background preloader

A

Facebook Twitter

El-Assasif. El-Assasif est une petite vallée de Thèbes-ouest qui s’étend entre Deir el-Bahari et Dra Abou el-Naga.

El-Assasif

Elle est le site d’une ancienne nécropole qui inclut des douzaines de tombes privées de nobles et de hauts fonctionnaires, du Moyen Empire (-2022/-1650) et du Nouvel Empire (-1549/-1080), de la troisième période intermédiaire (-1080/-656) et du début de la Basse époque (-656/-332), mais principalement des XIXe dynastie (-1295/-1186) et XXe dynastie (-1186/-1069). Toutefois les tombeaux les plus majestueux datent de l’époque tardive. Aniba (site archéologique) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Aniba (site archéologique)

Aniba est un site de Basse Nubie connu des Égyptiens sous le nom de Miam. C'était le siège du gouverneur de la province de Wawa. Avant d'être englouti par les eaux du lac Nasser, on pouvait y voir les ruines de la ville antique, une nécropole du Moyen Empire (XIXe et XXe dynasties) et les restes d'une forteresse. Plan de la forteresse d'Aniba au Moyen Empire(en rouge : la forteresse de l'Ancien Empire) Aniba est le site d'une des forteresses nubiennes établies par les pharaons pour défendre leur frontière méridionale et contrôler les routes commerciales qui passaient par le Nil depuis le Soudan et l'Afrique. Armant. Cheikh Abd el-Gournah. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cheikh Abd el-Gournah

Cheikh Abd el-Gournah (ou simplement Gournah) est une nécropole de l'Égypte antique sur la rive ouest du Nil, face à Louxor. Un village y avait été aménagé jusqu'à son évacuation par le service des antiquités égyptiennes. Deux frères de ce village, Ahmed et Mohamed Abd el-Rassul, en 1871, en recherchant une chèvre égarée, découvrirent une ouverture creusée dans le roc. En s’y glissant, Ahmed se trouva face à une véritable mine d’or pour sa famille qui, durant dix ans, écoulèrent les antiquités qu’ils prenaient de manière mesurée.

Tombes[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Vallée des nobles Liens externes[modifier | modifier le code] Cheikh Abd el-Gournah. Cheikh Abd el-Gournah (ou simplement Gournah) est une nécropole de l’Égypte antique sur la rive ouest du Nil, face à Louxor.

Cheikh Abd el-Gournah

On y trouve les temples funéraires de Séthi Ier (XIXe dynastie), et de Sennefer, maire de Thèbes. Un village y avait été aménagé jusqu’à son évacuation par le service des antiquités égyptiennes. Deux frères de ce village, Ahmed et Mohamed Abd el-Rassul, en 1871, en recherchant une chèvre égarée, découvrirent une ouverture creusée dans le roc. En s’y glissant, Ahmed se trouva face à une véritable mine d’or pour sa famille qui, durant dix ans, écoulèrent les antiquités qu’ils prenaient de manière mesurée. Tombes TT29 : Amenemopet, vizir d’Amenhotep II. Abou Gourab. Abou Ghorab (ou Abou Gourab, Abou Gorâb, Abu Gorab) est un site de Basse-Égypte, au sud-ouest du Caire, sur la rive ouest du Nil à la lisière du désert occidental, situé au nord d’Abousir et faisant partie de la vaste nécropole memphite où les rois de la Ve dynastie se firent bâtir des temples solaires.

Abou Gourab

Les pharaons de la Ve dynastie, à l’exception des deux derniers, Issesi et Ounas, traduisirent leur préférence pour le dieu solaire Rê, d’Héliopolis, en faisant ériger des temples à sa gloire. Si six sont répertoriés dans les textes, deux d’entre eux ont pu être localisés par leurs vestiges. Le temple solaire bâti par Neouserrê à Abou Gourab est un exemple exceptionnel de ce type de construction. Il était composé d’un temple de la Vallée, d’une chaussée et du temple supérieur. L’élément principal de ce dernier était une grande cour découverte avec un autel et un obélisque en maçonnerie, dans l’axe de la rampe-chaussée.

Abousir

Adaïma. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Adaïma

Adaïma est une nécropole de l'époque prédynastique —comprise entre le milieu et la fin du quatrième millénaire avant notre ère— située au sud de Louxor qui a été fouillée par Béatrix Midant-Reynes. La fouille de près d'un millier de ces tombes, dont un cimetière d’enfants parfaitement bien conservé, a permis de connaître les pratiques funéraires des égyptiens à cette période prédynastique. E. Les nécropoles de la cité antique d'Akhmim en Moyenne Egypte. Akhmim est une importante ville de Moyenne Egypte, elle est située au nord de Louxor et d’Abydos sur la rive orientale du Nil, en face de la ville de Sohag.

Les nécropoles de la cité antique d'Akhmim en Moyenne Egypte

Peu de touristes visitent Akhmim. Quand ils se rendent à Sohag, ces derniers s’arrêtent devant la statue colossale de Méritamon (fille de Ramsès II) à Akhmim ou visitent les deux monastères coptes de la région (monastère rouge et monastère blanc). Ils ignorent souvent la présence d'autres vestiges archéologiques dans la région. L’antique Akhmim Akhmim était la Panopolis des Grecs, la Ômin des Coptes et se nommait Ipou ou Khentmin pour les anciens Egyptiens. Amarna. Antirhodos L’île de Cléopâtre. Cléopâtre vécut sur l’île d’Antirhodos, le verrou d’Alexandrie.

Antirhodos L’île de Cléopâtre

Sa position géographique permettait en effet à la reine de contrôler les accès aux différents ports. On y a retrouvé les fondations d’un bâtiment important du IIIe siècle avant J. -C. Cléopâtre a donc pu y habiter et, vu l’étroitesse de l’île, son palais ne pouvait se situer qu’ici, contemplant Alexandrie de toute sa magnificence. C’est le poète antique Lucain qui en parle : « Les marbres faisaient briller la demeure, l’ivoire décorait l’entrée, les portes étaient marquetées d’écailles de tortues des Indes, le palais était orné d’émeraudes, des bijoux scintillaient sur les divans… »

Antinoupolis - Antinoë.