background preloader

Fin de l'Univers

Facebook Twitter

Dix moyens de detruire la Terre 1/4 L'Univers Et Ses Mysteres HD. Dix moyens de detruire la Terre 2/4 L'Univers Et Ses Mysteres HD. Dix moyens de detruire la Terre 4/4 L'Univers Et Ses Mysteres HD. Dix moyens de detruire la Terre 3/4 L'Univers Et Ses Mysteres HD. Fin du monde. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fin du monde

La fin du monde est le moment de la disparition de l'univers, de la Terre ou de la seule humanité, telle qu'elle peut être imaginée par des individus ou des institutions. Cet événement majeur est un élément important dans de nombreuses religions, philosophies et mythologies, ainsi qu'un sujet mis en scène dans l'art. Son étude est l'eschatologie. Partie 3. La fin de l'univers. Partie 2. Partie 1. Destin de l'Univers. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Destin de l'Univers

Le destin de l'Univers fait partie des questions fondamentales de la cosmologie. Elle a trait à l'évolution future de l'expansion de l'Univers. Pendant longtemps elle a été focalisée sur la question de savoir si l'expansion observée actuellement se poursuivrait indéfiniment ou s'interromprait pour laisser place à une phase de contraction menant au Big Crunch, un effondrement général de l'Univers, analogiquement inverse du Big bang. Chronologie du futur lointain. Big Rip. Big Crunch. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Big Crunch

En cosmologie, le Big Crunch est un des possibles destins de l'Univers. Il désigne l'effondrement de l'univers, c'est-à-dire une phase de contraction faisant suite à la phase d'expansion. C'est donc en quelque sorte un « Big Bang à l'envers », qui consiste à ramener le cosmos à son point de singularité d'origine annulant l'espace et le temps. Comment va finir notre univers ? La réponse à cette question n’est que théorie.

Comment va finir notre univers ?

Personne ne le sait vraiment, alors, on envisage des scénarios possibles. L’apprentissage du cosmos est devenu de plus en plus efficace grâce au fabuleux télescope Hubble ! Sans lui nous serions restés dans l’ignorance totale. Trois scénarios pour la fin de l’Univers. Dans les années 1980, le destin de l’Univers semblait clair : l’expansion amorcée lors du Big Bang continuerait indéfiniment tout en ralentissant petit à petit ; l’Univers refroidirait lentement jusqu’à une mort thermique.

Trois scénarios pour la fin de l’Univers

Mais avec la découverte de l’énergie sombre, cette question eschatologique a pris une nouvelle tournure : plusieurs scénarios sont désormais envisagés, dont celui du " grand déchirement" (Le Big Rip), où tout ce qui compose l’Univers est littéralement déchiqueté par une énergie répulsive... Quelle hypothèse favoriser ? Tout repose sur la nature de l’énergie sombre qui reste l’une des grandes énigmes de la cosmologie. L’univers dans plusieurs milliards d’années. L'accélération de l'expansion de l'univers. A) La découverte En 1998, deux équipes internationales (le Supernova Cosmology Project et le High Z Supernovae Search) ont découvert que l’expansion de l’univers était en accélération.

L'accélération de l'expansion de l'univers

Ces constatations ont été faites en mesurant la distance de luminaison de ces supernovae et leur rapport avec le redshift. Mort thermique de l'Univers. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mort thermique de l'Univers

Origine conceptuelle[modifier | modifier le code] Histoire[modifier | modifier le code] L'idée de "mort thermique de l'univers" résulte de l'examen de l'application de la première des deux lois de la thermodynamique à l'évolution de l'univers. En particulier, William Thomson mit en avant l'idée nouvelle, basée sur de récentes expériences de thermodynamique, que la "chaleur n'est pas une substance, mais une forme dynamique d'effet mécanique. Nous percevons qu'il doit y avoir une équivalence entre le travail et la chaleur, comme entre la cause et l'effet"[1]. L'avenir de l'univers. Juste avant la réionisation, les émissions des premières régions HI à haut décalage Doppler étaient encore uniformes.

L'avenir de l'univers

A présent, les baryons et les premiers atomes sont découplés des photons et n'entravent plus leur évolution. Conséquence des instabilités gravitationnelles apparues après le découplage, un peu partout dans l'Univers des poches de matière baryonique se développent, la matière sombre (ou noire) non baryonique interagissant très peu avec la matière et pas du tout avec le rayonnement. La dimension angulaire de ces nuages baryoniques primordiaux est très variable en fonction des régions mais peut atteindre quelques dizaines de minutes d'arc ce qui correspond à des structures de plusieurs centaines de millions d'années-lumière. L'UNIVERS SANS FIN. Mes réflexions m’ont finalement amené à reconnaître que l’univers est infini.

L'UNIVERS SANS FIN

Tout comme pour un cercle, il n’a ni début, ni fin. La seule chose qui différencie un cercle d’un autre est sa grandeur. Tout dans l’univers nous est présenté sous une forme circulaire, exemples: les galaxies, les planètes, les étoiles, le soleil, la lune, etc. Si tout nous est présenté sous la forme d’un cercle dans l’infiniment grand, il en est de même dans l’infiniment petit. Théorie des cordes et destruction de l'Univers : Le Big Bang. D'abord, ta question elle est pas stupide et nous sommes tous sur le site là pour en poser et progresser.

Théorie des cordes et destruction de l'Univers : Le Big Bang

Donc, no soucy. A Kerjo, écoutes, ne te vexes pas, attends un peu. J'ai lu ton message hier soir mais je ne sais pas y répondre - dans un contexte précis de la Théorie des Cordes - et je suis absorbée, cette semaine, par autre chose ... Et puis, si j'ai oeuvré sur ce site régulièrement, je n'y suis pas non plus en permanence. T'inquiètes, tu auras une réponse. La fin de l'univers, c'est dans 3,7 milliards d'années... Enfin peut-être - Sciences. Nous, pauvres Humains, avons souvent tendance à dire "Tout a une fin". Et nous ne sommes pas si loin de la vérité, si l'on en croit certains scientifiques.

L'univers et tout ce qu'il contient pourrait connaître une fin d'ici 3,7 milliards d'années, selon des astrophysiciens américains et japonais qui remettent en question la théorie acceptée par la plupart des cosmologistes d'une expansion éternelle de l'espace-temps. L’univers aura-t-il une fin ? Comment échapper à la fin de l’univers. La plupart des théories prévoient qu’à un certain moment dans le futur, la matière, les structures et/ou l’univers auront une fin. Les protons pourraient se désintegrer dans environ 1050 années selon les théories de Grande Unification. L’univers entier devrait approcher une température uniforme de zéro absolu dans 10100 années, les trous noirs ayant également évaporé. Et le temps même pourrait avoir une fin, dans une singularité implosive de type “big-crunch” ou une expansion divérgente qui couperait l’univers en morceaux de plus en plus petits jusqu’à chaque particule. L'univers aura-t-il une fin? Le temps, c’est comme les bonnes choses, cela a peut-être une fin.

Selon des astrophysiciens américains et japonais, notre univers pourrait se terminer dans 3,7 milliards d’années. Ils en sont sûrs à 50%. «Il est improbable que l'univers s'arrête durant notre durée de vie mais il y a 50% de chance pour que le temps connaisse une fin dans les 3,7 milliards d'années», estiment ces chercheurs dans leur communication. L’étude publiée sur le site arXiv.org remet en cause la théorie admise par la plupart des chercheurs en cosmologie: l’expansion éternelle de l’espace-temps.