background preloader

Economie - A Classer

Facebook Twitter

Loin des banlieues, la misère invisible des villages français - Le Temps. Loin de la misère souvent explosive des banlieues françaises, la pauvreté des campagnes est une réalité plus silencieuse, invisible.

Loin des banlieues, la misère invisible des villages français - Le Temps

C’est toute l’utilité du travail d’Agnès Roche, sociologue à l’Université de Clermont Auvergne et que Le Temps a rencontrée, de mettre des mots sur ces «vies de pauvres» du monde rural, ces «sans-dents» moqués par François Hollande. Le livre qui condense ce travail est une succession vertigineuse des vies chaotiques d’habitants des villages du Puy-de-Dôme: des paysans en difficulté, des ouvriers, des jeunes néoruraux sans le sou, des petits commerçants qui ont fait faillite. Chez ces gens-là, les fins de mois sont difficiles, le surendettement une épée de Damoclès – le banquier est une figure détestée chez les agriculteurs –, l’alcool ou le sommeil une échappatoire. Lire aussi: La révolution silencieuse des campagnes françaises Logements indignes La priorité pour l’instant, c’est de manger à peu près à notre faim, le reste passe après…

La dernière provoc' de Gattaz ? La France est un pays "communiste" et la Chine… "libéral" Il ose tout.

La dernière provoc' de Gattaz ? La France est un pays "communiste" et la Chine… "libéral"

Pierre Gattaz, le président du Medef, était la semaine dernière en Chine avec une délégation de chefs d'entreprises. Et comme le relate L'Opinion, il est tombé en admiration devant la Chine, en extase même… Au point que le patron du Medef n'a pas hésité à lâcher une énorme ânerie - pour rester poli. Lors d'une conférence, Pierre Gattaz s'est d'abord ému : "Ce pays, en trente ans, est passé du Moyen Âge à la modernité". Emporté dans son élan, dans une comparaison hors-sol, il ajoute : "J’ai quitté un pays communiste, la France, pour venir dans un pays libéral, la Chine ! " On se pince ! Surtout Pierre Gattaz élève donc la Chine au rang de pays libéral, et en absout les autorités de la répression dont elles se rendent coupables quotidiennement, dans la seule perspective de gagner quelques parts de marché : "Nous sommes sur de nouveaux besoins chinois et il est vrai qu'aujourd'hui beaucoup d'acteurs français peuvent se positionner sur ce marché. (...)

Crise du lait : et nous, les consommateurs, on fait quoi ? Bien décidés à obtenir un "juste prix" du lait, des agriculteurs campent à proximité de l'usine Lactalis de Laval.

Crise du lait : et nous, les consommateurs, on fait quoi ?

Ceux qui perdent actuellement de l'argent en travaillant appellent "le plus mauvais payeur" à "revenir à la tables des négociations" dans un contexte général de baisse des cours du lait. Mais quel est le juste prix du lait quand, au rayon frais de votre supermarché, les prix varient du simple au double ? Quand le pouvoir d'achat stagne depuis des années, le consommateur choisit bien souvent avec son porte-monnaie. Pourtant, acheter du lait peut devenir un acte engagé. Sans se ruiner. Aider les producteurs à vivre décemment de leur travail, c'est d'abord bien décrypter les étiquettes.

Chute de l'empire néolibéral : la salut ne viendra pas des urnes par Le Yéti. Manuel Valls annonce une « rentrée difficile » Que des gouvernants qui, depuis six ans, nous répètent en boucle que « la crise est derrière nous », qu'ils vont promptement enrayer telle courbe fatale (celle du chômage, par exemple), en viennent eux-mêmes à annoncer maintenant des horizons très sombres à court terme, en dit aussi long sur l'état calamiteux du malade que sur leur impuissance à le guérir.

Chute de l'empire néolibéral : la salut ne viendra pas des urnes par Le Yéti

La dure réalité des chiffres Et les chiffres, ces fameux chiffres dont on nous inonde pour tenter d'apaiser nos craintes ou susciter notre adhésion, ne parviennent plus à masquer l'étendue des dégâts et la gravité du désastre. Au second trimestre (T2), avec une croissance annoncée nulle, la France a confirmé son état persistant de stagnation (traduisez "récession", car toutes les premières estimations en la matière sont TOUJOURS revues à la baisse). Pas mieux, toujours au T2, pour le "modèle" allemand (-0,2 %), pour l'Italie (-0,2 %, après -1 % au T1), pour le Japon (-1,7 %). Dépenses des Français en éducation. Budget Education Nationale Les dépenses éducatives en France 7% de la richesse nationale sont consacrés à l'éducation en France, 134, 8 milliards d'euros.

Dépenses des Français en éducation

Le budget du ministère de l'Éducation nationale constitue le premier poste du budget de l'État (21% en 2010). Le budget 2010 du ministère de l'Éducation nationale est de 60,8 milliards d'euros. Il augmente de 1,56 % par rapport à 2009. Les principaux postes budgétaires sont : l'enseignement scolaire public du premier degré : 17,6 milliardsla vie de l'élève : 3,8 milliardsl'enseignement scolaire public du second degré : 29 milliardsl'enseignement privé : 7 milliards.

"Les gesticulations désespérées du gouvernement sur l'équilibre des comptes sociaux"