Hortefeux

Facebook Twitter
Le retour contesté de M. Hortefeux au Parlement européen LE MONDE | • Mis à jour le | Par Patrick Roger Le retour de Brice Hortefeux au Parlement européen fait l'objet d'une requête introduite, mardi 5 avril, auprès du Conseil d'Etat. Le recours a été déposé par Emmanuel Torregrosa, électeur dans la circonscription Massif central-Centre dans laquelle l'ancien ministre de l'intérieur avait été élu en troisième position sur une liste de l'UMP lors des élections européennes du 7 juin 2009. Celui-ci conteste la décision du ministre chargé des affaires européennes, Laurent Wauquiez, en date du 16 mars 2011, indiquant que M. Hortefeux remplacerait Catherine Soullie au Parlement européen. Le retour contesté de M. Hortefeux au Parlement européen
Le ministère de l'Intérieur propose de ficher l'ADN de l'ensemble des gendarmes et des policiers. Objectif: éviter qu'ils ne soient confondus avec les criminels et délinquants qu'ils croisent sur leur route... La semaine passée, L’Express révélait que “le ministère de l’Intérieur, en coordination avec les syndicats de police, a lancé une réflexion sur la création d’un fichier génétique spécifique dans lequel seraient intégrés les profils ADN de tous les enquêteurs” : Cette base de données, appelée “base d’exclusion”, serait distincte de l’actuel Fichier national automatisé des empreintes génétiques (Fnaeg), qui recense, lui, les personnes mises en cause et les condamnés.L’objectif est d’éviter les erreurs sur les scènes de crimes, où les enquêteurs laissent parfois leurs propres traces biologiques. Et si on fichait l’ADN de tous les policiers ? » Article » OWNI, Digital Journalism Et si on fichait l’ADN de tous les policiers ? » Article » OWNI, Digital Journalism
Le Monde.fr avec AFP et Reuters | • Mis à jour le Le tribunal de grande instance (TGI) de Paris s'est déclaré "incompétent", lundi 7 février, pour juger le recours déposé par Ryad Hannouni contre le ministre de l'intérieur, Brice Hortefeux, pour violation de la présomption d'innocence. Le TGI de Paris a renvoyé cette affaire à la juridiction administrative. Ryad Hannouni, Français de 28 ans, originaire d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), avait été interpellé le 3 septembre à Naples, soupçonné par les autorités locales de revenir de zones de combat dans la région pakistano-afghane, ce que conteste l'intéressé. Extradé en France fin novembre, il a été depuis mis en examen pour association de malfaiteurs à visée terroriste et écroué. Le TGI de Paris se déclare incompétent pour juger Brice Hortefeux Le TGI de Paris se déclare incompétent pour juger Brice Hortefeux
Exclusif: Hortefeux assigné pour le 3° fois, c'est le Guiness! Brice Hortefeux - flickr- MEDEF - cc Du même auteur Brice Hortefeux devant les tribunaux, troisième ! Le ministre de l’Intérieur vient de recevoir une assignation « pour violation de la présomption d’innocence ». Arié Alimi, l’avocat de Rihad Hennouni, un Français arrêté à Naples en octobre dernier et soupçonné d’appartenir à un réseau terroriste, estime qu’Hortefeux à une nouvelle fois franchi la ligne jaune en qualifiant son client de « djihadiste » sur les ondes de France Inter. L’audience se tiendra à huis-clos le 24 janvier à Paris.Le ministre de l’Intérieur a déjà été condamné le 4 juin dernier pour injure raciale suite à des propos tenus en marge de l’université d’été de l’UMP à Seignosse, le 10 septembre 2009. Exclusif: Hortefeux assigné pour le 3° fois, c'est le Guiness!
Toi aussi, pour 6,10 euros, porte plainte contre Brice Hortefeux Toi aussi, pour 6,10 euros, porte plainte contre Brice Hortefeux Brice Hortefeux à l’université d’été de l’UMP à Royan, le 7 septembre 2008 (Audrey Cerdan/Rue89). Ayant récemment repris des études de droit par correspondance, je viens de terminer un cas pratique. Je viens de poster ma plainte contre Brice Hortefeux pour entrave à la justice et atteinte à son indépendance.... Comme ce n’est pas compliqué à faire et que ça ne coûte que le prix du recommandé, 6,10 euros, voici la procédure ! Rappelons d’abord que Brice Hortefeux vient à peine d’être à nouveau condamné pour atteinte à la présomption d’innocence (après avoir été déjà condamné pour injure raciale). Mais il est toujours au gouvernement.
RESF répond (négativement !) à l’invitation d’Hortefeux... RESF répond (négativement !) à l’invitation d’Hortefeux... http://www.educationsansfrontieres.org/article33214.html Un événement important s’est produit le 20 décembre 2010 en début de soirée dans un local obscur au fond d’une impasse parisienne. Deux députées (Martine Billard et Sandrine Mazetier), deux sénatrices (Dominique Voynet et Alima Boumediene-Thiery), une députée européenne (Karima Delli), le porte-parole d’un parti (Olivier Besancenot et son fils), un dirigeant de parti (Mehdi Ouraoui), le maire d’un arrondissement parisien (Jacques Boutault), trois élus municipaux de Paris (Danielle Simonnet, Claire Grover et Ian Brossat), un magistrat (Serge Portelli) se sont rassemblés autour de quelques familles pour que les enfants aient un vrai Noel. Même si tous les enfants ne le savaient pas, tous étaient des « orphelins de Noel » potentiels.
(Flickr - Medef - CC) Un délinquant au gouvernement. Après sa condamnation pour injure raciale en juin, Brice Hortefeux, ministre de l'Intérieur, vient d'être condamné à 1 euro de dommages et intérêts pour atteinte à la présomption d'innocence contre David Sénat, l'ex-conseiller de MAM. Hortefeux est-il un délinquant ou un incompétent ? Hortefeux est-il un délinquant ou un incompétent ?
Le ministre de l’Intérieur est en passe de devenir un délinquant récidiviste. Après avoir été condamné pour injure raciale le 4 juin dernier, Brice Hortefeux vient d’être de nouveau condamné ce vendredi à un euro de dommages et intérêts par le tribunal de grande instance de Paris, pour atteinte à la présomption d’innocence de l’ex-conseiller au ministère de la Justice, David Sénat. Deux décisions qui ne sont toutefois pas définitives. Comme dans la première affaire, l’ami de trente ans de Nicolas Sarkozy va interjeter appel, a déclaré à Rue89 son avocat, Maître Philippe Blanchetier : « Nous faisons appel. Il n’y a pas l’affirmation péremptoire de la culpabilité d’une personne dénommée, qui est une condition de l’atteinte à la présomption d’innocence. Hortefeux de nouveau condamné Hortefeux de nouveau condamné
Peut-on faire référence aux heures les plus sombres de notre histoire quand on évoque la politique du gouvernement en matière d’immigration ? Non, selon Brice Hortefeux, qui a porté plainte pour diffamation contre des bénévoles de RESF. Les quatre militants de Réseau éducation sans frontières (RESF) de Tours et de Soif d’Utopie ne regrettent pas leurs paroles. Pourtant, il est bien possible que le discours qu’ils ont tenu en février dernier leur coûte cher. RESF évoque Vichy, Hortefeux les envoie au tribunal RESF évoque Vichy, Hortefeux les envoie au tribunal
Amine Benalia-Brouch, l'ex-"petit arabe" moqu? par le ministre de l'Int?rieur sort un bouquin. Un mois avant l'audience en appel de Brice, condamn? pour injure raciale. « Confession d’un sarkozyste repenti ». C’est le titre choc du livre d’Amine Benalia-Brouch, qui paraîtra en librairie le 25 novembre aux éditions Jean-Claude Gawsewitch. Amine, c’est ce jeune militant UMP d’origine maghrébine, qui en septembre 2009 lors de l’université d’été des jeunes UMP à Seignosse (Landes), s’est retrouvé malgré lui au cœur d’une polémique politico-médiatique. Ce jour là, alors qu’Amine demande au ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux de poser avec lui pour une photo, la responsable de l’UMP des Landes qui se trouve à ses côtés lance : « c’est notre petit arabe ». Amine Benalia-Brouch, l'ex-"petit arabe" moqu? par le ministre de l'Int?rieur sort un bouquin. Un mois avant l'audience en appel de Brice, condamn? pour injure raciale.
Hortefeux maintient ses propos sur la culpabilité présumée de Lies Hebbadj Le ministre de l'intérieur, Brice Hortefeux, est revenu, lundi 9 août, sur ses déclarations qualifiant Lies Hebbadj, le commerçant nantais mis sur le devant de la scène en avril comme polygame assumé, de "présumé coupable" après sa mise en examen pour "viol aggravé" sur une ex-compagne. Les services du ministère de l'intérieur avaient rapidement nuancé les propos de M. Hortefeux au cours du week-end, soulignant qu'il s'agissait d'une "opinion". M. Horetefeux a réitéré cette idée, lundi, soulignant que son "opinion est claire" et qu'il "appartiendra à la justice de se prononcer sur ses responsabilités".
L'avocat de l'homme accusé d'être polygame et de frauder les allocations familiales par le ministre de l'intérieur a fait savoir lundi 26 avril qu'il envisageait de poursuivre Brice Hortefeux en diffamation. Le préfet de la Loire-Atlantique a saisi le parquet du tribunal de grande instance de Nantes pour qu'il demande à la caisse d'allocations familiales régionale "les éléments en sa possession" sur la situation de Liès Hebbadj. Selon le ministre de l'intérieur, l'homme, qui est né à Alger, aurait quatre femmes et chacune bénéficierait de l'allocation de parent isolé – des délits qui méritent selon lui la déchéance de la nationalité française qu'il a obtenue par mariage en 1999. L'homme accusé de polygamie envisage de poursuivre Brice Hortefe
Brice Hortefeux, ministre des Vieux : une stratégie électorale | Brice Hortefeux écoute un discours de Nicolas Sarkozy en novembre 2009 (Philippe Wojazer/Reuters) Tiens, revoilà Brice Hortefeux ! Depuis son départ du ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale, où il a laissé une image pour le moins troublée, on ne l’entendait plus. A l’exception d’un dérapage remarqué sur les Arabes « Auvergnats » et d’une conférence de presse sans relief en novembre. Le voilà qui réapparaît sur la scène publique en proposant, juste après l’annonce du meurtre d’un couple de retraités, un plan « tranquillité senior ».
LE MONDE pour Le Monde.fr | • Mis à jour le Le ministre a aussitôt fait appel. Le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap), à l'origine de la plainte, se demande si un ministre . Le ministre de l'intérieur plaisantait, le 5 septembre 2009, avec Jean-François Copé, le président du groupe UMP à l'Assemblée, et un groupe de militants dont Amine Benalia-Brouch , qui voulait être pris en photo avec lui. , dit une dame sur la vidéo tournée par des journalistes de la chaîne Public Sénat. , dit mollement le jeune homme, Brice Hortefeux répond, . C'est la première phrase attaquée par le Mrap le 16 avril devant la 17e chambre correctionnelle du tribunal de Paris. La même militante dit au ministre, . Brice Hortefeux condamné pour injure raciale