background preloader

Simple mention

Facebook Twitter

Le Figaro (tribune Fourquet & Morin) ÉTUDE POLITIQUE - Des ordonnances sur le travail au paquet de cigarettes à 10 euros, les causes sont nombreuses d'un décrochage des catégories populaires par rapport au chef de l'État.

Le Figaro (tribune Fourquet & Morin)

Dans le baromètre Ifop-JDD, la chute de popularité d'Emmanuel Macron a été nettement plus prononcée parmi les employés (-26 points entre mai et septembre) et ouvriers (-24) que dans les autres catégories (-12 chez les cadres et professions intellectuelles supérieures). Cette baisse plus marquée est intervenue sur un terrain déjà préalablement moins favorable. C'est en effet parmi les catégories populaires qu'il avait réalisé ses moins bons scores au premier tour de la présidentielle. Et c'est aussi dans ces milieux sociaux que sa progression entre le premier et le second tour a été la moins forte: + 35 points chez les employés et + 25 points chez les ouvriers, contre + 44 points chez les CSP +. L'Obs (tribune Morin) Le Figaro (chronique Devecchio "Macron, Johnny et la France périphérique")

FIGAROVOX/ANALYSE - Le temps d'un hommage, le président s'est réconcilié avec la France d'en bas, estime Alexandre Devecchio.

Le Figaro (chronique Devecchio "Macron, Johnny et la France périphérique")

Celle des classes populaires qui a déferlé, samedi, dans les rue de Paris pour rendre hommage à Johnny. Alexandre Devecchio est journaliste au Figaro, en charge du FigaroVox. Il vient de publier Les Nouveaux enfants du siècle, enquête sur une génération fracturée (éd. du Cerf, 2016) et est coauteur de Bienvenue dans le pire des mondes (éd. Le FigaroVox (article Bigot) FIGAROVOX/HUMEUR - Pour la France 2.0 qui roule en Uber et consulte l'heure new-yorkaise sur sa montre connectée, 10 km/h n'ont plus grande importance.

Le FigaroVox (article Bigot)

Mais la France périphérique, elle, n'entend pas rouler au pas pour satisfaire les premiers de cordée. Guillaume Bigot adresse un zéro pointé au gouvernement. Guillaume Bigot est directeur général du groupe Ipag Business School, essayiste et membre du club souverainiste Les Orwelliens. Le Président et son gouvernement ont décidément du mal à prendre en considération les intérêts des Français qui n'ont pas voté pour eux. C'est ce que montre de manière flagrante la mesure de limitation à 80 km/h de la vitesse sur les routes, confirmée mardi par Édouard Philippe. Incontestablement, le Premier ministre agit au nom de cette France qui vote encore et qui vote bien, c'est-à-dire pour les partis de gouvernement. FigaroVox (tribune Desgouilles) FIGAROVOX/TRIBUNE - David Desgouilles revient sur les propos du chef de l'Etat à GM&S.

FigaroVox (tribune Desgouilles)

Ils reflètent selon lui le décalage entre le Président de la République et les catégories populaires de la France rurale et périurbaine. David Desgouilles est membre de la rédaction de Causeur. Il a publié Le bruit de la douche, une uchronie qui imagine le destin de DSK sans l'affaire du Sofitel (éd. Le Figaro ("Nationale 7" de Clément Pétreault) Causeur (David Desgouilles) La polémique sur les propos discrètement enregistrés de Laurent Wauquiez est purement parisienne et révèle la fracture entre la capitale et sa périphérie.

Causeur (David Desgouilles)

Ca tombe bien, c’est à elle que le président de LR s’adresse. Je débarque de ma province comtoise et il est question de Laurent Wauquiez. Evidemment. C’est le sujet médiatique numéro un depuis vendredi soir. Gaulliste libre (Laurent Herblay) Des individus et du projet de société Anne Nivat note plusieurs fois que la conception française de la laïcité est mal comprise par les étrangers, notamment musulmans et elle essaie de l’expliquer.

Gaulliste libre (Laurent Herblay)

Sa bienveillance et son humanisme semblent la pousser vers le multiculturalisme : « notre capacité d’aveuglement et de surdité, cette propension à vivre les uns à côté des autres sans vouloir vraiment se connaître me paraissent immenses (…) Serions-nous résignés à vivre séparés et irrités ? Pour l’heure, il semblait plus raisonnable et réaliste d’accepter l’idée que notre société, par essence ‘multiculturelle’, soit de facto ‘une société sous tension’, ainsi que l’analysait avec pertinence Christophe Guilluy (…) Les Occidentaux, c’est bien connu, sont toujours prompts à célébrer la différence, mais, ils ne s’intéressent pas beaucoup à ce qui n’est pas eux ».

L'Express (Guillaume Dubois) Déjà dans le viseur d'associations révoltées, de députés gênés, de policiers déçus, de médias indignés, j'en passe, le ministre de l'Intérieur et doyen du gouvernement, Gérard Collomb, a alimenté la chronique en déclarant devant le Sénat que les migrants faisaient "un peu de benchmarking" au moment de choisir leur pays de destination.

L'Express (Guillaume Dubois)

Venu du marketing, le mot anglais désigne une évaluation comparative. Un "banc d'essai", devrait-on dire en bon français. "Je ne vais pas aller là où on ne veut pas de moi ! " Metis (Denis Maillard) Roman de la fièvre des corps et du destin social, Leurs enfants après eux de Nicolas Mathieu, prix Goncourt 2018, est un livre qui nous éclaire sur la France péri-urbaine enflammée depuis le 17 novembre.

Metis (Denis Maillard)

Mis en scène dans la ville fictive de Heillange en Moselle, entre 1992 et 1998, les personnages sont animés d'une vie qui va bien au-delà du roman. Et l'on ne peut faire autrement, en le refermant, que se demander quelle sorte de gilets jaunes les héros pourraient être aujourd'hui. À quoi juge-t-on de la qualité d'un roman, surtout lorsque celui-ci se veut réaliste ? À ses scènes érotiques pardi ! Précisément à la mise en récit des corps, aux descriptions des manières qu'ils ont de se rechercher et de se frotter les uns aux autres, la sexualité illustrant l'incandescence de la rencontre ou l'impossibilité de celle-ci.