background preloader

Autisme - Articles

Facebook Twitter

Dix choses que les enfants atteints d’autisme aimeraient que vous sachiez. L’intégration sensorielle peut être la facette la plus difficile à appréhender, mais elle n’en est pas moins la plus importante. Des visions, sons, odeurs, des goûts et des contacts de tous les jours, tellement courants que vous-même n’en êtes pas nécessairement conscient, peuvent m’être en réalité extrêmement pénibles. L’environnement dans lequel je dois vivre me semble souvent hostile. Je peux vous sembler replié ou agressif, mais sachez que j’essaie juste de me protéger. Pour toutes sortes de raisons, une « simple » sortie au supermarché pourra m’être un véritable supplice. Mon ouïe peut être hyper-sensible. Des dizaines de personnes qui parlent en même temps. Haut-parleurs annonçant les promotions du jour sur fond de « musak ». Mon odorat peut être également extrêmement sensible. 5/09/14 Sortons l’autisme de la pathologie! | Irma Zoulane.

Comme on ne peut pas sortir la pathologie de l’autisme – les réels problèmes de santé et les difficultés qui l’accompagnent sont une cruelle réalité – je propose du moins que nous sortions l’autisme du domaine de la pathologie. Je sais, c’est pas demain la veille. Le modèle médical nous sert de guide pour l’attribution des appartenances neurologiques. Or, par définition, le modèle médical se base sur les dysfonctionnements pour poser les diagnostics. Et c’est fort bien pour toutes les personnes qui ont besoin de soutien pour ces dysfonctionnements, soutien qui est offert par l’État.

On ne s’en sort pas. Le problème doit être diagnostiqué pour être «soigné», c’est-à-dire encadré et compensé. Jusqu’au jour où l’état autiste d’un individu pourra être déterminé par d’autres moyens – et j’ai bien hâte – nous devrons nous contenter du modèle de la pathologie pour nous reconnaître. Mais cette nécessité se limite à la définition des besoins et des modes de thérapie et de soutien. Réfléchissons. 13/05/13 Autisme : une perception des mouvements 2 fois plus rapide.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.En savoir plus>> Accueil PARENTS > Actualités > Autisme : une perception des mouvements 2 fois plus rapide Autisme : une perception des mouvements 2 fois plus rapide Selon une étude, les autistes auraient des capacités sensorielles bien plus développées que celles des autres enfants.

Un enfant autiste perçoit un mouvement simple deux fois plus vite qu’un autre enfant. Selon les scientifiques, cette hypersensibilité expliquerait pourquoi certains autistes sont très sensibles aux lumières vives et aux bruits trop intenses. Source : Journal of Neuroscience Auteur : Marie de Laitre Lire aussi notre dossier « L’autisme » > Commenter Plus d'actus par Taboolapar Taboola Contenus SponsorisésContenus Sponsorisés Contenus SélectionnésContenus Sélectionnés A découvrir aussiAilleurs sur le Web QuebecEchantillonsGratuits.com.

16/12/11 Les points forts des autistes devraient être valorisés. "Des données récentes et ma propre expérience indiquent qu'il est temps de commencer à considérer l'autisme comme un avantage dans certaines sphères", estime le professeur dont les propos sont rapportés dans un communiqué de l'Université de Montréal à l'occasion de cette publication. Son équipe de recherche, et d'autres équipes, ont montré les habiletés et, parfois, les supériorités des personnes autistes dans de multiples activités cognitives. Les autistes, ont-ils montré, pensent, retiennent, s'émeuvent, et surtout perçoivent différemment des non-autistes. L'équipe de recherche comprend plusieurs personnes autistes, dont Michelle Dawson qui apporte des contributions particulièrement importantes à la compréhension de cette condition.

Pendant des décennies, a compris le professeur en collaboration avec Mme Dawson, les scientifiques ont évalué un retard mental chez les autistes en se basant sur des tests inappropriés et sur une mauvaise interprétation de leurs forces. Voyez également: Carly Fleischmann: l’autisme sévère n’est pas obligatoiremet 1 condamnat° à l’isolemet. Connaissez-vous Carly Fleischmann? Son histoire a redonné espoir à des milliers de personnes du monde entier confrontées à l’autisme.

Elle montre qu’une thérapie appropriée, l’engagement sans faille des parents, le refus d’abandonner la bataille et le changement de regard sur l’autisme peuvent réellement aider les enfants qui en sont atteints à prendre leur place dans le monde. Carly Fleischmann est une adolescente canadienne non-verbale diagnostiquée à l’âge de deux ans autiste sévère.

Son autisme se double d’une apraxie, qui lui donne un mauvais contrôle de ses mouvements et l’impossibilité d’utiliser sa bouche pour s’exprimer. Sa jeune enfance fut une période très éprouvante pour sa famille, Carly ayant souvent un comportement complètement incontrôlable, voire parfois violent. Carly a alors commencé à s’ouvrir, à décrire ce que c’est que d’être autiste, à expliquer ce qu’elle ressent et la raison des bruits ou des gestes bizarres qu’elle fait parfois. Une jeune fille inspirante, non? 8/07/14 AUTISME: Découverte du premier gène exclusivement lié au TSA. AUTISME: Découverte du premier gène exclusivement lié au TSA Actualité publiée il y a 9h35mn Cell Si cette découverte ne concerne que 0,5% des patients atteints d’autisme, elle ouvre la voie à la détection génétique et au traitement personnalisé.

Cette mutation sur CHD8 identifiée par une équipe de l’Université de Washington, liée très fortement à une forme bien précise d’autisme, montre tout l’intérêt de l’approche génétique jusque-là peu adoptée. Des résultats modélisés sur le poisson zèbre et publiés dans la revue Cell. Les chercheurs de 13 instituts de recherche à travers le monde viennent avec ces travaux, d’identifier le premier cas de gène spécifique à l'autisme.

Le poisson-zèbre aussi : Puis, pour comprendre ces résultats, les chercheurs de l’UW, en collaboration avec des collègues de l'Université Duke ont perturbé le gène CHD8 chez le poisson zèbre. Pour en savoir plus sur l’Autisme Réagissez à cette actu sur Santé Blog Cette actualité a été publiée le 06/07/2014 par P. Neuro. 25/04/12 10 pdts chimiques en lien avec l'autisme et troubles neurologiques. Des chercheurs viennent de dresser la liste des produits chimiques impliqués dans la survenue de l'autisme et des troubles neurologiques. Jacques Robert - Mercredi 25 Avril 2012 Des chercheurs Américains appellent à mieux identifier les facteurs environnementaux qui interviennent dans la survenue de l'autisme, du trouble déficitaire de l'attention ou d'autres maladies neurologiques et psychiatriques.

En effet, si des composantes génétiques ont été identifiées les facteurs de risques externes sont encore mal connus, un véritable problème car il semble que la prévalence de l'autisme soit en constante augmentation. Pour tenter de faire avancer cette question les chercheurs ont passé en revue la littérature médicale et ont répertorié les 10 candidats les plus susceptibles d'influer le risque de ces maladies. Ces produits chimiques sont présents dans notre environnement et dans des produits de consommation courante, en particulier alimentaires : 6/01/14 Hausse fulgurante des cas d'autisme au Québec | Pierre Pelchat | Santé. «Il y a une augmentation de la prévalence de l'autisme qui est très, très importante. Ça double depuis 10 ans à chaque quatre ans. On est à 1 % des enfants chez qui on diagnostique un trouble du spectre de l'autisme. Le boum est plus important dans certaines régions», a-t-elle affirmé au cours d'une entrevue au Soleil.

Les données de la Régie des rentes quant au nombre d'enfants déclarés handicapés pour un trouble envahissant du développement confirment l'énorme vague. En 2005, on comptait 3473 jeunes de moins de 18 ans qui recevaient un supplément mensuel. Sept ans plus tard, ce chiffre a bondi à 7330 enfants. Selon la Dre Chantal Caron, chef du programme autisme à l'hôpital Rivière-des-Prairies, à Montréal, ce bilan est encore plus lourd. Meilleur dépistage À son avis, plusieurs facteurs expliquent la hausse fulgurante des cas d'autisme, dont un meilleur dépistage. «On n'a pas de facteurs environnementaux qui ont été mis en évidence actuellement pour expliquer l'augmentation. Art 5/08/14 Le mystère des enfants qui guérissent de l'autisme. L’idée qu’il serait possible de guérir de l’autisme a longtemps été rejetée par les médecins.

Mais en 2013, deux études effectuées aux Etats-Unis ont montré que chez une minorité d’enfants, les symptômes pouvaient presque complètement disparaître. Le magazine du New York Times s’est penché sur ces cas dans un article intitulé «Ces enfants qui ont vaincu l’autisme». La journaliste y interviewe plusieurs enfants suivis dans ces études, dont B. ,un garçon qui avait complètement cesser de communiquer de un a trois ans (pas de contact oculaire, très peu de mots, cognements de la tête), mais qui s’est débarrassé de tous ces symptômes après plusieurs années de thérapie comportementale.

Souvent, les médecins considéraient que ces cas de «guérison» correspondaient à de mauvais diagnostics, des enfants qui n’avaient en fait jamais été autistes. Geraldine Dawson, une chercheuse en psychologie à l’université de Duke, résume la portée de ces études: Partagez cet article.