background preloader

Ballon - Sonde

Facebook Twitter

Ballon-sonde. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ballon-sonde

Pour les articles homonymes, voir Ballon. Ballon-sonde. Les ballon-sondes sont généralement constitués d'un ballon en latex rempli d'hélium ou d'hydrogène auquel est attaché une radiosonde, qui contient les instruments de mesure.

Ballon-sonde

Un parachute et un transpondeur ou un réflecteur radar sont également généralement présents afin de permettre le suivi des mouvements du ballon et la récupération de la radiosonde. Lancement d'un ballon météo Les ballons-sondes sont principalement utilisés en météorologie afin d'obtenir des informations verticales sur la température, l'humidité, la pression, la vitesse du vent et la composition de l'air. De tels ballons sont lâchés deux fois par jour à heure fixe un peu partout dans le monde selon une convention de l'organisation météorologique mondiale. L'utilisation de ballons-sondes permet d'obtenir des informations sur la partie de l'atmosphère située à une altitude trop élevée pour être atteinte par des avions et présente l'avantage d'être moins coûteuse que celle de satellites ou de fusées-sondes.

A nous l’espace pour 400 euros ! Moyennant un investissement dérisoire, deux jeunes chercheurs britanniques ont obtenu des images spectaculaires de la Terre vue du ciel.

A nous l’espace pour 400 euros !

Une expérience qui fait des émules en Allemagne, rapporte Der Spiegel. Der Spiegel 7 mars 2011 | Partager : Paru dans Un voyage à prix cassé jusqu’à 37 kilomètres d’altitude : deux étudiants britanniques ont envoyé une caméra dans la stratosphère grâce à un ballon gonflé à l’hélium. Cet équipement bon marché a résisté aux températures glaciales et permis de rapporter des images spectaculaires de la Terre vue de l’espace [visibles sur www.youtube.com/watch?

Les choses se sont passées par un matin glacial [de décembre 2010], au lever du soleil, dans le Derbyshire : pour commencer, Alex Baker et Chris Rose, deux doctorants de l’université de Sheffield, ont gonflé leur ballon à l’hélium. C’est la deuxième fois en peu de temps que ce type d’expérience amateur fait les gros titres. GEIPAN: Un ballon ? Un ballon ?

GEIPAN: Un ballon ?

Un ballon-sonde à haute altitude, reflétant la lumière du soleil sur son immense enveloppe parfois métallisée, peut ressembler à une étoile très brillante, et être même visible en plein jour. Il peut paraître immobile, ou avoir un léger déplacement apparent. Des mouvements d’oscillation sont fréquents. Un ballon peut avoir parcouru une centaine de kilomètres en étant porté par le vent. En cas d'OBSERVATION, pensez à noter précisément la position et le déplacement de ce dernier. Cas avec photos prises depuis une vidéo : CAS : ANEMASSE (74) 30.06.2007 : ballon tétraédrique. Les ballons ou sphères publicitaires captifs blancs ou de couleur présents dans les foires, meetings festivals, rencontres sportives.

Le Ballon Sonde - Les ballons solaires. De nombreux projets scientifiques ont utilisé des ballons sondes pour prendre différentes mesures, comme des mesures de température, de pression atmosphérique dans la haute atmosphère, ou encore certains ballons sont capable d'embarquer à leur bord des téléscopes qui, dans l'atmosphère, fournissent des images de l'espace de bien meilleur qualité que depuis un observatoire terrestre.

Le Ballon Sonde - Les ballons solaires

Un ballon sonde standard gonflé à l’hélium peut emporter des charges importantes en haute altitude. Le ballon est fermé et composé de plastique. Il éclate une fois arrivé aux environs de 30 km d’altitude due à la faible pression. Aujourd'hui, les ballons sont utilisés dans différents domaines; les recherches scientifiques, le sport ou encore la guerre (des ballons ont bombardé Paris lors de la première guerre mondiale). Ils sont interressants pour leur faible couts, leur facilité et rapidité de construction ainsi que leur polyvalence. Différents types de ballons. La gamme des ballons du CNES © CNES Qu’advient-il d'un ballon qui s’envole ?

Différents types de ballons

A quelle altitude s'élève t-il ? Combien de temps reste-t-il en l’air ? Les réponses seraient simples s'il y avait un ballon unique capable de satisfaire tous les utilisateurs. Ce ballon universel, à la fois léger et résistant, au comportement idéal aussi bien près du sol qu'en altitude, capable d’emporter des charges utiles de masses très variables, de voler des durées différentes, de transmettre des volumes de données également très variables ou de disposer d’une capacité de pointage de très grossière à très fine, n'existe pas. En effet, les besoins exprimés par les laboratoires de recherche sont variés : de quelques centaines de grammes à une ou deux tonnes pour la charge utile, de quelques centaines de mètres à une quarantaine de kilomètres pour le plafond, de quelques heures à plusieurs mois pour la durée de vol, etc.

Or, on ne peut pas les satisfaire toutes avec le même véhicule. Les aérostats du CNES. Outil écologique et unique, le ballon est un des véhicules développés par le CNES, à côté des satellites et des lanceurs.

Les aérostats du CNES

Vue d'artiste de la gamme des ballons du CNES ©CNES Un "outil" écologique Le spatial est un monde très large… l’image que nous en avons le plus souvent est, soit le satellite sophistiqué qui gravite sur son orbite, soit le lanceur d’une fantastique puissance qui l’extrait de l’atmosphère pour le mener au plus près de sa destination finale. Le ballon, quant à lui, accède au lieu final de sa mission sans moteur ni combustible.

Un "outil" unique Décollage d'un ballon ©CNES Bicentenaire, le ballon occupe encore aujourd’hui une place unique parmi les outils modernes de la recherche scientifique.