background preloader

France - Ecologie

Facebook Twitter

Huile de palme : l’avertissement du patron de Total aux députés. Patrick Pouyanné est connu pour ne pas mâcher ses mots.

Huile de palme : l’avertissement du patron de Total aux députés

Reçu, mardi 17 septembre, par la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale, le président-directeur général (PDG) de Total a tenté de contenir son caractère explosif pour convaincre les députés de revenir sur une disposition fiscale qui le hérisse : en décembre 2018, ils avaient supprimé l’avantage fiscal dont pouvaient bénéficier les biocarburants à base d’huile de palme. La ferme pilote de la Durette menacée de disparaître à Avignon. La ferme de la Durette pourrait bien être chassée de la ceinture verte d'Avignon dans les prochaines semaines.

La ferme pilote de la Durette menacée de disparaître à Avignon

Le Conseil Départemental de Vaucluse, le propriétaire des lieux, veut vendre et n'aurait pas pour l'instant retenu l'offre du collectif faisant fonctionner la ferme pilote. La proposition faite par le Syndicat Mixte d’Électrification 84 aurait séduit le vendeur pour l'acquisition d'une partie des locaux. En ce qui concerne les terres agricoles, elles pourraient être rachetées par un voisin agriculteur. Un projet unique en France Ce projet de recherche mis en place sur quatre hectares et demi de vergers maraîchers est pourtant unique en France. Incendies en Californie : « La nature montre des solutions » Malgré les incendies en Californie, Trump n'a pas changé d'avis sur le réchauffement climatique. ÉTATS-UNIS - Fumée épaisse, maisons en ruines, voitures calcinées: un spectacle de désolation attendait samedi 17 novembre Donald Trump à son arrivée à Paradise, petite ville presque totalement rayée de la carte par l'incendie le plus meurtrier de l'histoire de la Californie.

Malgré les incendies en Californie, Trump n'a pas changé d'avis sur le réchauffement climatique

Le visage grave sous sa casquette camouflage "USA", le président américain, qui ne portait pas de masque malgré l'épaisse fumée qui enveloppe toujours la région, a constaté l'ampleur des dégâts aux côtés de la maire de Paradise, Jody Jones. "C'est très triste à voir", a-t-il déclaré après avoir passé une vingtaine de minutes dans un camp de mobile-homes, où seul un drapeau américain apportait une touche de couleur au milieu des cendres. "En ce qui concerne le nombre de morts, personne ne sait véritablement à ce stade, il y beaucoup de personnes portées disparues", a-t-il ajouté. Le "Camp Fire" a ravagé près de 60.000 hectares dans le nord de la Californie. Incendies en Californie : "Donald Trump pense comme un enfant de huit ans !" Le président américain s'est rendu dans l'état ravagé par les feux. Certains sinistrés n'apprécient pas beaucoup ses critiques sur la gestion de la catastrophe par les autorités locales.

Donald Trump s’est rendu samedi 18 novembre en Californie pour constater les dégâts du feu "Camp Fire" et soutenir les victimes de ce gigantesque incendie, qui a déjà fait 71 morts et plus d'un millier de disparus, selon un dernier bilan. Le président américain a notamment visité la ville de Paradise, totalement détruite par les flammes, mais il a également critiqué une nouvelle fois la façon dont la Californie gère ses forêts.

"Écoutez-le ! " Pesticides : l'Assemblée rejette une nouvelle hausse des crédits du plan chlordécone. L'Assemblée nationale a rejeté vendredi soir dans le cadre du projet de loi de finances pour 2019 une nouvelle hausse des crédits du plan chlordécone, pesticide longtemps utilisé aux Antilles pour combattre un insecte dévastant les bananeraies et suspecté d'avoir des effets toxiques pour l'homme.

Pesticides : l'Assemblée rejette une nouvelle hausse des crédits du plan chlordécone

L’accélération de la dépollution des terrains rejetée. L'élu de Martinique Serge Letchimy (groupe socialiste) a réclamé de porter le plan chlordécone, établi à 2 millions d'euros pour l'an prochain - un montant stable par rapport à 2018 - à 4 millions d'euros, afin d'accélérer la dépollution des terrains. Les agents de l'ONF lancent un mouvement contre la marchandisation des forêts françaises. Les garde-forestiers de l’Office national des forêts (ONF) organisent à partir de ce 17 septembre une grande marche à travers la France pour dénoncer l’industrialisation qui menace la gestion des forêts publiques.

Les agents de l'ONF lancent un mouvement contre la marchandisation des forêts françaises

Celles-ci couvrent près de 4,6 millions d’hectares, soit l’équivalent de la région Bourgogne Franche-Comté. Partant de Mulhouse, Valence, Perpignan ou Strasbourg, les forestiers se donnent pour objectif de rejoindre à pied, d’ici le 25 octobre, la forêt de Tronçais, dans l’Allier, l’une des plus belles futaies de chênes en France plantée au 17ème siècle. Un grand rassemblement s’y déroulera le même jour. Plus.lesoir. ENQUETE FRANCEINFO. Un "poison", une "kalachnikov"... Inquiétudes autour du métam-sodium, le pesticide qui a intoxiqué 70 personnes dans le Maine-et-Loire. Entre le 28 septembre et le 12 octobre, ce produit a provoqué trois intoxications distinctes dans ce département de l'Ouest.

ENQUETE FRANCEINFO. Un "poison", une "kalachnikov"... Inquiétudes autour du métam-sodium, le pesticide qui a intoxiqué 70 personnes dans le Maine-et-Loire

La préfecture en a suspendu l'utilisation jusqu'au 26 octobre. Elle a commencé par sentir "une odeur de gaz". Ce mardi 9 octobre, vers 10h20, Monique Terdriau prépare des commandes de plantes vivaces quand un parfum suspect envahit la serre de Kastell, l'une des nombreuses pépinières de Brain-sur-l'Authion (Maine-et-Loire). Très vite, ses yeux la piquent. "J'avais l'impression d'être gonflée juste sous l'œil et puis j'ai ressenti des picotements dans la gorge", raconte l'ouvrière agricole de 58 ans. Alertés par une entreprise voisine, les pompiers sont rapidement sur les lieux. TROMBINOSCOPE - Mais qui sont les sénateurs « anti-BIO » ?! Le scénario qui effraie les climatologues. Le Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (Giec) est réuni cette semaine en Corée. Son but ? Adopter un rapport sur les effets qu’aurait un réchauffement atmosphérique moyen de 1,5 °C par rapport à la période de climat stable qui a précédé, pendant des milliers d’années, la révolution industrielle.

Or, depuis celle-ci, nous avons déjà réchauffé le climat d’1 °C, avec des effets déjà notables. Une augmentation d’un demi degré les aggraverait encore, écrivent les experts, qui valideront leur rapport à la fin de la semaine. Mais si, à lire attentivement ce texte en anglais au langage très technique, on ne peut qu’être inquiet, il reste en fait prudent et n’aborde pas, sinon par allusions, une question qui préoccupe vivement les climatologues du monde entier : la possibilité que le réchauffement dépasse un seuil à partir duquel se produiraient des effets irréversibles et s’amplifiant sans limitation possible. Puisque vous êtes ici… Soutenir Reporterre. Notre maison brûle et nous la regardons sans rien faire. Temps de lecture: 8 min Depuis le 1er octobre, les représentants des 195 pays membres du Giec (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) sont réunis à Incheon, en Corée du Sud, et travaillent sur le rapport spécial 1,5°C qui lui a été commandé et dont le contenu doit être diffusé le lundi 8 octobre avec un résumé destiné aux décideurs et décideuses politiques.

Notre maison brûle et nous la regardons sans rien faire

Ce rapport très attendu porte sur les conséquences d'une hausse des températures moyennes mondiales supérieures à 1,5°C et sur les émissions de gaz à effet de serre qui y sont associées. Mais pas besoin d'attendre le 8 pour affirmer quelles seront les grandes lignes de ce rapport. D'abord, il devrait montrer que les efforts entrepris jusqu'à maintenant partout dans le monde sont insuffisants pour que cet objectif d'une hausse des températures limitée à 1,5°C puisse être atteint. Cela, on le sait depuis le jour où le texte de l'accord de Paris sur le climat a été adopté, le 12 décembre 2015.

Pour les paysans et la nature, la sécheresse n’en finit plus. Iamal ou « la fin du monde » L’ouverture de l’Arctique grâce au changement climatique représente un enjeu économique et géopolitique majeur explique, dans sa chronique, l’historien Jean-Baptiste Fressoz.

Iamal ou « la fin du monde »

LE MONDE | 25.09.2018 à 12h05 | Par Jean-Baptiste Fressoz (Chercheur au Centre de recherches historiques Alexandre-Koyré de l’Ecole des hautes études en sciences sociales) Transformations. Pour la première fois dans l’histoire, un navire porte-conteneurs, le Venta Maersk, a relié cet été Saint-Pétersbourg à Vladivostok en longeant les côtes de la Sibérie. Ce pourrait être anecdotique si Maersk n’était pas la première compagnie maritime du monde et si le succès de l’expérience n’avait pas aiguisé l’appétit de ses concurrents : l’armateur chinois Cosco est également en train de constituer une flotte de navires équipés pour la navigation arctique. Macron « Champion de la Terre » ? Une dessinatrice remet les choses à leur place. Environnement, cause animale, défense des minorités sexuelles, Muriel Douru est une illustratrice française qui consacre une partie de son temps libre au dessin, souvent engagé et surtout sans langue de bois.

Macron « Champion de la Terre » ? Une dessinatrice remet les choses à leur place

Sa dernière Chronique d’une citoyenne engagée se questionne sur le « sacre » d’Emmanuel Macron nommé « Champion de la Terre » aux États-Unis mais aussi champion du climat. Rappelons que l’année dernière, plus de 300 militants écologistes étaient tués à travers le monde dans une indifférence quasi totale en raison de leurs actions courageuses sur le terrain. Mais qui sont les vrais champions ? BD publiée avec toutes autorisations de Muriel Douru. Visitez son blog ici. Le massif du Mont-Blanc, un joyau qui s'écroule sous nos yeux. Tout commence dans les années 1970.

Le massif du Mont-Blanc, un joyau qui s'écroule sous nos yeux

À l’époque, pas question de parler de "réchauffement climatique" puisque le terme est apparu à la toute fin des années 1980. Les scientifiques constatent simplement que les températures ont tendance à augmenter. Un chercheur de Zurich décide d’étudier de plus près le permafrost et ses différents états lorsque la température évolue au-dessus de la moyenne. Le permafrost, c’est un sol qui reste constamment gelé et sert de ciment entre différentes plaques rocheuses. VIDEO. Réchauffement climatique : une inquiétante étude prédit un possible point de non-retour.

Ce lundi, des chercheurs internationaux ont tiré la sonnette d'alarme : si nous ne faisons rien, la pollution due aux énergies fossiles risque de pousser le globe dans un état durable et dangereux "d’étuve". Si les calottes polaires continuent de fondre, les forêts d'être décimées et les émissions de gaz à effet de serre de battre des records, la Terre risque en effet de franchir un point de rupture.

Cette mise en garde a été formulée par des chercheurs dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences. Selon eux, une hausse des températures supérieure de 2 degrés à celle de l'ère préindustrielle pourrait, par un effet domino, entraîner la Terre vers des températures encore plus élevées. La température moyenne est déjà supérieure d'un degré et continue d'augmenter à un rythme de 0,17 degré par décennie. Glyphosate : De Rugy refait l'histoire de sa responsabilité. Dans "Le Monde", le nouveau ministre de la Transition écologique affirme qu'il n'a rien pu faire concernant le glyphosate.

Erreur : alors président de l'Assemblée nationale, François de Rugy a au contraire utilisé ses pouvoirs pour que le délai de trois ans ne soit pas inscrit dans la loi. Comme tout ministre d’Etat, François de Rugy a droit à son interview d’intronisation dans Le Monde, édition de ce mardi 11 septembre. On n’y trouvera pas grand chose sur le plan des engagements. La question nucléaire est dégagée à plus tard : le ministre de tutelle d’EDF verra si on construit de nouveaux EPR, ou pas, lorsque celui de Flamanville aura démarré, soit en 2019 au mieux. Facebook. Le cri d'alarme d'Hubert Reeves: "La disparition des vers de terre, aussi grave que le réchauffement climatique" C'est un sage qui jusque là avait plutôt la tête dans les étoiles. Aujourd'hui, il nous revient avec un cri d'alarme très terre à terre: Hubert Reeves, le célèbre astrophysicien, continue à 85 ans son combat pour sauver la planète: "Nous sommes en train de vivre un anéantissement biologique" alerte-t-il, en passage au museum de sciences naturelles de Bruxelles, "une extinction de masse des animaux".

Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. Je m'inscrisNe plus afficher × Nicolas Hulot : "Je prends la décision de quitter le gouvernement" L’agriculture biologique serait aussi efficace que les pesticides. Les plastiques : les déchets de l'an 2000. La biodiversité s'effondre en Nouvelle-Aquitaine. Quelle exposition des français au glyphosate (herbicide le plus vendu au monde) ? Le Gulf Stream se dérègle à toute vitesse. C’est une très mauvaise nouvelle. On s’en doutait depuis plusieurs années mais aujourd’hui les scientifiques sont formels et c’est une première. Deux études viennent en effet d’être publiées simultanément dans la revue Nature. Records climatiques. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'agriculture biologique sous la menace de Bruxelles. Le label bio, qui garantit le plus haut standard de qualité en production agricole, va-t-il être vidé de sa substance par Bruxelles ? C'est la crainte de tous les opérateurs qui ont décidé d'alerter les consommateurs. Quand Total et EDF viennent parler climat - Le Moment Meurice. Lemonde. Étais-la-Sauvin, ce village sans eau potable depuis un an : « Il y en a vraiment ras-le-bol » - Étais-la-Sauvin (89480) - L'Yonne Républicaine. Le Canada à la rescousse du CETA. Confrères Journalistes bordel, réveillez vous ! – Clément MONTFORT. Demain, tous crétins ? - ARTE.

34 graffitis, 34 vérités, 34 coups de poing : hommage au street art engagé (celui qui fait mouche !) - POSITIVR. Le gouvernement supprime la taxe sur les activités polluantes et les installations classées. Centrale du Tricastin : le gendarme du nucléaire oblige l’arrêt des quatre réacteurs. Incident à la centrale du Bugey: l’Autorité de sûreté nucléaire active son centre d’urgence. Climat : Donald Trump annonce le retrait des Etats-Unis de l’accord de Paris. Changement climatique. Le permafrost entourant la banque mondiale de graines a fondu. Déserté, un petit village de Dordogne reprend vie en misant tout sur le bio ! Cuve de l'EPR de Flamanville : l'incroyable légèreté d'Areva et EDF. Charente : un maire prend un arrêté anti-pesticides, la FNSEA s'oppose à la décision. Pesticides : l’Agence européenne des produits chimiques blanchit le glyphosate. Alerte : contamination de l'Europe à l'iode131 en cours suite à un accident nucléaire en Norvège.

"Ils vont pas nous emmerder" : Ségolène Royal s'agace face à des militants écologistes au Salon de l'agriculture. Quand le gouvernement et la FNSEA redessinent la carte des cours d’eau. La FNSEA veut faire disparaître les petits cours d’eau de nos cartes. INRA 16/12/16 Une bioéconomie basée sur la forêt et le bois ? Toutes les 20 minutes, l'urbanisation bétonne l'équivalent de 4 terrains de foot de terres agricoles. De nouvelles vidéos-chocs dénoncent l’abattage de vaches avec leur fœtus. Comment réduire l’usage des pesticides dans les vignes ? - Reportages (partenaires) CARTE DE FRANCE des Sénateurs ANTI-BIO. Tempête à l’INRA autour d’un rapport sur l’agriculture biologique.