background preloader

Conscience Non Locale - Articles

Facebook Twitter

Conscience site COSMOBRANCHE. Transe Chez les chamans (ou raveurs de notre époque) l'état de transe est provoqué par le rythme effréné des tambours, des grelots, des sonnailles, ou du didgeridoo. Mêlé à une chorégraphie endiablée - et parfois encouragé par la prise de certaines substances hallucinogènes (tel l'ayahuasca ou encore le peyotl) - le sujet parvient à atteindre un état modifié de sa conscience. Lors de cette entrée en transe, l'Homme passe par des phases d’hyperexcitation et de catalepsie extatique. Mais, et alors qu'il semble "ailleurs", ses sens se trouvent au contraire décuplés et le cours de sa pensée accélérée...

A l’origine, les chamans recouraient à l’état de transe dans un but de voyance, de guérison, ou d’accompagnement vers la mort. Plus globalement, elle est un moyen d'entrer en contact avec l'Esprit qui habite et anime toute forme de Vie. Extase Ce moment d’extase est vécu comme une véritable fusion avec l’Univers. Rêve lucide E.H.C. . « Connaître le monde, sans sortir par la porte. 15/06/11 Conscience ds le cerveau? Où siège donc l’esprit ?

De Descartes aux neuroscientifiques modernes, on retrouve régulièrement la même réponse : dans le cerveau. D’où l’idée actuellement très répandue que pour comprendre les états de conscience (sensation, perception, réflexion, etc.), il suffirait d’étudier la configuration et la dynamique du cerveau. C’est d’ailleurs cet organe qui définirait notre identité. Contre cette idée, Alva Noë défend dans ce livre la thèse que la conscience n’est pas une chose qui réside en nous : c’est une manière d’être dans le monde. Ainsi, selon ce philosophe, nous ne sommes pas notre cerveau. Cette thèse de l’extériorité de la conscience n’est pas nouvelle. Indépendamment de ces éventuelles querelles de spécialistes, la plus grave objection à laquelle doit faire face A. Alors ? Etude: Le projet de la conscience humaine. Conscience delocalisee - Colloque EMI. Le Dr Sam Parnia, spécialiste en soins intensifs, en médecine interne et respiratoire, prend le relais de son collègue batave.

Lui aussi a travaillé sur le modèle de l'arrêt cardiaque, « puisque par définition les patients ont dans ce cas les critères cliniques de la mort : le cœur ne bat plus, la personne ne respire plus et le cerveau cesse de fonctionner en l'espace de quelques secondes. » Le Dr Parnia se sait très attendu sur sa fameuse expérience des "cibles cachées" (images) disposées dans des salles de l'hôpital de Southampton. Il raconte avec beaucoup d'humour comment ce protocole a pu être mis en place. A un certain point, il a dû faire croire que ces panneaux accrochés au plafond étaient destinés à recueillir la poussière, pour une étude sur l'hygiène dans l'hôpital. Malheureusement, aucun patient n'a perçu les cibles parmi les 4 qui ont eu une EMI dans le cadre de l'étude.

Cette approche demande à être affinée mais Sam Parnia a eu le mérite d'aller jusqu'au bout de son idée. ARTICLE Delocalisation de la conscience. La délocalisation de la conscience semble engager profondément la psychologie dans la physique quantique NDE: les contradictions de la science officielle Analyse du dossier de "Sciences et Avenir" de février 2002 Les travaux du professeur Van LOMMEL, cardiologue à l'hôpital Rijnstate ( Arnheim Pays Bas) publiés dans la revue "The Lancet" permettent d'en savoir un peu plus sur les NDE. Les témoignages des patients ayant vécu une NDE ont été analysés et il ressort clairement que certains d'entre eux ont été capables de décrire avec précision le déroulement de leur opération chirurgicale alors qu'ils étaient inconscients avec EEG plat. Ils déclarent avoir assisté à l'opération depuis un point situé hors de leur corps à la hauteur du plafond de la salle d'opération.

Ils donnent des détails sur la manière dont s'est déroulée l'opération et décrivent avec précision le matériel chirurgical employé (en donnant même parfois la marque des appareils utilisés. Quel culot ! -De connaissances préalables. 13/06/13 Conscience ds matière physiq quantiq à bio. Voici quelques extraits du document PDF (voir pièce jointe) Introduction de la Conscience dans la matière - de la physique quantique à la Biologie- Jacqueline Bousquet- Docteur ès Sciences- Biologie- Biophysique- chercheur honoraire au CNRS. Instructif et édifiant.... Je vous laisse découvrir. 2/05/13 A quoi se rattache notre conscience ? Les personnes ayant fait des expériences de mort imminente rapportent qu’une partie d’eux-mêmes est sortie de leur corps, a pu voir des choses, penser, se déplacer dans l’espace...

Quel est donc le lien entre notre conscience et notre corps ? L’un pourrait-il vivre sans l’autre ? Extrait du livre "Mort ou pas" de Pim van Lommel. © K. Hankey Les résultats de recherches sur les EMI suggèrent que la conscience (non locale) est présente en permanence et va donc durer toujours. Le contenu des expériences de mort imminente suggère une permanence de la conscience indépendamment du corps. Même si les questions restent plus nombreuses que les réponses, nous devrions, au vu de toutes les expériences de conscience dont nous disposons, considérer sérieusement la possibilité que la mort, comme la vie, soit simplement un passage d’un état de conscience à un autre. Après une EMI, bien des sujets sont perturbés par une plus grande sensibilité intuitive ou par des échanges non locaux d’information. 2013 Une médium à l'hôpital. Dans une clinique de Toulouse, une médium s’est mise en contact avec des personnes anesthésiées au bloc opératoire.

Une première en France. «C’est très frustrant, quand on est anesthésiste réanimateur, de savoir que les gens qui sont dans un coma artificiel peuvent vivre des choses angoissantes et de ne rien pouvoir faire », explique le Dr Jean-Jacques Charbonier, médecin passionné par le fonctionnement de la conscience et ses phénomènes inexpliqués. Dans 5 % des cas de coma ou d’anesthésie environ, les personnes rapportent avoir entendu ou vu ce qui se passait pendant l’opération alors qu’elles étaient censées être inconscientes. Et l’expérience n’est pas toujours agréable. Tout récemment, en février 2013, une première expérience a eu lieu lors de 2 anesthésies générales. « Ce n’est pas parce qu’on n’explique pas scientifiquement quelque chose qu’il faut le rejeter à tout prix, nous dit le chirurgien qui a accepté d’accueillir l’expérience tout en gardant l’anonymat.

15/07/14 Esprit et matière : Du quantique plein la tête. En physique quantique, les équations décrivent un univers de possibilités latentes qui ne se sont pas encore manifestées dans le monde sensible. Selon l’interprétation la plus consensuelle, les caractéristiques de l’objet réel ne « naissent » qu’une fois réalisées les mesures permettant de les mettre en évidence. Autrement dit, l’objet réel reste suspendu dans un flou de potentialités tant que personne n’a décidé de le voir, le toucher, le mesurer. L’expérience sensible – d’un expérimentateur qui regarde un cadran d’appareil dans un laboratoire, ou de quiconque interagit avec son environnement grâce à ses sens – « force » l’univers, par nature riche de potentialités mais hésitant, à se décider.

De nombreux objets quantiques, en électronique par exemple, manifestent ces superpositions d’états dans lesquels l’objet reste tant qu’une mesure n’est pas effectuée. Cet indéterminisme intrinsèque ouvre de passionnantes perspectives. Des systèmes sensibles à l’influence psychique ? Partagez-le... 14/04/12 Conscience qd coeur s’arrête? Inree. Le 17 mars dernier, le footballeur anglais Fabrice Muamba était victime d’un arrêt cardiaque. 78 minutes se sont écoulées entre le moment où il s’est écroulé sur le terrain et celui où il a repris connaissance.

Que devient la conscience durant ce laps de temps, quand le cœur s’arrête brusquement ? Depuis plus de trois siècles, les fondements de la science sont basés sur une approche matérialiste du corps et de l’esprit où pensées, souvenirs, rêves et sensations émaneraient uniquement d’une activité cérébrale mesurable. Lors d’un arrêt cardiaque, l’absence d’afflux sanguin va priver le cerveau d’un apport en glucose et en oxygène, ce qui va entraîner une perte de la fonction neuronale. Si l’on suit la logique de la pensée dominante, aucun souvenir, ni aucune perception n’est alors possible pendant cette cessation d’activité du cœur et du cerveau. . (1) Sortie prévue le 16 mai 2012 (édition Interéditions/Inrees). D'autres ont aimé... Sur le même thème... 1/3 31/10/08 The First Few Minutes After Death. After countless accounts of near-death experiences, dating as far back as ancient Greece, science is now taking serious steps forward to explore the nature of the phenomenon.

A new project aims to determine whether the experience is a physiological event or evidence that the human consciousness is far more complicated than we ever believed. The Human Consciousness Project sets out to explore the nature of human consciousness and the brain. The first step of the project is the "Awareness During Resuscitation" study, a collaboration among more than 25 medical centers throughout the United States, Canada, and Europe. With the expectation of recruiting 1,500 patients during a 36-month time frame, the study will examine everything that happens to the human brain during cardiac arrest, from oxygen levels to the ability to recall images. The participating hospitals will be outfitted with equipment to monitor any patient who goes into cardiac arrest. 2/3 31/10/08 The First Few Minutes After Death. "When you study mind and brain, you see that, although in many circumstances this practical model we have developed -- mind and brain are the same thing -- is fine, when you go to an extreme environment like during a cardiac arrest…they don't seem to apply anymore," says Parnia.

"It may suggest that there's something that hasn't been discovered scientifically. " Studies by Parnia and other researchers show that between 10 and 20 percent of who are resuscitated from cardiac arrest had a near-death experience (NDE). Various other studies show the frequency of near-death experience to be between 4 and 18 percent. The experience is typically described as a progression of stages. First, the person has a sense of peace, then a sense of separation from the body.

The person then enters into darkness, and sees a bright light like the end of a tunnel. The initial phase of the study will outfit participating rooms with shelves placed high up on the wall. 3/3 31/10/08 The First Few Minutes After Death. According to Parnia, the study is important for two reasons. First, published studies have shown that people who undergo cardiac arrest can recall specific memories and demonstrate consciousness. Second, during cardiac arrest, there is no measurable brain activity. "If you combine these two sets of data together, it indicates a need to do a large study to determine: is this real or not?

Can this really be going on? " Still, the explanation behind these events can be attributed to the complexity of the human mind, not, as some believe, a universal spiritual experience, or even a new realm of science. Last year, a study by Dr. Kevin Nelson, professor of neurology at the University of Kentucky's College of Medicine, found that people who have reported prior visual or auditory hallucinations in the transition between sleep and wakefulness -- a phenomenon known as REM intrusion -- may be more likely to report a near-death experience.