background preloader

Ecriture

Facebook Twitter

L'écriture Cunéiforme - La Balance des 2 Terres. L’écriture Cunéiforme (du latin cuneus, « !

L'écriture Cunéiforme - La Balance des 2 Terres

Clou ! »), mode d’écriture utilisant des traits en forme de clou, inscrits principalement sur des tablettes d’argile, mais aussi sur des pierres, des métaux, de la cire ou d’autres matériaux. Cette technique fut employée par d’anciens peuples du Moyen-Orient. Les textes les plus anciens en écriture cunéiforme datent d’environ cinq mille ans et ont précédé de quelque mille cinq cents ans l’utilisation des premiers alphabets.

L’écriture cunéiforme fut progressivement abandonnée au cours du Ier millénaire av. L’écriture cunéiforme est née dans le sud de la Mésopotamie, sans doute inventée par les Sumériens, qui l’utilisèrent pour écrire leur langue, le sumérien ! Elle fut adaptée à diverses langues locales telles que le hourrite en Mésopotamie du Nord, en Syrie et en Asie Mineure ! Premières méthodes d’inscription Les premières inscriptions cunéiformes se composaient de pictogrammes. Premières tentatives de traduction. On a retrouvé le manuel de construction de l’Arche. Un jour de 1985, il s’est produit quelque chose de merveilleux et d’épouvantable dans la vie d’Irving Finkel.

On a retrouvé le manuel de construction de l’Arche

Assyriologue, conservateur adjoint au ­British Museum, il était ce jour-là à son bureau lorsqu’un homme lui apporta, dans une petite boîte, un fatras de babioles orientales, dont quelques petites tablettes ­d’argile inscrites d’antiques caractères cunéiformes. Le visiteur, peu disert, tenait ces objets de son père, un passionné de la Mésopotamie, ancien pilote de la Royal Air Force stationné en Irak pendant la seconde guerre mondiale. Parmi les tablettes s’en trouvait une, rectangulaire, de la taille d’un smartphone. Écritures (A - Z) Les écritures - L'écriture Phénicienne : Généralités - De l'Aleph à l'@ - Le sceau-cylindre. Pourquoi suis-je tellement intéressé par les sceaux cylindres de la civilisation mésopotamienne ?

Le sceau-cylindre

Je me pose souvent la question. Peut être à cause des contrastes. Alphabet phénicien. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alphabet phénicien

L'alphabet phénicien (appelé par convention alphabet protocananéen pour les inscriptions antérieures à 1200 av. J. -C.) est un ancien abjad, un alphabet consonantique non-pictographique[1]. Histoire de l'alphabet (invention de Moïse ou phénicien d'origine?) Systèmes d'écriture Le langage a d'abord été écrit au moyen d'images, simples illustrations mnémotechniques (un peu à la façon des signes actuels de la circulation routière), c'est le stade pictographique (exemple: écriture chinoise ou cunéiforme).

Histoire de l'alphabet (invention de Moïse ou phénicien d'origine?)

Puis certaines images simplifiées furent choisies pour représenter des syllabes (exemples: hiéroglyphes égyptiens, katakana japonais) c'est le stade syllabique. Certains caractères furent ensuite pris pour représenter les sons fondamentaux du langage articulé : les bruits produits par la bouche ou la gorge (consonnes) ou les cordes vocales (voyelles), chaque signe correspondant à un son, c'est le stade alphabétique. Origine de l'alphabet Si différents systèmes d'écriture ont pu naître séparément à des époques et en des lieux divers (Mésopotamie, Égypte, Chine, Amérique précolombienne), il semble bien que les écritures alphabétiques aient une origine unique.. Linéaire A et B. Les Hiéroglyphes minoens Disque de Phaistos.

Linéaire A et B

Evans avait identifié trois types d’écriture sur différents objets exhumés du palais de Cnossos, tablettes en terre crue durcies par un incendie, sceaux, vases en terre cuite ou en pierre, bijoux... Il appela ces trois écritures « hiéroglyphique », « linéaire A » et « linéaire B ». On utilise encore ces dénominations. L’écriture hiéroglyphique minoenne est composée de quatre-vingt dix signes et d’idéogrammes, c’est à dire d’images de concepts ou d’objets reconnaissables (têtes d’animaux, parties du corps humain, silhouettes humaines) mais dépourvus de toute valeur phonétique. Comme pour les hiéroglyphes égyptiens, les hiéroglyphes minoens ont dû évoluer progressivement vers une signification phonétique.

Le Linéaire A A la fin de la période protopalatiale, une écriture plus stylisée apparaît, appelée Linéaire A, qui comporte 70 signes et au moins 164 idéogrammes. Malia : tablette d’argile en linéaire A. Le linéaire B. L'aventure des écritures. Tous les savoirs du Monde : Mesopotamie (1) Code de Hammurabi. Contexte de rédaction[modifier | modifier le code] Du point de vue de la littérature juridique, le royaume babylonien dispose de structures judiciaires typiques de la tradition mésopotamienne : le roi est le juge suprême, les membres de l'administration (notamment les gouverneurs) ont souvent des attributions judiciaires de même que les autorités locales (conseils d'Anciens et conseils de quartiers des villes), mais il existe également des juges professionnels (dayyānum).

Code de Hammurabi

Ces autorités rendent souvent justice de façon collégiale, après une procédure d'instruction reposant sur la recherche de preuves, notamment des témoignages et des documents écrits comme des contrats[2],[3]. Cela explique la quantité de documents juridiques connus pour cette période. Lettres d'Amarna. Les lettres d'Amarna sont des tablettes d'argile d'ordre diplomatique, retrouvées sur le site d'Amarna, nom moderne d'Akhetaton, la capitale du Nouvel Empire d'Égypte antique sous le règne d'Amenhotep IV, plus connu sous le nom d'Akhénaton, qui régna de 1369 à 1353 av.

Lettres d'Amarna

J. -C. Ces tablettes, rédigées pour la plupart en akkadien cunéiforme. On en dénombre actuellement 382. Découverte et constitution du corpus[modifier | modifier le code] La découverte des tablettes est attribuée à une femme égyptienne, qui en creusant découvrit ces antiquités vers 1887 ; elle les revendit au marché. Les tablettes retrouvées à Amarna sont gardées dans les musées du Caire, d'Europe et des États-Unis ; plus de deux cents sont au Vorderasiatischen Museum de Berlin ; cinquante sont conservées au musée égyptien du Caire ; sept au musée du Louvre ; trois au musée de Moscou ; une dans la collection de l'Oriental Institute de Chicago.

La correspondance entre grands rois[modifier | modifier le code] (de) J. Succinct. Ecriture cunéiforme En terme géographique la Mésopotamie regroupe les civilisations des Assyriens, Akkadiens, Babyloniens et Sumériens, qui se sont développées entre les grands fleuves le Tigre et l'Euphrate et se situe actuellement dans la réplublique d'Iraq.

Succinct

Assyrie : région septentrionale de la Mésopotamie dont Ninive, Ashur, Kalhu, Dûr Sharrukin étaient des villes principales. Akkad : région septentrionale du sud de la Mésopotomie dont la ville pricipale est Akkad fondée par Sargon au XIVe siècle avant notre ère. Babylonie : partie méridionale de la Mésopotamie dont Babylone était la ville principale. Sumer : partie méridionale de la Babylonie. Les civilisations urbaines de Mésopotamie ont exercé une grande influence sur l'ensemble de l'Asie occidentale, mais comme elles englobaient des tribus non sédentaires, des bergers migrants et des travailleurs de la terre issus de groupes ethniques et linguistiques divers, elles n'ont jamais constitué un groupe culturel très homogène.

L'écriture. Undefined.

L'écriture

L'aventure des écritures. Diplomatie dans le Proche-Orient ancien. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sauf précision contraire, les dates de cette page sont sous-entendues « avant Jésus-Christ ». Débuts de l'écriture en Mésopotamie. La mise en forme de cet article est à améliorer(avril 2018). La mise en forme du texte ne suit pas les recommandations de Wikipédia : il faut le « wikifier ». Comment faire ? Bibliothèque d'Assurbanipal. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tablette d'un extrait du récit de l'Épopée de Gilgamesh, trouvée à la Bibliothèque d'Assurbanipal La Bibliothèque royale d'Assurbanipal, qui porte le nom d'Assurbanipal (668-627) – le dernier grand roi de l'Assyrie antique – est une collection de près de vingt-cinq mille tablettes d'argile (la plupart fragmentées) et de fragments contenant toute sortes de textes du VIIe siècle av. J. -C., principalement rédigés en akkadien cunéiforme. Cunéiforme. L’écriture cunéiforme est un système d'écriture complet mis au point en Basse Mésopotamie entre 3400 et 3300 av. J. -C., qui s'est par la suite répandu dans tout le Proche-Orient ancien, avant de disparaître dans les premiers siècles de l'ère chrétienne.

Au départ pictographique et linéaire, la graphie de cette écriture a progressivement évolué vers des signes constitués de traits terminés en forme de « coins » ou « clous » (latin cuneus), auxquels elle doit son nom, « cunéiforme », qui lui a été donné aux XVIIIe et XIXe siècles. Cette écriture se pratique par incision à l'aide d'un calame sur des tablettes d'argile, ou sur une grande variété d'autres supports.

Les conditions d'élaboration de cette forme d'écriture, qui est la plus vieille connue avec les hiéroglyphes égyptiens, sont encore obscures. Le cunéiforme a été un élément marquant des cultures du Proche-Orient ancien qui ont développé un rapport à l'écrit et des littératures à partir de ce système. À la fin du VIe siècle av. Littérature mésopotamienne. Le système d'écriture mésopotamien est le plus ancien système d'écriture connu à ce jour. Il date de la fin du IVe millénaire av. J. ‑C. En parallèle de son usage pratique, cette écriture a servi à transmettre de véritables œuvres littéraires.

Scribe dans le Proche-Orient ancien. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Code d'Hammourabi. Code d'Hammurabi. Sémagramme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En linguistique, un sémagramme ou déterminatif désigne un idéogramme qui précise la catégorie sémantique des mots dans les langues à écriture logographique. Leur fonction, cantonnée toutefois à l’écrit car ils ne se prononcent pas, est similaire aux classificateurs présents dans les langues du sud-est asiatique (notamment chinois, vietnamien, thaï, japonais) et les langues des signes. Cunéiforme. La littérature mésopotamienne. Undefined Cosmogonies, anthropogonies, et mythes sur l'ordre du monde. Diplomatie dans le Proche-Orient ancien. Lettres d'Amarna.