background preloader

Egypte Antique - Musées

Facebook Twitter

Antiquités égyptiennes. Création du département d'Antiquités égyptiennes La création d'un département d'antiquités égyptiennes au Louvre n'est pas la conséquence directe de l'expédition de Bonaparte en Égypte entre 1798 et 1801.

Antiquités égyptiennes

Les antiquités recueillies alors par les savants furent saisies par les Anglais comme butin de guerre ; parmi elles, la célèbre Pierre de Rosette aujourd'hui à Londres. Un petit nombre d'œuvres rapportées à titre privé entrèrent au Louvre bien plus tard. En revanche, la publication du livre de souvenirs de Vivant Denon en 1802, Voyage dans la Haute et la Basse Égypte, et des volumes de la Description de l'Égypte, par les membres scientifiques de l'expédition, entre 1810 et 1830, réactive l'intérêt pour l'Égypte ancienne au cours du premier quart du 19e siècle, plus profondément que le goût superficiel qui s'était manifesté dans le mobilier à partir de la fin du règne de Louis XVI. Jean-François Champollion, né avec le siècle, grandit dans cette atmosphère.

Constitution de la collection. Musée égyptien du Caire. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Musée égyptien du Caire

Egitto. Exposition Egypte. MUSEES EGYPTOLOGIQUES. Musées. Antiquités égyptiennes. Le Scribe accroupi. Qui ne connaît pas au moins une image du scribe accroupi ? Installé au Ier étage du département des Antiquités égyptiennes, il reste pourtant le plus célèbre des inconnus. On ne sait rien sur le personnage qu'il représente : ni son nom, ni ses titres, ni l'époque précise à laquelle il vivait. Malgré cela, sa statue frappe toujours les visiteurs qui le découvrent. Une posture spécifique Le du musée du Louvre connu sous la dénomination de "scribe accroupi" est en fait assis en tailleur. Un personnage inconnu Le socle semi-circulaire sur lequel il est assis devait, à l'origine, s'encastrer dans un socle plus grand qui comportait son nom et ses titres. Un scribe au travail Le scribe est représenté en activité, ce qui n'est pas courant dans la statuaire égyptienne. Bibliographie - BOUQUILLON Anne, "La couleur et les pigments", in Techne 4, 1996, p. 55, fig. 6.

Akhénaton. Les Portes du ciel (Égypte ancienne) Le département des antiquités égyptiennes du Louvre. Saqqara. De saqqara au Musée du Louvre : le mastaba d'Akhethétep. Saqqara. De saqqara au Musée du Louvre : le mastaba d'Akhethétep. Sésostris III, pharaon de légende p.4. Le Palais des Beaux-Arts de Lille a voulu établir un lien entre l’exposition Sésostris III et l’art moderne.

Sésostris III, pharaon de légende p.4

Le titre de "Voyage au bout de la vie" fait directement référence aux croyances des égyptiens en une vie après la mort. Les deux artistes choisis présentent des œuvres qui ont un lien assez évident avec les Égyptiens.Le Britannique Antony Gormley et l’Allemand Wolfgang Laib sont parmi les créateurs actuels dont les liens avec l’art des Égyptiens sont les plus évidents et les plus pertinents. Nés tous deux en 1950, à Londres pour le premier et à Metzinger pour le second, ils ont aussi en commun le fait de se consacrer à la sculpture depuis les années 1970. L’artiste britannique voue son art à la figure humaine en utilisant son propre corps comme modèle et sujet.

Le plasticien allemand travaille essentiellement avec des matériaux naturels - pollen, lait, riz et cire - pour leurs consonances symboliques et cosmogoniques. Sésostris III, pharaon de légende p.3. Sésostris III, pharaon de légende p.2. Sésostris III, pharaon de légende. "Sésostris III, pharaon de légende" est la première exposition au monde consacrée à ce grand roi d’Égypte.Elle est organisée au Palais des Beaux Arts de Lille et résulte d'une collaboration exceptionnelle entre le musée, l'université de Lille III et le musée du Louvre.

Sésostris III, pharaon de légende

Le dessin dans l’Égypte ancienne p.2. Cependant, les codes formels stricts de la mise au carreau ou de la grille de proportions, ne s’appliquent pas à certaines catégories de créations des dessinateurs égyptiens.

Le dessin dans l’Égypte ancienne p.2

De nombreuses œuvres présentées dans cette exposition démontrent la liberté et la jubilation des artistes égyptiens à faire des entorses aux conventions, à oser dessiner des sujets en frontalité (vue ci-contre), des corps en vrai profil, des hommes difformes ou âgés, hirsutes ou mal rasés. Un exemple typique est sans conteste ce linceul avec représentation d’une défunte dont le corps est de profil, les épaules obliques et la tête de face… Sans les extraordinaires découvertes archéologiques faites à Deir el-Médina et dans la Vallée des Rois, cette intense créativité artistique aurait sans doute échappé aux égyptologues. Le dessin dans l’Égypte ancienne. Après avoir été montrée au Louvre à Paris durant l’été 2013, cette exposition est maintenant proposée à Bruxelles jusqu’au 19 janvier 2014.

Le dessin dans l’Égypte ancienne

Une telle exposition sur la dextérité des artistes égyptiens n’avait jamais été montée en Europe : c’est la raison pour laquelle elle est si importante et pourquoi une visite s’impose.Raymond Betz, Président du groupement GEE, que nous remercions bien vivement pour son aide, vous la fait découvrir.Transposée de Paris à Bruxelles, l’exposition a quelque peu changé puisqu’on y trouve 210 objets présentés dans quinze sections, pour 186 objets répertoriés au catalogue à Paris.

Les textes hiéroglyphiques désignent les dessinateurs-peintres par une expression composée. Musée du Caire - Exposition du centenaire.