background preloader

Cancer

Facebook Twitter

Un homme atteint d’un cancer du côlon de stade 3 refuse la chimiothérapie et se traite lui-même avec un régime végétalien. Fourni par Traduction Chris Wark partage son témoignage puissant de la façon dont il a refusé la chimiothérapie et a survécu à un cancer du côlon de stade 3.

Un homme atteint d’un cancer du côlon de stade 3 refuse la chimiothérapie et se traite lui-même avec un régime végétalien

Nous entendu souvent parler de méthodes et de traitements alternatifs du cancer, mais ils sont rarement utilisés et mis en oeuvre par des personnes principalement en raison du facteur de la peur. Ceux qui reçoivent le diagnostic du cancer sont fortement encouragés par les médecins, leurs famille et leurs pairs à suivre les traitements traditionnels comme la chimiothérapie. La tumeur cancéreuse avait été enlevée et pourtant elle s’était déjà propagée à ses ganglions lymphatiques. Transcription de la vidéo: Bonjour, c’est Chris, de Chris Beat Cancer et aujourd’hui, j’ai une vidéo très spéciale. Cette vidéo est dans ce but, c’est le sujet de cette vidéo. Donc, tout d’abord, j’ai été diagnostiqué du cancer du côlon stade 3 quand j’avais 26 ans. Un cancérologue français présente sa vision de la maladie, son traitement et les résultats. Cancer.

Cancer et Sucre - Stratégie pour affamer le cancer. Traduit par OC et jsfSelon des chercheurs de l'Université de Californie, San Francisco, le sucre pose un risque pour la santé - en contribuant à environ 35 millions de décès dans le monde chaque année.

Cancer et Sucre - Stratégie pour affamer le cancer

La toxicité du sucre est si forte, que le sucre doit être considéré comme une substance potentiellement toxique comme l'alcool et le tabac. Les chercheurs concluent que son lien avec l'apparition du diabète justifie une réglementation répressive, comme une taxe sur tous les aliments et les boissons qui contiennent du sucre ajouté. Ils recommandent aussi l'interdiction des ventes à l'intérieur ou à proximité des écoles, ainsi qu'une mise en place de limite d'âge sur la vente de tels produits. Avancée contre le cancer : 6 substances naturelles combinées détruisent les cellules cancéreuses en laboratoire. Lorsque combinées, 6 substances naturelles, présentes dans des fruits, légumes, épices et racines de plantes, tuent les cellules du cancer du sein, a montré une étude en laboratoire dont les résultats sont publiés dans The Journal of Cancer.

Avancée contre le cancer : 6 substances naturelles combinées détruisent les cellules cancéreuses en laboratoire

Madhwa Raj de l'Université d'État de la Louisiane et ses collègues ont testé 10 substances connues pour jouer un rôle protecteur contre le cancer avant d'en choisir 6 pour la présente étude : L’artémisinine : cette herbe incroyable qui tue 98% des cellules cancéreuses en seulement 16 heures. Selon une série d’études publiées dans « Science de la vie », l’artémisinine, de la « Douce vermouth » du dérivé « d’Artemisia Annua », utilisée en herbologie chinoise depuis plus de 2 000 ans, réduirait les cellules cancéreuses du poumon jusqu’à 28%.

L’artémisinine : cette herbe incroyable qui tue 98% des cellules cancéreuses en seulement 16 heures

Et combiner avec le fer, cette plante incroyable tue 98% des cellules cancéreuses en seulement 16 heures. Elle n’attaque sélectivement que les «mauvaises» cellules, sans affecter les tissus sains. Déjà reconnue comme un remède antipaludéen puissant et contre la fièvre, son plus ancien usage formulé par écrit figure dans un texte appelé: Recettes pour cinquante-deux maladies (chinois traditionnel : 五十二病方 ; pinyin : Wǔshí’èr Bìngfāng) datant de 168 av. J. -C. et découvert, parmi d’autres textes ayant traits à 283 traitements médicaux différents, dans une tombe mise à jour sur le site de Mawangdui. La Revue des Sciences de la Vie a présenté une étude de l’Université de Washington, menée par les Drs Narenda Singh et Henry Lai.

Elle guérit son cancer avec des jus de fruits et légumes bio - Société. En mai 2010, la Terrebonnienne apprend qu'elle est atteinte d'un cancer du sein.

Elle guérit son cancer avec des jus de fruits et légumes bio - Société

Mais pas n'importe lequel: un triple négatif grade 3. C'est le plus mortel, et il s'était répandu dans les ganglions. Marie-Josée Campagna a alors 43 ans et 4 enfants. Les médecins lui proposent le traitement habituel. Elle dit oui à la chirurgie, mais non à la chimiothérapie. Mais il fallait bien faire quelque chose. D'autant que cette méthode est interdite en Amérique du Nord. Vidéo seul contre tous dr hammer partie 1 - BobGratton_ob - Actu / Buzz. 97% des malades atteints du cancer en phase terminale ont précédemment subi cette intervention dentaire. Avez-vous une maladie dégénérative chronique?

97% des malades atteints du cancer en phase terminale ont précédemment subi cette intervention dentaire

Si oui, avez-vous été informé que « c’est juste dans votre tête? ». Eh bien, ce n’est peut-être pas loin de la vérité… La cause réelle de votre maladie pourrait se trouver dans votre bouche. Il y a une procédure dentaire fréquente dont presque tous les dentistes vous diront que c’est complètement sans danger, en dépit du fait que les scientifiques ont mis en garde contre ses dangers depuis plus de 100 ans. Chaque jour aux Etats-Unis seulement, 41 000 de ces procédures dentaires sont pratiquées sur des patients qui croient qu’ils ont résolu leur problème en toute sécurité et de façon permanente. Quelle est cette procédure dentaire? La dévitalisation. Plus de 25 millions de dévitalisations sont effectuées chaque année dans ce pays.

La plupart de ces dents toxiques paraissent sans problème pendant de nombreuses années, ce qui rend leur rôle dans une maladie systémique encore plus difficile à retracer. Weston A. La cause profonde de nombreuses maladies. La vraie cause du cancer et pourquoi elle a été gardée secrète ! Voici la vraie cause du cancer et pourquoi elle a été gardée secrète !

La vraie cause du cancer et pourquoi elle a été gardée secrète !

Le lauréat du prix Nobel, le Dr Otto Warburg H., a consacré sa vie à l’étude et à la cause du cancer. Dr Warburg était directeur de l’Institut Kaiser Wilhelm (aujourd’hui Institut Max Planck) pour la physiologie cellulaire à Berlin. Otto Heinrich Warburg, né le 8 Octobre 1883 à Fribourg-en-Brisgau (Bade-Wurtemberg), mort à Berlin, était un médecin, physiologiste et biochimiste allemand. Le cancer se guérit depuis plusieurs décennies – Vitamine B17. Voici pourquoi : chaque molécule de B17 contient une unité de cyanure d’hydrogène, une unité de benzaldéhyde et deux unités de glucose (sucre) bien verrouillés ensemble.

Le cancer se guérit depuis plusieurs décennies – Vitamine B17

Pour que le cyanure d’hydrogène devienne dangereux, il faut d’abord nécessairement déverrouiller la molécule qui le libérera, une astuce qui ne peut être effectuée que par une enzyme appelée bêta-glucosidase, qui n’est présente partout dans le corps humain, qu’en quantités infimes, mais par contre, en grande quantité dans un seul endroit : les cellules cancéreuses. Ainsi, le cyanure d’hydrogène n’est déverrouillé que sur le site où se trouve le cancer, et ce, avec des résultats radicaux, qui deviennent tout à fait dévastateurs pour les cellules cancéreuses, puisque l’unité de benzaldéhyde se déverrouille en même temps.

Les cellules cancéreuses obtiennent un double coup, à la fois de cyanure et de benzaldeyhde ! Le cancer peut-il être guéri ? En grand majorité, le cancer intervient suite à une mauvaise alimentation, et certains facteurs psychiques peuvent l'aggraver ou même parfois le déclencher.

Le cancer peut-il être guéri ?

Mais de toute façon, n'oublions pas qu'une alimentation saine et équilibrée, supprimant certaines substances toxiques et cancérigènes comme les produits laitiers, le sucre blanc, l'alcool, etc., ainsi que tous les produits raffinés, dénaturés et inflammatoires, est également le passeport vers une santé retrouvée ou maintenue. Voir : Les aliments toxiques. Le cancer peut-il être guéri ? J'ai trouvé cet article sur internet qui me paraît honnête et bien argumenté, et je le partage avec vous ici, avec néanmoins beaucoup de prudence, n'ayant aucune preuve directe de l'efficacité de la vitamine appelée B17. Ou bien John faisait-il réellement confiance aux rapports de recherche conventionnels qu'il avait consultés à propos de cette vitamine ?

Alors, qui devons-nous croire dans cette affaire ? C'est la faute de l'argent :