background preloader

A Classer

Facebook Twitter

Des nuages interstellaires à l'agonie : le terrible destin des "Piliers de la Création" Dans l'espace, il y a des nuages, résidus d'explosion d'étoile, ou au contraire nursery stellaire, parfois même les deux.

Des nuages interstellaires à l'agonie : le terrible destin des "Piliers de la Création"

Ces nébuleuses de gaz interstellaire, principalement de l'hydrogène, sont visibles depuis la Terre grâce à la lumière des étoiles situées derrière elles : certaines se contentent de réfléchir cette lumière, alors que d'autres, dont les gaz sont ionisés (électriquement chargés) l'absorbent et la réémettent... Des phénomènes qui nous permettent de profiter du spectacle. Des formes en mouvement Lorsqu'on lève les yeux au ciel, on a tendance à imaginer des formes éphémères dans les nuages : des visages, des animaux, des formes plus ou moins distinctes. Pour les nuages interstellaires, c'est la même chose. Passeur de sciences : la +gde carte 3D de l’Univers. Des millions de milliards de planètes errantes dans notre galaxie ? Orbite géosynchrone (GSO) et géostationnaire (GEO) Comme nous l’avons vu précédemment, les périodes des orbites augmentent avec l’altitude car les vitesses de satellisation diminuent et en même temps les longueurs des orbites augmentent.

Orbite géosynchrone (GSO) et géostationnaire (GEO)

Il existe une altitude où la période de rotation du satellite devient égale à celle de la Terre (23h 56m 4,1s). Dans ce cas le satellite reste visible en permanence depuis la zone au-dessus de laquelle il se trouve. Orbite géosynchrone. Nébuleuse de la Lagune. Nébuleuse de la Lagune. Amas Westerlund 2. Voie Lactée. Rapprochement. Nuage spatial. Nuages noctulescents. Nébuleuse d'Orion. Aurore boréale. Nébuleuse, la Carène. Moon Silhouettes. Éclipse. Mammatus. Courants perturbés. Éclipse. Éclipse lunaire. Fallstreak hole. Farfadets. Structures à grande échelle de l'univers. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Structures à grande échelle de l'univers

Organisation[modifier | modifier le code] Des études plus récentes montrent l'univers comme une collection de vides géants en forme de bulles, séparés par des feuilles et des filaments galactiques, et où les superamas ne sont que des nœuds occasionnels très denses. Ce réseau est nettement visible sur le 2dF Galaxy Redshift Survey. Les grandes structures cosmiques. Si l'on peut supposer que l'univers à très très grande échelle est homogène, sa trame devient apparente sur des échelles comprises entre 100 et 300 millions d'années-lumière.

Les grandes structures cosmiques.

Un premier niveau de structuration qui se présente sous une forme qui ne se laisse pas aisément décrire, au demeurant. Les astronomes parlent ainsi de murs, de filaments, de feuillets ou de crêpes, etc. pour désigner la morphologie des concentrations de galaxies, et de structure en mousse, en éponge, en toile d'araignée, etc., pour évoquer la trame même de l'univers. Des mots dont la signification n'est pas neutre, et qui renvoient à des théories de formation des grandes structures distinctes. Actuellement, même si par endroits des concentrations en feuillets semblent bien exister, pour l'essentiel, aussi bien pour des raisons observationnelles que théoriques, les astronomes favorisent l'idée de des concentrations en filaments, qui forment donc un réseau en toile d'araignée tri-dimensionnel.

Dans l'Univers · Les plus spectaculaires objets célestes. La théorie sur la formation des planètes géantes confirmée › Espace. Sur cette vue d'artiste, le disque de gaz et de poussière cosmique autour de la jeune étoile HD 142527 (au milieu).

La théorie sur la formation des planètes géantes confirmée › Espace

Entre le disque externe (en forme de fer à cheval) et le disque interne qui entoure immédiatement l'étoile, un vaste espace vide. Crédits : ALMA (ESO/NAOJ/NRAO)/M. Kornmesser (ESO) <p>Des astronomes viennent d'observer un phénomène qui confirme la théorie sur la formation des planètes géantes. Il y aurait 17 miliards de planètes de la taille de la Terre dans notre galaxie › Espace.

Ci-dessus la partie centrale de la Voie Lactée, vue par le télescope Vista de l'ESO (observatoire de Paranal, Chili).

Il y aurait 17 miliards de planètes de la taille de la Terre dans notre galaxie › Espace

Crédits : ESO/VVV Consortium / Ignacio Toledo & Martin Kornmesser Selon des estimations issues des observations du télescope spatial Kepler, la Voie Lactée contiendrait au moins 17 milliards de planètes dont la taille est analogue à celle de la Terre. A l'évidence, la chasse aux exoterres ne fait que commencer... Depuis la mise en service du télescope spatial Kepler en 2009, quelques 2400 exoplanètes ont été découvertes. Pour encourageants que soient les résultats de cette chasse, il semble que Kepler aie toutefois encore du pain sur la planche.

{sciences²} Eso1204aUne étude publiée dans Nature ce matin montre qu'il y a au moins une planète par étoile dans notre Galaxie.

{sciences²}

Elles sont donc des millards, dont un grand nombre de taille terrestre. [Condamné à n'utiliser que ma main gauche pour quelques jours, les notes à venir seront très breves... du moins les textes que j'écris.] Voici ci-dessous le communiqué de l'Observatoire européen austral qui présente cette découverte. Astronomie: Un phénomène inédit découvert dans l'Univers - Astronomie Des astronomes américains ont découvert deux exoplanètes (planètes hors du système solaire) dont les orbites autour de leur étoile les situent à très courte distance l'une de l'autre, un phénomène jamais vu dans l'Univers.

Astronomie: Un phénomène inédit découvert dans l'Univers -

Deux scientifiques américains ont découvert deux exoplanètes très proches l'une de l'autre.Image: ARCHIVES/AFP. 2.000 comètes entreraient en collision chaque jour autour de Fomalhaut. Une vue d'artiste du télescope Herschel étudiant la naissance des étoiles et des systèmes planétaires. © Esa-D.

2.000 comètes entreraient en collision chaque jour autour de Fomalhaut

Ducros 2.000 comètes entreraient en collision chaque jour autour de Fomalhaut - 2 Photos Admirez les exoplanètes en diaporama Lorsqu’un système planétaire se forme à partir d’un cœur dense dans un nuage moléculaire qui s’effondre gravitationnellement, que ce soit à cause de la turbulence ou d’un Little Bang, on obtient d’abord un disque protoplanétaire riche en gaz. Système Fomalhaut : confirmation d'une deuxième planète. Et de deux !

Système Fomalhaut : confirmation d'une deuxième planète

Après la découverte l'an dernier de plusieurs proto-amas stellaires en formation dans les galaxies des antennes, le radiotélescope submillimétrique ALMA (encore en construction au Chili) fait l'objet d'une deuxième publication scientifique. Une équipe d'astronomes a découvert que les planètes orbitant dans le disque de poussière autour de l'étoile Fomalhaut sont bien moins massives que prévu.