background preloader

Chants Révolutionnaires

Facebook Twitter

Le Drapeau Rouge - Chants révolutionnaires - Sommaire. 14 juillet : les dix secrets de la Marseillaise. Musique Retro - Chanson Révolutionnaires et Sociales - Chansons de France. La Révolution française en chansons. Les chants - 1789. Frères, courons aux armes !

Les chants - 1789

L'empire est en danger. Dans ces moments d'alarmes, Courons le dégager : Tous bouillants d'énergie, Tous fiers de nos succès, Prouvons à la patrie Que nous sommes Français. Lancés dans la carrière, De nos chefs belliqueux, D'une noble poussière Couvrons-nous à leurs yeux. L'amant de la victoire, De courage enflammé, Pour voler à la gloire, Naît soldat tout armé. Des enfants de la Grèce Possédant la valeur, A leur active adresse, Joignons la vive ardeur.

Qu'un même amour nous lie, Qu'il confonde nos coeurs. Un garde national. Qu'enchaînés sans contrainte Par son noeud le plus beau, De nous, l'amitié sainte Ne forme qu'un faisceau. Si la Ligue infernale Que nous allons punir, Par sa lâche cabale Pouvait nous désunir, Nos meilleurs patriotes, Dans cet affreux revers, N'auraient plus aux despotes Qu'à mendier des fers !

Contre une absurde crainte, Que vous me rassurez ! Le Blog de Français : Chansons Révolutionnaires (1789) Wikisource:Chants révolutionnaires français. Les chansons sous la Révolution. Liste de chansons révolutionnaires ou de résistance. Catégorie:Chanson de la Révolution française. La Marseillaise. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Marseillaise est décrétée chant national le (26 messidor an III) par la Convention, à l'initiative du Comité de Salut public. Abandonnée en 1804 sous l’Empire et remplacée par le Chant du départ, elle est reprise en 1830 pendant la révolution des Trois Glorieuses qui porte Louis-Philippe Ier au pouvoir. Berlioz en élabore une orchestration qu’il dédie à Rouget de Lisle. La IIIe République en fait l'hymne national le 14 février 1879 et, en 1887, une « version officielle » est adoptée en prévision de la célébration du Centenaire de la Révolution.

Le 14 juillet 1915, les cendres de Rouget de Lisle sont transférées aux Invalides. Pendant la période du régime de Vichy, bien qu'elle soit toujours l'hymne national, elle est souvent accompagnée par le chant « Maréchal, nous voilà ! Musique, citoyennes ! Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Musique, citoyennes !

Musique, citoyennes ! Est un double album de Francesca Solleville, sorti pour le bicentenaire de la Révolution française en 1989. Titres[modifier | modifier le code] Disque 1, face A Disque 1, face B Disque 2, face A Disque 2, face B Arrangements et direction musicale[modifier | modifier le code] Michel Précastelli Autour de l'album[modifier | modifier le code] Le Divorce et La Chanson nouvelle des deux dames de la halle sont enregistrées avec le concours de Corinne Ciccolari.Enregistré aux studios Harry Son.Dessin original : Ernest Pignon-Ernest.Numérisation et mise en couleur informatique réalisées à l'Atelier d'Image et d'Informatique de l'ENSAD.Maquette : Marc Morand.

Hymne des Montagnards aux Jacobins. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hymne des Montagnards aux Jacobins

L'Hymne des Montagnards aux Jacobins (contre les Brissotins) est une chanson écrite en 1793 au cours de la Révolution française, chantée sur l'air de La Marseillaise. Francesca Solleville dans l'album Musique, citoyennes ! Frère... Entends-tu ?... Chanson grenadière. La Carmagnole. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Carmagnole

Assiette avec le texte du début de la chanson La Carmagnole est une chanson révolutionnaire anonyme et très populaire créée en 1792 au moment de la chute de la monarchie (journée du 10 août 1792). Originaire du Piémont, ce chant gagne d’abord la région de Marseille, avant d’atteindre Paris. Elle se popularise ensuite dans toute la France après la chute du trône pour devenir un hymne des sans-culottes. Lors de ces épisodes révolutionnaires qui secouèrent le XIXe siècle français, elle réapparait en s'ornant de nouveaux couplets.

On appelle aussi carmagnoles les discours prononcés à la tribune de la Convention par Barère, rapporteur du Comité de salut public, fin 1793 et début 1794, pour annoncer aux députés les victoires révolutionnaires. Anonymat[modifier | modifier le code] Musique[modifier | modifier le code] Ça ira - Wikisource. Ah ! ça ira. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ah ! ça ira

Gravure britannique publiée à Londres quatre jours après l'exécution de Louis XVI, le 21 janvier 1793, montrant des démons dans le ciel qui chantent Ça ira au moment où tombe le couperet de la guillotine. Il existe bien des versions de ce chant, les paroles évoluant de l’optimisme de la fête du 14 juillet 1790 : « Ah ça ira, ça ira ! Pierrot et Margot chantent à la ginguette ! Ah ! La Carmagnole - Chant de la Révolution Française. "La Marseillaise" entonnée par les députés à l'Assemblée nationale. La Marseillaise officiel - avec les paroles.