FN

Facebook Twitter

Plus d'un jeune sur deux n'exclut pas de voter FN en 2014. PARIS (Reuters) - Plus d'un jeune sur deux âgé de 18 à 24 ans (55%) n'exclut pas de voter Front national aux élections municipales de 2014, selon un sondage de l'institut Polling Vox réalisé pour l'Union des Etudiants Juifs de France (UEJF) et diffusé lundi.

Plus d'un jeune sur deux n'exclut pas de voter FN en 2014

Dans l'hypothèse où une liste du FN serait présente dans leur commune, 18% des Français déclarent qu'ils pourraient voter "certainement" pour elle, et 24% "peut être", contre 58% qui l'excluent catégoriquement. Le noyau dur de cette disponibilité de vote, ceux qui disent pouvoir voter "certainement" pour le FN, est particulièrement fort chez les hommes jeunes : 28% des hommes de moins de 35 ans, au lieu de 16% des femmes du même âge.

Il est aussi remarquablement élevé parmi les ouvriers (36%), souligne Polling Vox. Selon cette enquête, une grande majorité des Français entendent parallèlement s'opposer au racisme de la part des élus et responsables politiques. Gérard Bon © Thomson Reuters 2014 Tous droits réservés. Le FN en tête des intentions de vote aux européennes. Le Front national pourrait-il arriver premier aux européennes ?

Le FN en tête des intentions de vote aux européennes

Selon un sondage IFOP pour Le Nouvel Observateur, le parti d'extrême droite arrive en tête des intentions de vote pour ces élections, qui auront lieu en mai 2014. Le parti de Marine Le Pen domine ce sondage, avec 24 % des voix. Le FN passe donc devant l'UMP, crédité de 22 % des intentions de vote, et le Parti socialiste, avec 19 %. A la fin du mois de mai 2013, le PS, l'UMP, et le FN étaient au coude-à-coude. Ce sondage, qui, comme le précise Le Nouvel Observateur, "n'est pas une prévision", montre toutefois la dynamique ascendante du parti frontiste. Car, comme le souligne le Nouvel Observateur, si l'UMP connaît une légère avancée, elle la doit à l'alliance Modem-UDI, en perte de vitesse.

Le taux d'adhésion aux idées du FN est supérieur à celui de 2002. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Abel Mestre La hausse de 9 points, à 31 %, de l'adhésion aux idées du Front national révélée par le baromètre TNS Sofres réalisé pour France Info, Le Monde et Canal+, semble une bonne nouvelle pour Marine Le Pen, à cent jours du premier tour de l'élection présidentielle.

Le taux d'adhésion aux idées du FN est supérieur à celui de 2002

Lire : Près d'un tiers des Français sont d'accord avec les idées du FN. La CGT craint que "France Soir" ne devienne un organe du FN. Le Monde.fr avec AFP et Reuters | • Mis à jour le Le syndicat Info'Com CGT de France Soir redoute que le quotidien fondé par Pierre Lazareff devienne un organe de propagande du Front national, après que son propriétaire russe a annoncé qu'il voterait pour Marine Le Pen à l'élection présidentielle de 2012.

La CGT craint que "France Soir" ne devienne un organe du FN

Interrogé sur ses intentions de vote dans l'édition Médiasphère de LCI, vendredi 11 novembre, Alexandre Pugachev, qui a la nationalité française, a déclaré dans un français approximatif : "Je tente vers Marine Le Pen. " Alors que le journaliste lui demande s'il parle sérieusement, l'homme d'affaires répond : "Il y a 20 % quand même des intentions de vote pour elle. " Jean-Marie Le Pen juge la "naïveté" de la Norvège plus grave que la tuerie d'Oslo.

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Caroline Monnot Jean-Marie Le Pen grippe à nouveau la stratégie de "respectabilisation" du Front national (FN) mise en place par sa fille depuis qu'elle a accédé à la tête du parti.

Jean-Marie Le Pen juge la "naïveté" de la Norvège plus grave que la tuerie d'Oslo

L'ancien patron du FN a en effet pris quelques libertés avec la position officielle de son parti sur la tuerie d'Oslo. Ce, alors même que les actes perpétrés par Anders Behring Breivik, ce Norvégien de 32 ans qui prétendait déclencher une guerre civile européenne, en invoquant la trahison des "élites multiculturelles" face à " la colonisation" de l'Europe par les musulmans plonge toute l'extrême droite du vieux Continent dans l'embarras. Duprat, l’histoire de l’extrême-droite que les médias ne racontent pas.

Théoricien de l'extrême droite depuis la création du FN, François Duprat reste un inconnu du grand public.

Duprat, l’histoire de l’extrême-droite que les médias ne racontent pas

Diffusé par Le Monde.fr, un webdoc met en lumière cette histoire que les grands médias ont décidé de passer sous silence. C’est un temps que les moins de 50 ans ne peuvent pas connaître. Que ceux qui n’étaient pas nés dans les années 60-70, qui n’ont pas vécu l’onde de choc de l’après-mai 68 ne comprendront sans doute pas ou regarderont d’un œil narquois. Un temps de passion politique extrême où étudiants et lycéens se divisaient en deux camps : fafs contre bolchos, nationalistes et néo-fascistes contre trotskystes et maos, Fac d’Assas contre Sorbonne et Nanterre. Le syndrome du larbin, engrais du vote FN. (capture d'écran Dailymotion - juliendusud - cc) Du même auteur Il existe enfin une explication à l’abrutissement des foules, l’atonie des classes dites supérieures face à la montée des injustices, le vote UMP en 2007 et la généralisation d‘un égoïsme social qui sert d’engrais au Front National.

Le syndrome du larbin, engrais du vote FN

Il s’agit d’un mal qui torpillerait jusqu’à sa mort peut être la profession de journaliste. Cette maladie du siècle c’est le syndrome du … larbin. Le larbin souffre d’un comportement pathologique qui lui fait prendre systématiquement la défense des classes les plus favorisées au détriment de celle dont il est issu.

C’est probablement ce syndrome qui explique que les soi disants « grands média » n’aient pas ou alors très mal parlé de tous les mouvements populaires occidentaux de ces dernières semaines. Cantonales : les gendarmes de Satory ont voté pour le Front National. FN et républicanisme: dépasser la condamnation morale. (capture d'écran Dailymotion - BFMTV - cc) Du même auteur Le recours au concept de République n'est-il pas devenu une invocation, une incantation et comme un aveu de faiblesse ?

FN et républicanisme: dépasser la condamnation morale

Il y a eu d'abord l'annulation par Radio J de l'interview de Marine Le Pen à la suite des protestations du CRIF et d'Arielle Schwab pour l'Union des étudiants juifs de France (UEJF).Pour Arielle Schwab, le Front national (FN) « reste structurellement antisémite, raciste et hors du champ républicain ».Frédéric Haziza, responsable de cette invitation de Marine Le Pen pour Radio J, radio de la communauté juive, a en définitive dû céder aux pressions exercées sur lui. Sa démarche, tout de même, constitue un formidable progrès pour la liberté d'expression même si le processus n'est pas allé à son terme. Drogue : Le Pen veut la peine de mort. Marine Le Pen, vice-présidente du Front national et candidate à la succession de son père à la tête du parti, a proposé samedi de rétablir la peine de mort pour les trafiquants de drogue, au lendemain de la mort d'un jeune à Marseille, probablement sur fond de trafic de stupéfiants.

Drogue : Le Pen veut la peine de mort

"En 2010, en France, les trafiquants de drogue pourrissent la vie des jeunes et des habitants de très nombreux quartiers. A Marseille, à Grenoble, ils tuent et assassinent des enfants en toute impunité", écrit-elle dans un communiqué. Jérôme Fourquet (IFOP): “On est revenu au niveau des très hautes eaux du FN” - Droite(s) extrême(s) - Blog LeMonde.fr. 32% des sympathisants UMP sont favorables à des accords électoraux, au niveau local, avec le Front national.

Jérôme Fourquet (IFOP): “On est revenu au niveau des très hautes eaux du FN” - Droite(s) extrême(s) - Blog LeMonde.fr

C'est ce que révèle une étude de l'IFOP pour Le Nouvel Observateur (réalisée par questionnaire auto-administré en ligne, auprès de 478 sympathisants UMP et 96 sympathisants FN), parue jeudi 28 octobre. 68% pensent le contraire. Chez les sympathisants FN, de tels accords sont souhaités par 62% d'entre eux. Pour Jérôme Fourquet, directeur du département opinions de l'IFOP, "32%- un tiers des sympathisants- c'est une base non négligeable. C'est un discours très minoritaire parmi le personnel politique, mais qui est loin d'être marginal, sans être majoritaire, parmi l'électorat: deux tiers y restent encore opposés.

" Régionales: le coup de tonnerre lepéniste. (photo esj-klickr-cc) Ça, les sondages ne l’avaient pas vu venir : un Front National à 17 %, presque mieux qu’en 2002, dans les seules régions où il est resté en lice, il est vrai.Pour la première fois le FN, partout où il était présent, a progressé d’un tour à l’autre. Ce qui signifie qu’il a réussi à arracher à la gauche un électorat populaire devenu viscéralement anti-sarkozyste, révolté, exaspéré, et ne veut pas pour autant voter PS. Mais qui, s’il n’a le choix qu’entre l’UMP et la gauche, est plus nombreux qu’il ne l’a jamais été à choisir la gauche. D’où le fait que le PS fait un bien meilleur score en duel qu’en triangulaire. Conséquence : une défaite incontestable de la droite sarkozyste, l’une des pires de son histoire, près de 7% de moins qu’aux élections régionales de 2004 qui avaient pourtant été considérées comme une débâcle majeure.

Affiche "Non à l'islamisme" : le FN est-il un parti illégal ? Jean-Marie Le Pen arrive à une conférence de presse à Marseille le 7 mars (Jean-Paul Pelissier/Reuters) Une nouvelle fois, le parti d’extrême droite français, le Front national, incite à la haine raciale. En cause : une affiche surtitrée « Non à l’islamisme » avec une femme vêtue d’un niqab noir, placée devant une carte de France portant les couleurs du drapeau algérien et cernée de sept minarets en forme de missiles. Ce visuel a été utilisé par le Front national de la jeunesse (FNJ) pour la campagne des élections régionales en Provence-Alpes-Côte-d’Azur. A partir de cette attaque raciste qui vise un peuple, un Etat indépendant et une partie de la société française, il est légitime de s’interroger sur la légalité de ce parti dans un pays comme la France, qui clame son attachement aux libertés fondamentales et aux droits de l’homme.

La France officielle cautionne-t-elle les dérapages de cette association politique ? Les demandes ou les besoins de la population ?