI. La présidentielle de 2017 peut-elle être uberisée ? Image d'illustration (Crédit : Benoît Raphaël) Le terme a été lancé par Emmanuel Macron, sans doute pas innocemment.

La présidentielle de 2017 peut-elle être uberisée ?

Lui qui, après avoir mis quelques pieds dans la fourmilière, commence à avouer publiquement se sentir à l’étroit dans un système arrivé à bout de souffle. Et puis on nous dit que le Front National c’est ce qui nous attend. Mais on oublie que les deux tiers des Français ne veulent certes ni de Hollande, ni de Sarkozy, ni d’un autre issu de l’un des partis historiquement au pouvoir. Mais qu’ils ne veulent pas du Front National non plus. Benoît Raphaël (Crédit : DR) Une large majorité de Français pourraient voter pour un candidat non affilié à un parti. Présidentielle 2017, l’élection de tous les rejets. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Gérard Courtois Primaire des écologistes, primaire de la droite, primaire des socialistes (et associés), campagne présidentielle, campagne législative : nous voilà au seuil de dix mois de débats et d’empoignades politiques.

Présidentielle 2017, l’élection de tous les rejets

Le terme de cette très longue séquence électorale est connu : le prochain président de la République sera désigné en mai 2017 et l’Assemblée nationale renouvelée en juin. Mais c’est bien la seule certitude. Pour le reste, la situation est imprévisible, comme rarement à pareille échéance. La lourdeur du climat qui s’est installé sur le pays depuis des mois y contribue pour beaucoup.

L'attentat de Nice va-t-il faire basculer l'élection présidentielle ? Et si l'élection présidentielle de 2017 se jouait aussi sur la politique étrangère?  Malgré les attaques terroristes de Saint-Étienne-du-Rouvray, le 21 juillet, du 14 juillet 2016 à Nice et du 13 novembre à Paris, le Gouvernement français refuse de reconnaître le lien entre le terrorisme islamiste en France, la crise au Moyen-Orient, et la complaisance quasi criminelle envers la menace de l'islamisme politique sur la scène nationale.

Et si l'élection présidentielle de 2017 se jouait aussi sur la politique étrangère? 

Qu'on se le dise: ce sont les djihadistes qui ont frappé tour à tour Saint-Étienne-du-Rouvray, Nice, Paris, et Bruxelles. Ils ont été endoctrinés par l'idéologie salafiste parrainée par les mosquées financées par l'Arabie Saoudite, et indirectement financées par des donateurs privés des pays du Golfe. De plus, on soulignera volontiers que le salafisme est très largement toléré par la Turquie, le pays par lequel les terroristes passent en Europe.

Pour mémoire, le président français François Hollande décorait le prince héritier saoudien Mohammed Bin Nayef de la Légion d'honneur en mars 2016. Présidentielle 2017 : que vaut le candidat Hulot ? - Le Parisien. LE FAIT DU JOUR.

Présidentielle 2017 : que vaut le candidat Hulot ? - Le Parisien

Il hésite mais ne renonce à rien pour 2017. S'il y va, il pourra s'appuyer sur une exceptionnelle popularité, selon notre enquête exclusive Odoxa. Se traduira-t-elle en votes ? En attendant Hulot... 2017 : Manuel Valls redoute une défaite de la gauche "dès le premier tour" ENQUÊTE FRANCEINFO. Découvrez qui sont les 82 candidats déjà déclarés à l'élection présidentielle de 2017. La succession de François Hollande fait visiblement des envieux.

ENQUÊTE FRANCEINFO. Découvrez qui sont les 82 candidats déjà déclarés à l'élection présidentielle de 2017

A sept mois du premier tour de l'élection présidentielle, au moins 82 Français ont déclaré leur intention de se présenter, selon un décompte réalisé par franceinfo et publié vendredi 2 septembre. Certains sont bien connus, d'autres au contraire en sont à leur toute première tentative… Pour s'y retrouver dans cette jungle des candidatures, franceinfo a établi un trombinoscope des prétendants à l'Elysée. Cliquez sur la photo de chacun des candidats pour découvrir son profil détaillé. Filtrez et triez cette liste selon les critères de votre choix. >> Cliquez ici pour accéder au contenu depuis notre application mobile << Cette longue liste de candidats compte bon nombre de figures de la vie politique –Nicolas Sarkozy, Arnaud Montebourg, Cécile Duflot, Jean-Luc Mélenchon ou Marine Le Pen, pour ne citer qu'eux–, mais aussi beaucoup d'inconnus du grand public qui se verraient pourtant bien chef de l'Etat.

La politique française est verrouillée par le vote des seniors. Un facteur majeur pèse sur la définition de l’offre politique de la prochaine élection présidentielle: le vote des retraités.

La politique française est verrouillée par le vote des seniors

Ses implications idéologiques et politiques touchent la droite comme la gauche. Sa part relative ne cesse de croître sous le double effet du vieillissement démographique et de la surparticipation électorale croissante des seniors. En effet, si le taux de participation des électeurs de plus de 60 ans, s’est établi, selon l’institut Ipsos, à plus de 87% au second tour de l’élection présidentielle de 2012 (contre 80% sur l’ensemble de l’électorat), cette tendance s’est accrue lors des élections intermédiaires. Les premiers sondages relatifs au corps électoral des futurs votants à la primaire de la droite confirment que celle-ci sera avant tout l’expression des électeurs les plus âgés. Vieillissement, surparticipation et primaires Quels sont les grands facteurs à l’œuvre?

Deuxième point, la surparticipation électorale des électeurs âgés s’accroît. Et la gauche?