background preloader

Ghezila

Facebook Twitter

Amour mé pas tro. Le mystère de la plus grande éruption volcanique du dernier millénaire est résolu. Rue89. Pourquoi la France a-t-elle décroché par rapport à l’Allemagne, en termes de compétitivité, de croissance et d’emploi ?

Rue89

« Made in Germany » de Guillaume Duval On attribue généralement le succès allemand aux réformes engagées en 2000 par le chancelier SPD Gerhard Schröder, dans son « agenda 2010 » : flexibilisation du marché du travail et coupes claires dans les dépenses publiques. C’est cet effort, auquel se refuseraient les Français, qui serait payé de retour aujourd’hui. "Tant que la crise durera, les Allemands plébisciteront Angela Merkel" A quelques jours des élections législatives en Allemagne, dimanche 22 septembre, le parti chrétien-démocrate (CDU) d'Angela Merkel arrive toujours largement en tête dans les intentions de vote (38% selon un sondage de l'institut Insa pour Bild paru hier).

"Tant que la crise durera, les Allemands plébisciteront Angela Merkel"

Sauf surprise, la chancelière est assurée de rempiler pour un troisième mandat, alors que tous les dirigeants européens en poste depuis la crise ont subi des revers électoraux. Dans Les Allemands - Angela Merkel et nous ( Die Deutsche - Angela Merkel und wir, Klett-Cotta), un ouvrage publié cet été, le journaliste allemand Ralph Bollmann, correspondant pour le Frankfurter Allgemeinen Sonntagszeitung, décrypte le "phénomène Merkel". Interview. En introduction de votre livre, vous citez une phrase prononcée par Angela Merkel en juillet 2012 : " On va passer pour une nation de guignols ".

La campagne d'Angela Merkel portée par l'économie. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Frédéric Lemaître La victoire de l'Union chrétienne sociale (CSU) – le parti frère de la CDU (démocrates chrétiens) en Bavière – aux élections régionales, dimanche 15 septembre, donne a priori raison à la chancelière Angela Merkel : l'Allemagne va bien et une bonne partie des électeurs ne demandent qu'une chose : que tout cela continue.

La campagne d'Angela Merkel portée par l'économie

Le 12 septembre, le quotidien Bild a pourtant montré un autre visage du pays. A Prenzlau, une ville située à une centaine de kilomètres au nord de Berlin, un vendeur de pizzas a été condamné parce qu'il ne paye ses livreurs que 1,59 euro de l'heure. Et à Plessa, localité située au nord de Dresde, la mairie a été condamnée pour ne rémunérer que 1,92 euro de l'heure une aide ménagère. Certes, il n'y a pas de salaire minimum outre-Rhin, mais un patron ne peut pas payer ses salariés moins des deux tiers de la moyenne des bas salaires de son bassin d'emploi. Mais la réalité est plus complexe. Les clés pour décrypter le scrutin législatif allemand.

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Frédéric Lemaître (Berlin, correspondant) Les bureaux de vote ferment dimanche à 18 heures.

Les clés pour décrypter le scrutin législatif allemand

Aussitôt, les deux principales chaînes d'information publiques, ARD et ZDF, publient les résultats des sondages effectués à la sortie des urnes. Comme en France, les sondages donnent une estimation en pourcentage des voix avec une projection en sièges. Mais à la différence de la France, le nombre de députés peut varier de façon importante, même s'il ne peut être inférieur à 598.

De plus, le mode de calcul ayant changé cette année, la répartition en sièges sera peut-être aléatoire en début de soirée. ALLEMAGNE. Pourquoi Angela Merkel est indéboulonnable. Le nouveau défi allemand de la diplomatie. Si l'Allemagne domine économiquement l'Europe, il en va fort différemment en ce qui concerne son influence politique.

Le nouveau défi allemand de la diplomatie

A maints égards, c'est sur ce dernier point que porte désormais le débat. Le deuxième mandat d'Angela Merkel (2009-2013) s'est en effet caractérisé par le primat absolu de la politique intérieure sur les considérations internationales et par la sanctuarisation de l'intérêt national, puissant facteur de consensus au sein d'un gouvernement de coalition. Délimitation efficace, mise au service de l'excellence industrielle, du dynamisme impressionnant des exportations et d'un positionnement régional particulièrement fructueux. Une ère Angela Merkel III ne changerait rien à cette ligne. On mesure à ce bref inventaire combien un pays pleinement en phase avec l'ère de la mondialisation retire de bénéfices politiques de sa remarquable compétitivité. Allemagne: courte avance de la coalition de Merkel, selon un sondage. La coalition d’Angela Merkel formée des conservateurs et des Libéraux en Allemagne obtiendrait une très courte avance aux élections, selon le dernier sondage paru avant les législatives de dimanche.

Allemagne: courte avance de la coalition de Merkel, selon un sondage

D’après cette enquête réalisée par l’institut Emnid à paraître dimanche dans l’hebdomadaire Bild am Sonntag, les conservateurs d’Angela Merkel (CDU et le parti frère bavarois CSU) obtiendraient 39% et le parti libéral FDP 6%. A LIRE L'analyse de notre correspondante en Allemagne: Merkel, la mainmise sur l'Allemagne Les sociaux-démocrates sont crédités de 26% et leurs alliés traditionnels de 9%. Élections en Allemagne : Angela Merkel, la "chancelière Téflon"

Les sondages la donnent grande favorite pour remporter un troisième mandat consécutif à la chancellerie fédérale.

Élections en Allemagne : Angela Merkel, la "chancelière Téflon"

Angela Merkel est en voie de réussir une passe de trois que seul Helmut Kohl était parvenu à réaliser dans l'histoire allemande de l'après-guerre. Comment cette ancienne Allemande de l'Est que son "mentor" surnommait "Mädchen" ("gamine") et que Gerhard Schröder comparait en 2005 à une "petite église de campagne (qui devait rester) dans son village" a-t-elle pu en arriver là ? La chancelière fédérale n'a en effet jamais eu les envolées lyriques de ses deux prédécesseurs et son physique plutôt ingrat en a longtemps fait la cible de nombreuses railleries. Là est peut-être la clé du mystère : cette physicienne-chimiste de formation, qui a vécu pendant 35 années de l'autre côté du mur de Berlin, a fait de ses "défauts" ses principales forces. L'AfD, parti anti-euro, l'inconnue des législatives en Allemagne.

ALLEMAGNE. "Les sociaux-démocrates sont démoralisés" A la veille des législatives en Allemagne, les sociaux-démocrates tentent toujours de mobiliser leurs troupes contre la chancelière Angela Merkel, avec laquelle il semble de plus en plus probable qu'ils gouvernent.

ALLEMAGNE. "Les sociaux-démocrates sont démoralisés"

Douloureux pour le SPD qui a misé sur Peer Steinbrück pour tenter de stopper la dégringolade du parti. Interview de la journaliste et biographe d'Angela Merkel, Jacqueline Boysen. Choisi pour enrayer le recul des sociaux-démocrates allemands, Peer Steinbrück a finalement plutôt accéléré la dégringolade du SPD. Élections en Allemagne : le modèle de cogestion perdure malgré des tensions. Le modèle de cogestion (Mitbestimmung) mis en place en Allemagne a longtemps été cité comme une des principales causes de la réussite économique de notre voisin.

Élections en Allemagne : le modèle de cogestion perdure malgré des tensions

Les négociations entre le patronat et les syndicats de branche ont souvent permis d'éviter des conflits durs et coûteux. Ce système confère en effet un pouvoir important aux salariés dans la gouvernance de l'entreprise. Les représentants du personnel au conseil de surveillance ont des droits concernant les questions de gouvernance et les affaires économiques. Élections en Allemagne : les pièges qui attendent le futur chancelier. À force d'envoyer la poussière sous le tapis, on finit par devoir faire un énorme ménage...

Élections en Allemagne : les pièges qui attendent le futur chancelier

De la même manière, si l'Allemagne continue d'adopter la méthode Coué en refusant de régler les problèmes qui s'accumulent, son modèle sera fortement mis à mal dans les prochaines décennies. Vieillissement de la population, grogne sociale, investissements trop faibles, productivité en berne, essoufflement de ses principaux marchés, coût de sa transition énergétique... De nombreux clignotants sont à l'orange depuis quelques temps et le prochain chancelier ferait bien de s'attaquer à ses dossiers avant que les feux ne deviennent rouges. Un pays de vieux La République fédérale est assise sur une véritable bombe démographique. L'immigration ne parviendra pas, à elle seule, à contrebalancer le faible taux de fécondité, prévient Destatis.

Élections en Allemagne : Angela Merkel, la "chancelière Téflon" Ultime discours triomphal pour Merkel. "Angie doit sauver le monde" : les troupes d'Angela Merkel ont fait un triomphe à la chancelière allemande samedi à Berlin à la veille d'élections législatives délicates pour sa majorité. Pour son dernier grand discours de campagne, la dirigeante conservatrice, tout sourire et détendue, a demandé aux électeurs de lui "accorder un mandat fort" afin qu'elle puisse, "pour les quatre prochaines années, continuer à servir l'Allemagne, un pays qui est respecté en Europe (...), qui défend ses intérêts dans le monde mais qui est aussi l'ami de nombreux pays".

Angela Merkel, fêtée par quelque 4 000 militants de l'Union chrétienne-démocrate (CDU) qui brandissaient des pancartes "Angie", a toutes les chances d'être reconduite dimanche pour un troisième mandat de chancelière. Mais elle pourrait ne pas parvenir à préserver sa coalition avec les libéraux du FDP et être contrainte de gouverner avec ses adversaires sociaux-démocrates. Riche, l'Allemagne ? Pas si sûr... La France a tout à envier à l'Allemagne ? C'est du moins ce que laisse croire depuis quelques années les déclarations d'un certain nombre d'acteurs du monde économique français, qui louent sa compétitivité, son industrie exportatrice et la qualité de son dialogue social. Pourtant, de plus en plus de voix s'élèvent pour démystifier le prétendu "modèle allemand".

Car derrière son apparente santé économique, qui devrait permettre à Angela Merkel d'enchaîner un troisième mandat dimanche 19 septembre, l'Allemagne est aussi devenue une terre d'inégalités. Taux de chômage : 5,4% C'est l'un des plus bas d'Europe. Un dernier sondage donne une courte avance à la coalition de Merkel.

La coalition d'Angela Merkel, formée des conservateurs et des libéraux, obtiendrait une très courte avance aux élections législatives allemandes, selon le dernier sondage paru avant le scrutin. D'après cette enquête réalisée par l'institut Emnid, à paraître dimanche dans l'hebdomadaire Bild am Sonntag, les conservateurs d'Angela Merkel (CDU et le parti frère bavarois CSU) obtiendraient 39 % et le parti libéral FDP 6 %. Lire : "Les clés pour décrypter le scrutin législatif allemand" Les sociaux-démocrates sont crédités de 26 % et leurs alliés traditionnels de 9 %. La gauche radicale Die Linke obtiendrait quant à elle 9 %.

Et le parti anti-euro, Alternative für Deutschland (AFD), ne passerait pas le seuil nécessaire des 5 % pour être représenté au Bundestag, recueillant 4 %. En additionnant les voix, la coalition actuelle de Mme Merkel (conservateurs et lLibéraux) obtiendrait 45 %, donc un point d'avance sur l'opposition (SPD, Verts et Die Linke), créditée de 44 %. Elections en Allemagne : Merkel, la dame d'acier. Le photomontage du "Spiegel" est à lui seul un condensé de la position d'Angela Merkel en Allemagne.

A quelques jours du scrutin qui devrait lui ouvrir les portes d'un troisième mandat, l'hebdomadaire a mis en couverture un portrait de la chancelière, lèvres pincées, regard plissé et lointain, déguisée en Catherine II, princesse d'origine allemande, devenue Catherine la Grande, impératrice de toutes les Russies. Sur cette image, "Angela la Grande" porte non seulement l'écharpe noire-rouge-or, aux couleurs de l'Allemagne, mais aussi un collier ton sur ton comme la chancelière en a arboré un le 1er septembre lors du débat télévisé contre son rival social-démocrate, Peer Steinbrück. Cette forme de "complaisance ", comme la qualifie le "Spiegel ", est très nouvelle en Allemagne.

Après une première élection chaotique en 2005, Angela Merkel n'a cessé, depuis la crise financière de 2008, d'asseoir son emprise sur ses compatriotes. ALLEMAGNE. Législatives : si les Français votaient, ils choisiraient Merkel. Si les Français avaient à se prononcer pour les élections législatives allemandes prévues dimanche, ils reconduiraient majoritairement la chancelière sortante Angela Merkel, selon un sondage OpinionWay pour "Le Figaro" et LCI, publié vendredi 20 septembre. Ils sont ainsi 56% à souhaiter qu'Angela Merkel reste chancelière, contre 25% qui ne le souhaitent pas (19% sans opinion). Une majorité comparable (53%) juge que le maintien en poste de la chancelière chrétienne-démocrate est "préférable" pour la France, contre 28% qui optent pour son rival social-démocrate Peer Steinbrück, 19% ne se prononçant pas. Au total, Angela Merkel bénéficie d'une bonne opinion auprès de 64% des Français interrogés, contre 27% qui en ont une mauvaise opinion et 9% qui ne se prononcent pas.

Élections en Allemagne : Peer Steinbrück, l'homme qui mettait les pieds dans le plat. Trop de courant vert en Allemagne. De moins en moins gérable Le PDG du n°2 de l’énergie EON Thomas Barth vient d’admettre avoir atteint un record en plaçant hors circuit près de 1800 installations photovoltaïques et ce uniquement dans le Land de Bavière et pour une journée. Coté solaire, les revers des producteurs de panneaux photovoltaïques allemands face à leurs concurrents asiatiques n’ont aucune incidence sur la progression de la puissance électrique installée dans des parcs ou chez les particuliers. Mais le réseau électrique outre-Rhin n’a pas encore été adapté à ces nouvelles conditions de production et de transport du courant.

Et il n’existe pas pour l’instant de système de stockage de masse du courant électrique. L’Allemagne en campagne jusqu’à la dernière minute. Angela Merkel vote, le 22 septembre à Berlin. Angela Merkel attend de connaître sa coalition. La Bavière, test électoral pour Angela Merkel. Les policiers allemands, racistes et incapables ? Elections allemandes : c’est plus serré que prévu ! Achards réunionnais. Recettes du monde. Buzz : le spot électoral décapant des syndicats allemands. Comment on déclenche une boucherie universelle. L'anti-Lévi-Strauss. « Meilleur restaurant du monde » grand prix de la tourista internationale. Restaurant Noma - DRESLING JENS/AP/SIPA. Décès de Valérie Benguigui : les meilleurs deuxièmes rôles meurent aussi. Que vaut la rentrée littéraire ?