background preloader

A Classer 3

Facebook Twitter

Comment la Banque d'Angleterre a vendu de l'or volé par les nazis. L'apparition du chapitre IX des archives de la Banque d'Angleterre (BoE), scanné et mis en ligne mardi 30 juillet dans la section idoine du site Internet de l'institution, n'a pas intéressé que les historiens de la politique monétaire.

Comment la Banque d'Angleterre a vendu de l'or volé par les nazis

Car, dans l'histoire de "la vieille dame de Threadneedle Street", comme est surnommée la BoE, cet épisode réunit lingots d'or, gouvernement britannique et transactions louches avec les nazis. Tout commence en mars 1939. Le compte n° 17 fait transférer à son profit par la BoE pour plus de 6,4 millions d'euros d'or (soit 934 millions d'euros à la valeur actuelle de l'once), saisi sur le compte n° 2 qu'a ouvert la Tchécoslovaquie auprès de la Banque des règlements internationaux (BIS en anglais) – la banque centrale des banques centrales –, craignant l'invasion nazie qui a lieu au même moment. Pourquoi l'opération se passe-t-elle à Londres ?

Einsatzgruppen Pictures - The Third Reich. The Killing Fields - Einsatzgruppen - The "other" Holocaust. Einsatzgruppen. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Einsatzgruppen

Ils étaient principalement composés par des membres de la SS, appartenant au RSHA (Gestapo, Kripo, SD) et par des membres de l’Ordnungspolizei ; ils comprenaient également des auxiliaires locaux de la police de sécurité, la Schutzmannschaft. De 1940 à 1943, les Einsatzgruppen assassinèrent plus d'un million de personnes, essentiellement des Juifs et, à partir du 22 juin 1941, des prisonniers de guerre soviétiques[3]. Leur action fut la première phase de la Shoah, dans un premier temps les fusillades (appelée Shoah par balles), et dans un deuxième temps les camions à gaz itinérants, avant la mise en place des camps d'extermination pour la première vague en 1941 et parallèlement à ceux-ci pendant la deuxième vague en 1942.

Premières interventions[modifier | modifier le code] L'étymologie du mot Einsatzgruppen ne fait pas référence à une mission mortifère. Étude de cas : l'action des Einsatzgruppen. Gallery - Einsatzgruppen - Photos. Les Einsatzgruppen (Unités mobiles d'extermination) — Photographie. Einsatzgruppen les commandos de la mort ( Hitler , SA , Waffen SS , Gestapo , Shoah ) Procès des Einsatzgruppen: Le procureur américain ouvre le procès contre les membres des Einsatzgrup. La composition des Einsatzgruppen [Nazisme : les Einsatzgruppen (2ième guerre mondiale)->Histoire des Einsatzgruppen] Les Einsatzgruppen sont constitués de quatre unités paramilitaires créées avant l'invasion de l'Union Soviétique dans le but de « liquider » les Juifs, Tziganes, commissaires politiques du Parti communiste et résistants.

La composition des Einsatzgruppen [Nazisme : les Einsatzgruppen (2ième guerre mondiale)->Histoire des Einsatzgruppen]

Trois de ces groupes (Einsatzgruppe A, B, et C) sont rattachés aux groupes de l'armée qui participent à l'invasion, et le quatrième (Einsatzgruppe D) est envoyé en Ukraine sans être rattaché à un groupe armé. Tous opèrent dans les territoires occupés par le Troisième Reich sur le front Est. Il y a approximativement 600 à 1 000 hommes dans chaque Einsatzgruppe, bien que beaucoup fassent partie du personnel de soutien. Les membres actifs des Einsatzgruppen proviennent de différentes organisations militaires ou non militaires du Troisième Reich. La majorité des membres appartient aux Waffen-SS, branche militaire des SS.

Demain l'Homme, ex SOS-planete : Shoa : camps de concentration, camps d'extermination, se souvenir, pour qu'une telle horreur ne se reproduise jamais. Photographie prise par les S.S. dans le camp de Mauthausen et découverte à la libération du camp.

Demain l'Homme, ex SOS-planete : Shoa : camps de concentration, camps d'extermination, se souvenir, pour qu'une telle horreur ne se reproduise jamais.

La nudité était un moyen d'humilier et de détruire les déportés. Les grands massacres [Nazisme : les Einsatzgruppen (2ième guerre mondiale)] En mars 1941, en préparant l'attaque contre l'URSS, Hitler confie à Heinrich Himmler, Reichsführer SS et à son adjoint Reinhard Heydrich, chef du Sicherheitsdienst « SD » l’organisation de l'annihilation immédiate et complète des Juifs qui résident dans le territoire du futur « Reichskommissariat Ostland », les territoires des états baltes, Estonie, Lituanie et Lettonie, ainsi que la Biélorussie.

À cette fin est créée l'« Einsatzgruppe A der Sicherheitspolizei und des SD ». Les nazis décident d’associer à leur action les antisémites locaux, particulièrement virulents dans les pays baltes. En juin 1941 Reinhardt Heydrich donne l’instruction secrète d’agir en sorte que les actions antisémites apparaissent comme une expression spontanée de haine anti-Juive de la part des Lituaniens, Estoniens ou Biélorusses… L'instruction précise notamment : Einsatzgruppen les commandos de la mort 3/4. Video Einsatzgruppen, les commandos de la mort (épisode 1) - france2, documentaire, docu. Video Einsatzgruppen, les commandos de la mort (épisode 1) - france2, documentaire, docu. Description : Einsatzgruppen, les commandos de la mort (épisode 2) Documentaire.

video Einsatzgruppen, les commandos de la mort (épisode 1) - france2, documentaire, docu

Réalisé par Michaël Prazan. Scénario de Michaël Prazan. La Shoah par balles. Résumé Dès 1939, près d'un million et demi de juifs d'Ukraine ont été assassinés lors de l'invasion de l'Union soviétique par l'Allemagne nazie.

La Shoah par balles

Massacre de Jedwabne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Massacre de Jedwabne

Le pogrom de Jedwabne fut le massacre des habitants juifs de cette localité et de ses environs par des Polonais en juillet 1941 au cours de la Seconde Guerre mondiale. Après avoir été longtemps attribué aux Einsatzgruppen, il a été établi par l’Institut de la mémoire nationale que ce crime a été commis par des civils polonais, peut-être à l’instigation des troupes allemandes. L’implication de celles-ci dans ce massacre fait toujours l’objet de controverses entre historiens. Panorama du mémorial de Jedwabne. Jedwabne: L’autre massacre oublié de l’histoire polonaise (Polish history’s other forgotten massacre)

Voici quelle est ma culpabilité : à cause d’une faculté de représentation défaillante, à cause des tromperies de l’époque, par opportunisme et par paresse intellectuelle, je n’ai pas posé certaines questions.

Jedwabne: L’autre massacre oublié de l’histoire polonaise (Polish history’s other forgotten massacre)

Cela tout en appartenant à ceux qui se sont engagés pour que la vérité soit faite sur le crime de Katyn, sur les procès-spectacles de l’époque stalinienne et sur les victimes de l’appareil communiste. Pourquoi n’ai-je pas recherché la vérité aussi sur les juifs assassinés à Jedwabne? Adam Michnik (historien et ancien dissident polonais) C’était un pas supplémentaire dans notre examen de conscience et dans notre dialogue avec les Juifs que deux totalitarismes, le nazisme et le communisme, ont trop longtemps empoisonné. Enfant déporté : Ida Grinspan, témoignage. RésuméIda Grinspan née le 19 novembre 1929 à Paris, de parents juifs polonais, de nationalité française par déclaration volontaire de ses parents ; elle a un frère né en 1924.

enfant déporté : Ida Grinspan, témoignage

Son père était artisan-tailleur ; la famille habite rue Clavel dans le 19ème. Dès le printemps 1940, elle vit chez une famille de fermiers, Alice et Paul Marché, dans le hameau de Lié, par Melle (Deux-Sèvres), et fréquente l’école de Sompt. Sa mère est arrêtée le 16 juillet 1942 et déportée par le convoi n°11, le 27 juillet 1942, son père et son frère ont pu se cacher. Ida est arrêtée à son tour le 31 janvier 1944 et déportée le 10 février, par le convoi n°68. Son père Jankiel Fensterszab, est déporté ultérieurement, par le dernier convoi, le convoi n° 77, celui du 31 juillet 1944. Ida Grinspan, témoignage au lycée Edgar Quinet. Lycéen déporté : Raphael Esrail.

Jeune résistant A 18 ans, élève ingénieur à l'Ecole Centrale de Lyon, il est arrêté le 8 janvier 1944, dans une officine de faux papiers, place des Célestins.

lycéen déporté : Raphael Esrail

On achetait une carte dans les bureaux de tabac, une photo, un timbre. Enfant caché par les Justes : Claudine Herbomel, née Burinovici. ENFANTS CACHES 1942-1944, témoignage de Claudine Herbomel devant les élèves du lycée Edgar Quinet. C’est avec beaucoup d’émotion que je me retrouve aujourd’hui devant vous. J’étais élève à Edgar Quinet en 1941, parmi huit autres de mes compagnes qui portions l’étoile jaune cousue sur notre poitrine comme signe d’infamie puisque nous étions "Juives" et qu’il fallait que cela se sache !

Cette mesure s’accompagnait de mesures restrictives comme l’interdiction d’aller dans les parcs, les musées, les cinémas, nous devions prendre le dernier wagon du métro, et aller dans les magasins seulement entre deux et quatre heures de l’après midi. Les conditions n’étaient pas très favorables pour que nous nous intéressions vraiment à nos études. C’est d’abord avec des yeux étonnés qu’élèves et professeurs nous regardèrent, puis ce fut l’indifférence. Le grenier de Sarah. Heure d'hiver: la France vit encore sur le fuseau horaire de l'Occupation. A l'arrivée des nazis en 1940, la France a avancé sa montre d'une heure pour s'aligner avec l'Allemagne.

Cette décision n'a jamais été annulée. Tous les ans à la même période, la France recule ses montres d’une heure: à 3 heures du matin, il sera 2 heures. Ce changement est devenu une habitude. Pourtant, si l'on voulait vraiment vivre calés sur le soleil, on retarderait son horloge non pas d’une mais de deux heures. Parce que cela fait 73 ans que nous vivons en décalage avec le soleil, à cause des Allemands (et de la SNCF). Dessins animés de propagande et Seconde Guerre mondiale - So Much Things To Say. Le dessin animé, dès ses débuts, a été utilisé comme instrument de propagande. Ainsi Mickey Mouse a été plutôt utilisé dans les années 1920 pour évoquer la Première Guerre mondiale (cf article wikipedia), mais il apparaît moins durant les années 1940. C’est Donald qui a été préféré par Disney à partir de 1943, car jugé plus proche du public masculin.

D’autres personnages apparus dans les années 1930 ont été utilisés (comme Superman) pendant le conflit. La Seconde Guerre mondiale. Etude de cas : Les « Justes de France » (1940-1944) DATES CLés Les justes de FranceAoût 1942 : déclaration de Monseigneur Saliège. 1953 : création du titre de Juste parmi les nations. Pendant la Seconde guerre mondiale, en Europe, un certain nombre d’hommes et de femmes non-juifs ont aidé des Juifs en leur fournissant secours, nourriture, vêtements, abris, caches, faux-papiers… En France, c’est notamment à partir des rafles organisées à l’été 1942 dans les deux zones que les gestes de solidarité ou de sauvetage se multiplient.

Les opérateurs soviétiques et la Shoah. Contexte historique. Berlin dans les années 30 : entre frénésie et chaos. Contexte historique L’Allemagne en plein chaos. Podcast : Auschwitz : le récit d’Ida. Jean Zay au panthéon en 2015. Mercredi 27 mai, les cendres de Jean Zay, illustre ministre de l’Éducation nationale et artisan de la création du CNRS, vont être transférées au Panthéon. Germaine Tillion : une Résistante. Dictionnaire de la Collaboration. Collaborations, compromissions, contradictions. Pour une approche chronologique de l'émigration à l'extermination. Après avoir fait pression sur les juifs pour qu'ils émigrent, puis les avoir fait disparaître du paysage allemand, avoir envisagé une solution territoriale, la politique d'extermination se construit peu à peu au fur et à mesure de la conquête à l'Est. Jeu -Sauvons le Louvre du pillage pendant la SGM.

Document : Pétain -Le projet de loi portant sur le Statut des Juifs. Accès direct : Les documents en ligne. Colloque sur les résistantes au Sénat - Sénat. Le Débarquement de 1944 : mémoire et tourisme. 1. Histoire et géographie patrimoniales du débarquement. Massacre d'Oradour-sur-Glane: Le parquet allemand espère bientôt boucler son enquête. Le parquet de Dortmund (ouest), qui enquête sur le massacre d'Oradour-sur-Glane, espère bientôt boucler ses investigations contre six criminels présumés, a rapporté l'hebdomadaire allemand Focus à paraître dimanche.

Selon le magazine, l'un des six octogénaires entendus par le parquet, un ancien mitrailleur habitant Cologne (ouest), a avoué avoir été présent lors du massacre de 642 personnes commis le 10 juin 1944 dans cette petite ville française. Cet ancien SS, baptisé «C.» par Focus, a avoué s'être posté avec sa mitrailleuse près de l'église, dans laquelle périrent plus de 400 femmes et enfants. Jean Moulin. Vidéos 6 témoins de La bataille de Normandie (1944) Podcast Les témoignages des Résistants. Tracts et journaux clandestins de la SGM dans la Marne. Bomb Sight - Mapping the World War 2 London Blitz Bomb Census. Les enfants juifs de Paris déportés de juillet 1942 à août 1944.

Apocalypse, Hitler vu par lesite.tv - ©2011. SGM Dans les griffes de la mort : les troupes américaines traversant une étendue d'eau sous le feu des nazis. Carte animée : génocide SGM. Le génocide des Tsiganes européens, 1939-1945. Des allemands résistaient au nazisme- 22 février 1943 - Décapitation de la «Rose blanche» Le procès de Nuremberg. États-Unis: La SNCF menacée de perdre un contrat pour son rôle dans la Shoah. Jeu DDAY l'Odyssée. Video expo Paris : la Collaboration jusqu'au 2 mars2015. Le Chant des Partisans. Transfert de la Société des Nations aux Nations Unies, avec Sean Lester et Wlodzimierz Moderow.

À propos de l'ONU. Témoignage -La déportation Tzigane à Linas Monlhéry. Les enfants juifs de FRANCE déportés de juillet 1942 à août 1944. Les camps ayant enfermés des tziganes en France. "A Reims, Le 7 mai 1945 est la vraie date de la capitulation " Préparer le CNRD 2015 : des vidéos en ligne - Association des Professeurs d'Histoire et de Géographie.

Les femmes létales du IIIe Reich. Le prisonnier de guerre René Tardi raconté par son fils, Jacques. Utiliser le livre de Michel Viotte " La guerre d’Hollywood : 1939-1945. Propagande, patriotisme et cinéma" - Clio-Lycée. 8 mai 1945 fin de la seconde guerre mondiale. À propos de l'ONU. Carte animée : génocide SGM. La Seconde Guerre mondiale (1939-1945) Le conservatoire Historique du Camp de Drancy.

Les deux Albums d'Auschwitz. La femme pendant la seconde guerre mondilale. STRUTHOF, l'ancien camp de concentration de Natzweiler en Alsace. STRUTHOF, l'ancien camp de concentration de Natzweiler en Alsace. La 2nd GM en Europe jour après jour (animation de carte) Femmes résistantes. 25 août 1944 : comment Paris a été libéré. Charles de Gaulle, le site de référence. Le grenier de Sarah, introduction à l’histoire de la Shoah. Apocalypse vu par lesite.tv - ©2010. Apocalypse, Hitler vu par lesite.tv - ©2011.

Le grenier de Sarah, introduction à l’histoire de la Shoah. Voyages en résistances. Les 2 albums d'Auschwitz. Apocalypse. LES COMBATTANTS DE L'OMBRE - PAROLES DE RÉSISTANTS - CARTE DES RÉCITS.

Visite virtuelle d'Auschwitz. Histoire@Politique n°24, le programme de CNR en perspéctive. Archives nationales (France), La collaboration. Webdocumentaire "Matricules" : deux survivants témoignent de l'horreur des camps - France 3 Lorraine. Au front.

Femmes Résistantes - Colloque organisé à l'occasion de la première journée nationale de la Résistance - Sénat. Home — Français. Encyclopédie multimédia de la Shoah. Webdocumentaire "Matricules" : deux survivants témoignent de l'horreur des camps - France 3 Lorraine. Stalingrad : les héroïnes cachées de l’Armée rouge - 13/03/2013 - News et vidéos en replay - L'Ombre d'un doute.

Le débarquement de Normandie : du D-Day à la libération de Paris - ... Hiroshima & nagasaki. Enseigner la mémoire ? - La capitulation allemande... - Les affiches de la victoire. L’entrevue de Montoire. Les maquisards.