background preloader

Déportation

Facebook Twitter

Home — Français. 27 janvier. Accueil Nouveauté 2012 : une galerie de photographies prises d'Auschwitz-Birkenau.

27 janvier

Témoignage de Tadeusz Sobolewicz * prononcé lors d’une cérémonie du souvenir le 30 septembre 2011 à Auschwitz-Birkenau. * Acteur et auteur polonais, survivant des camps de concentration nazis > Télécharger le jeu de simulation sur un régime totalitaire Le 27 janvier est la date anniversaire du 27 janvier 1945, jour où les troupes de l’Armée rouge sont entrées dans le camp d’Auschwitz-Birkenau : les soldats soviétiques ne purent libérer que quelques centaines de mourants dans un camp abandonné, les prisonniers d’Auschwitz ayant été contraints de suivre les nazis dans leur fuite vers l’Allemagne lors des « marches de la mort ». Cette date anniversaire a été choisie par la France depuis 2003 comme la journée de la mémoire de la Shoah et de prévention des crimes contre l’humanité dans les établissements scolaires.

Origines des concepts et définitions Il en est de même pour le génocide, sa forme aggravée. Encyclopédie multimédia de la Shoah. Mémorial de la Shoah. Le 7 avril 1994 au matin, le génocide des Tutsi au Rwanda débutait à Kigali et allait faire en trois mois plus d'un millions de victimes.

Mémorial de la Shoah

Cette date a depuis été désignée par l'ONU Journée internationale de réflexion sur le génocide de 1994 au Rwanda et permet chaque année de se souvenir pour être capable de continuer à agir. En 1994, alors que la France commémorait le 50ème anniversaire des sombres épisodes de la Seconde guerre mondiale, comme la rafle des enfants d'Izieu le 6 avril 1944, et que le "plus jamais ça" résonnait dans tous les esprits, un nouveau génocide débutait au Rwanda. Tout ce qui est mort comme fait, est vivant comme enseignement écrivait Victor Hugo. Notre devoir de mémoire est plus que jamais au coeur du présent et de l'avenir. En savoir plus. Le grenier De Sarah. Des témoignages. Carnet de route. Les convois de déportations des Juifs de France. Déportés de France. Rechercher un déporté Rechercher une liste de départ Le projet Le projet du Livre-Mémorial a été lancé par la Fondation pour la Mémoire de la Déportation à la suite du constat, lors des célébrations du 50ème anniversaire de la Libération des camps en 1995, de l’absence de données numériques fiables concernant le nombre de déportés partis de France, arrêtés par mesure de répression.

Déportés de France

Dès septembre 1996, une équipe de jeunes chercheurs, étudiants en Histoire à l’université de Caen Basse-Normandie pour la plupart, est installée, avec l’accord du Secrétariat d’Etat aux Anciens Combattants, dans les locaux du Bureau des archives du monde combattant à Caen. Un double objectif lui est confié : Au terme de huit années d’un travail novateur, souvent long et difficile, les noms de plus de 86000 personnes sont présentés dans Le Livre-Mémorial des déportés de France arrêtés par mesure de répression publié par les Editions Tirésias en juin 2004. La base de données Lancer une recherche. Cercle d'étude de la déportation et de la Shoah. Des sites des fondations, des associations, des sites personnels, des sites institutionnels, des sites anglais, américains, allemands, des sites contre la haine, des sites sur les procés.

cercle d'étude de la déportation et de la Shoah

Les archives du Cercle d’étude de la déportation et de la Shoah (Amicale d’Auschwitz, APHG) Sur les camps La musique et les artistes dans les camps d’internement en France : Les sites des Fondations : Fondation pour la Mémoire de la Déportation : Fondation pour la Mémoire de la Shoah Fondation de la Résistance (liens institutionnels seuls) : Fédération Nationale des Déportés Internés Résistants Patriotes : Le Centre de recherche et de documentation sur les camps d’internement et la déportation juive dans le Loiret ( CERCIL ) : L’association Civisme et démocratie - CIDEM : centre Anne Frank : Non à Hitler ! La résistance du mouvement ouvrier et des syndicats allemands entre 1933 et 1945. Des sites personnels : Des sites d’établissements scolaires : Des sites institutionnels : M.E.N.

Les procès . Les enfants juifs de FRANCE déportés de juillet 1942 à août 1944. Les enfants juifs de Paris déportés de juillet 1942 à août 1944.