background preloader

Benoît Hamon

Facebook Twitter

Les deux raisons pour lesquelles Benoît Hamon ne mettra jamais son programme en pratique. Benoît Hamon a fait connaitre les points programmatiques de son accord avec Yannick Jadot.

Les deux raisons pour lesquelles Benoît Hamon ne mettra jamais son programme en pratique

Ces points d’accord peuvent d’autant plus séduire à gauche qu’ils paraissent tout droit sortir du programme L’Avenir en commun présenté par Jean-Luc Mélenchon. Pourtant aucun de ces points n’a la moindre chance d’être mis en pratique par le candidat PS et son compère d’EELV. Pour deux très bonnes raisons : Benoît Hamon sait parfaitement qu’il n’a aucune chance de devenir président de la République en mai prochain, ni même de parvenir au second tour de l’élection. Il n’était d’aucun risque pour lui de présenter des points qui auraient fait frémir le gouvernement et les députés socialistes du quinquennat Hollande. La saison 2 d’une série lamentable intitulée « La finance, mon ennemie » Vous les voyez, vous, les Valls, Cazeneuve, Sapin, Rebsamen, Royal, Le Drian, Le Foll, Touraine, accepter soudainement ce qu’ils refusaient totalement hier : Benoît HAMON a t-il une stratégie inavouable : AFFAIBLIR MÉLENCHON et faire VOTER MACRON ? - Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo]

Par Charlie Vandekerkhove Les socialistes dépités par la campagne de Benoît Hamon Benoît Hamon en campagne pour la présidentielle, cela passe par des déplacements de nuit, à la rencontre des employés du métro parisien, des maraîchers d'Alfortville qui préparent leurs stands au petit matin, mais aussi d'un électorat rural, jeune ou moins jeune, comme à Guéret dans la Creuse, ou dans une ferme bio de Seine-et-Marne.

Benoît HAMON a t-il une stratégie inavouable : AFFAIBLIR MÉLENCHON et faire VOTER MACRON ? - Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo]

Des choix atypiques, parfois en décalage avec l'actualité, mais qui marquent la volonté du candidat de privilégier le terrain et les valeurs charnières de la gauche, comme le travail, et son envie de rencontrer les Français "invisibles", tentés par l'abstentionnisme. Mais des choix qui donnent aussi l'image d'une campagne à la marge. Ce qui n'est pas du goût de tout le monde dans le camp socialiste. "Il n'a pas dû réaliser qu'il est en campagne". Benoît Hamon, candidat normal à la rencontre du « pays réel » Le candidat du PS, qui a su séduire des électeurs jeunes et urbains à la primaire, a tenté de conquérir un électorat rural et plus âgé en se rendant dans la Creuse, jeudi.

Benoît Hamon, candidat normal à la rencontre du « pays réel »

LE MONDE | | Par Solenn de Royer (Guéret (Creuse), envoyée spéciale) En route pour le « pays réel », un petit matin blême. Jeudi 9 février, le train qui a quitté la gare d’Austerlitz à 6 h 41 fend la brume et les paysages désolés. L’hiver froid et austère a eu raison de la douceur de la Creuse. Les vallons givrés, les arbres décharnés, défilent sous un ciel blanc et plombé. Avant de grimper dans son wagon, Benoît Hamon, emmitouflé dans son caban noir, a fait un saut au kiosque à journaux. Vainqueur de la primaire le 29 janvier, à l’issue d’une campagne de terrain effectuée sous les radars, Benoît Hamon est un candidat qui ne se fait pas remarquer mais il s’en moque.

Benoît Hamon ou la difficulté d’unir les contraires. Le candidat nomme deux députés pour diriger sa campagne, Mathieu Hanotin et Jean-Marc Germain, un proche de Martine Aubry.

Benoît Hamon ou la difficulté d’unir les contraires

Dans les starting-blocks. Présidentielle : Benoît Hamon dévoile son équipe de campagne. Le candidat du PS a présenté un organigramme marqué à gauche, ouvert à la société civile et sur lequel plane l’ombre de Martine Aubry.

Présidentielle : Benoît Hamon dévoile son équipe de campagne

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Solenn de Royer Une ancienne manufacture sur trois étages, au cœur d’un quartier central, populaire et bobo du 10e arrondissement. C’est dans cet espace de co-working ouvert et lumineux (poutres blanches et grandes verrières), nouveau siège de campagne de Benoît Hamon, que ce dernier a dévoilé, samedi 11 février, l’équipe qui l’accompagnera dans la bataille présidentielle. Benoît Hamon : Biographie et articles – Le Point. Présidentielle 2017 : le programme de Benoît Hamon.

L'ancien ministre de l'Education a dévoilé les grandes lignes de son programme, qui vise notamment, selon ses propres termes, à «permettre aux Français de reprendre en main leur destin» et à «inventer une société où l'accomplissement n'est pas dans le travail».

Présidentielle 2017 : le programme de Benoît Hamon

Un objectif qu'il souhaite notamment atteindre grâce au revenu universel, qui doit faire que le travail soit «choisi, et non plus subi». Benoît Hamon, candidat du Parti socialiste pour la présidentielle 2017. Sondage: la popularité de Fillon dégringole, Hamon s'envole Le candidat du parti Les Républicains chute de dix points en février selon le sondage Odoxa réalisé pour L'Express.

Benoît Hamon, candidat du Parti socialiste pour la présidentielle 2017

A l'inverse, Benoît Hamon opère une remontée spectaculaire pourn se hisser à la troisième place derrière Macron et Juppé. Qui est Gabrielle Guallar, la discrète compagne de Benoît Hamon? Son compagnon bientôt investi candidat socialiste pour l'élection présidentielle, Gabrielle Guallar, encore inconnue du grand public, devrait apparaître au grand jour médiatique. Benoît Hamon. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Benoît Hamon

Investitures PS : Benoît Hamon refuse d'"offrir des têtes" à Jean-Luc Mélenchon. Benoît Hamon saura-t-il rassembler la gauche du PS derrière lui pour former un "accord de majorité" ?

Investitures PS : Benoît Hamon refuse d'"offrir des têtes" à Jean-Luc Mélenchon

Si l’affaire ne devrait pas poser de problème pour Yannick Jadot (EELV), elle semble plus compliquée pour Jean-Luc Mélenchon. Le candidat socialiste à la présidentielle Benoît Hamon a affirmé jeudi 2 février ne pas vouloir "offrir des têtes", après que le candidat de La France insoumise lui a réclamé de retirer des investitures aux législatives, notamment celles de Myriam El Khomri et Manuel Valls. Lors d’un Facebook live, Benoît Hamon s’est refusé à remettre en cause la candidature de la ministre du Travail aux législatives, en tant que "garant et architecte de l'unité de la gauche" : Moi j'ai combattu cette loi [El Khomri, ndlr] et je l'ai combattue totalement. Mais je ne suis pas là pour proposer des têtes. Benoit Hamon et la farce du « rassemblement de la gauche »

Lors de la primaire du PS de 2011, il fut très minoritaire : 5,6 % des suffrages.

Benoit Hamon et la farce du « rassemblement de la gauche »

Malgré cela, le président Hollande lui confia d’abord le Ministère de l’Intérieur, puis Matignon. La logique de cette promotion était claire : face à la profonde crise du capitalisme, la classe dirigeante française exigeait de sévères contre-réformes – et donc, pour les mener, un chef du gouvernement doté d’une certaine poigne, d’un cynisme sans faille et d’un dévouement total à la cause du grand Capital. Benoit Hamon: chronique d’un renoncement annoncé. La victoire de Benoit Hamon à la primaire de la « Belle Alliance Populaire » (j’ai encore du mal à écrire ça sans rire) suscite, c’est bien normal, un enthousiasme à gauche.

La première déception n’a cependant pas tardé puisque le nouveau candidat a exclu toute discussion avec Jadot ou Mélenchon pour une candidature unique, affirmant d’emblée: « Il y aura un bulletin Hamon à la présidentielle ». A défaut d’union, il faut donc choisir, et voilà que resurgit la vieille question déprimante du « vote utile ». Je voudrais ici dire pourquoi je ne crois pas que le vote Hamon soit celui-là. Apparemment, les objectifs d’Hamon convergent avec ceux de la France Insoumise: il s’agit de mener une politique écologique et sociale. Je n’entrerai pas dans les mérites comparés des mesures proposées et ne poserai qu’une question : comment financer ces politiques ambitieuses ? Tomber dans le piège Hamon ou s'engager dans la révolution Mélenchon ? C'est vous qui voyez... Vous êtes nombreux à avoir cru à la bonhomie et à la sincérité de François Hollande, n’est-ce pas ?

Du coup, vous portez une part de la responsabilité de ce pouvoir car c’est grâce à vous qu’il a pu être en situation de gouverner. C’est sans doute un peu abrupt de vous le dire mais c’est la vérité. Votre ignorance ou votre naïveté d’alors nous a coûté très cher à tous ! Or il était assez facile de cerner le loustic pour peu qu’on se soit intéressé à lui, à son passé, à ses “oeuvres” ! Chacun a le droit, bien sûr, de se tromper, de s’égarer, de se faire avoir, hélas ! Témoignages : « Manuel Valls m’a convaincu… » de voter pour Benoît Hamon. Ils n’ont pas voté au premier tour mais le feront dimanche : des lecteurs du « Monde » expliquent pourquoi. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Lucie Soullier « Manuel Valls m’a convaincu… » de voter pour Benoît Hamon. Ils sont nombreux, comme Aurélien, à avoir répondu sur le ton du « tout sauf Valls » à l’appel à témoignages lancé jeudi 26 janvier par Le Monde : « Vous n’avez pas voté au premier tour de la primaire à gauche, mais vous participerez au second tour, témoignez. » Aurélien est ainsi resté « parfaitement indifférent » à la primaire d’un « parti dépassé » qui a « abandonné tous les combats de la gauche : la répartition des richesses, l’émancipation des travailleurs, l’égalité réelle… » C’est la « campagne dégueulasse » d’entre-deux-tours de M.

Valls – « aussi insultante envers Hamon que méprisante pour les musulmans de France » – qui a décidé ce Parisien de 29 ans : dimanche 29 janvier, il votera contre lui. Barrage pour tous « Quelle utopie ! Résultat primaire à gauche [officiel] : victoire de Hamon, défaite de Valls. RESULTATS PRIMAIRE GAUCHE - Benoît Hamon a remporté la primaire PS (ou primaire citoyenne). Les chiffres et les résultats sont officiels. Suivez en direct le second tour de la primaire de la gauche entre Benoît Hamon et Manuel Valls (aller directement aux résultats). Fin du direct - Ce qu'il faut retenir des résultats et de cette soirée. PRIMAIRE PS : Le rocardien Benoît HAMON, ex-ministre de Hollande, présenté comme le candidat de la « gauche du PS » ! Décryptage d'une sinistre farce - Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo] Le rocardien Benoît Hamon ministre de François Hollande bat le rocardien Manuel Valls ministre de François Hollande au deuxième round... Et les médias nous présentent le résultat du match comme une victoire de la "gauche" de la "gauche !

" avec, en embuscade, Emmanuel Macron, l'homme-clef du quinquennat PS qualifié de candidat également "de gauche" ! La 'primaire' de "la belle alliance populaire" - en fait celle du PS - consacre la mort clinique du Parti dit 'socialiste' en tant qu'instrument idéologique majeur du capital financier. L'acte de décès suivra dimanche 29 janvier, avec l'élection bidon de son candidat à la Présidence de la République. Et ce libre marché a des exigences : il ne lui suffit plus de pressurer jusqu'à plus soif le monde du travail, de dépecer le Code qui sanctifiait ses acquis sociaux, de placer les droits de L’homme en liberté surveillée. Mais comment faire accepter ce changement aux électeurs ? Mais contre qui ? Jean Lévy. Primaire à gauche : le programme choc du vainqueur Benoît Hamon. > Revenu universel : engager une réforme vers un revenu versé à tous chaque mois C’est devenu la mesure phare de son programme, et aussi la plus critiquée par ses adversaires, notamment pour son coût potentiel.

Benoît Hamon envisage en effet la mise en place d’un revenu universel de 750 euros par mois, qui serait versé à tous, sans condition. Mais cette réforme ne se ferait pas forcément lors de ce quinquennat : il prévoit dans un premier temps de revaloriser le RSA de "10%, à hauteur de 600 euros" (il est de 535,17 euros par mois pour une personne seule actuellement). Ce même revenu serait versé à tous les 18-25 ans, sans condition de ressources. Primaire à gauche : Benoît Hamon large vainqueur. C’est désormais officiel : Benoît Hamon sera le candidat socialiste à la présidentielle 2017. L’ex ministre de l’Education a remporté le second tour de la primaire face à l’ancien Premier ministre Manuel Valls, avec 58,65% des voix contre 41,35%, selon des résultats officiels basés sur les dépouillements de 60% des bureaux de vote.

Benoît Hamon : « Je ne crois plus dans le mythe de la croissance ! » par Michel Soudais et Pauline Graulle. Primaire de la gauche: Hamon « assume » des « passerelles » avec Mélenchon. Primaire socialiste : Benoît Hamon se pose en rassembleur de la gauche lors de son premier meeting.