background preloader

Genevois39

Facebook Twitter

alexandre

Google : La stratégie secrète pour transformer l'humanité. Date de dernière mise à jour : le 2 décembre 2014 à 19 h 23 min Lors d’une interview accordée au journal JDD, Laurent Alexandre, cerveau français ultra-diplômé, présent dans le secteur du séquençage de l’ADN et spécialiste du transhumanisme, explique ce que Google semble bâtir sous nos yeux. Le constat est à la fois fascinant et effrayant. Les informations soulignées par Alexandre et le bilan que l’on peut faire aujourd’hui sur la société, associés au fait que ses dirigeants n’ont jamais voulu détailler leur stratégie et objectifs, laissent la place à une hypothèse incroyable. Les débuts de l’intelligence artificielle Selon Alexandre, l’objectif de Google, quant à son moteur de recherche, est de transformer ce dernier en intelligence artificielle.

Le chirurgien diplômé de HEC, Science Po et l’ENA, fait le lien entre les différentes actions de Google ces dernières années. La machine omnisciente Connectons les points La question de l’identité Via. Transhumanisme: un corps pièces et main d'oeuvre. «Quand on me demande mon âge, j’ai envie de répondre : mon bras gauche a 10 ans, mon sein droit a 2 ans, mes dents 5 ans…» Cette bonne blague, lancée par la bien nommée Natasha Vita-More («vivre plus») lors du colloque Transvision sur «les implications sociétales du transhumanisme» (1), en dit long sur le projet de ce courant de pensée en pleine ascension qui prône «l’augmentation» du genre humain par la technologie… Silhouette avantageusement moulée dans sa robe de créateur, l’artiste, auteure et culturiste ne fait pas ses 64 ans. Loin s’en faut. Mais de plus près, on voit en effet que toutes les pièces ne sont pas d’origine… La notion de corps alternatif, c’est justement le business de cette Californienne, à l’origine d’un prototype de corps post-humain, bardé de techno-produits.

Egérie de l’organisation internationale Humanity+, qui compterait quelque 6 000 membres, elle défend une «utilisation éthique» des technologies émergentes pour renforcer les capacités humaines. «Tuer la mort» Pourquoi le travail et l'emploi vont disparaître. Selon une étude réalisée par deux chercheurs de Harvard, 47% des emplois pourront être confiés à des ordinateurs d'ici 20 ans. Pis, il faudra trouver des moyens de «s'occuper», de passer le temps. Il y a quelques mois, Le Figaro vous parlait de David Graeber, cet anthropologue américain qui avait écrit une tribune sur des métiers «inutiles»... En 1930 déjà, l'économiste anglais John Maynard Keynes prédisait - dans une fiction - qu'un siècle plus tard, on pourrait se contenter de travailler 15 heures par semaine, et que le principal problème résiderait dans la répartition du travail.

Paul Jorion, chercheur en sciences sociales, partage ce point de vue. Il explique comment les humains perdent peu à peu le monopole du travail, et pourquoi ce phénomène va s'accentuer. LE FIGARO - Que peut-on dire de ce chiffre? 47% des emplois peuvent-ils vraiment être remplacés par des ordinateurs en seulement 20 ans? Aujourd'hui, où en sommes-nous de cette «ordinatisation»? Travailler moins. Clones et bébés parfaits : c’est pour demain, et on fonce les yeux fermés. Des embryons clonés par l’université nationale de Séoul, en février 2004 (AP Photo/Seoul National University) Imaginons un monde où l’on croiserait des animaux étranges, hybrides artificiels de plusieurs espèces créés pour complaire aux exigences de la mode. Le lapin-chat serait la dernière tendance de la collection animale estivale. Dans ce monde, on aurait également modifié le génome de nos cousins chimpanzés pour les rendre plus intelligents.

Une réussite : ils nous auraient débarrassé des tâches manuelles contraignantes sans exiger de salaire – ni de droits. Les hommes, plus intelligents, s’ennuieraient. Ils vivraient beaucoup plus vieux grâce aux dernières avancées thérapeutiques et ne mourraient presque plus d’accidents et de maladies : des sociétés proposeraient des clones, véritables réservoirs à cellules souches et organes. Et pour donner les meilleures chances à leur progéniture, ils sélectionneraient leurs traits et aptitudes dans un catalogue.

De la science-fiction ? Le transhumanisme, «ambition mortifère» Transhumanisme : l’Homme du futur sera-t-il amélioré ? Entre craintes et fantasmes, les adeptes du transhumanisme, c'est-à-dire de l'Homme amélioré, se sont réunis à Paris pour débattre de l'avenir de l'humanité. À quoi devons-nous nous attendre ? Et surtout devons-nous le souhaiter ? À lire, notre dossier complet sur les nanotechnologies Quasi-immortalité, avenir de cyborg : l'Homme est-il condamné à intégrer des nanopuces dans son cerveau pour ne pas devenir obsolète ? Désireux d'améliorer l'espèce, les transhumanistes hésitent entre promesses de futurs qu'ils jugent meilleurs et crainte d'une apocalypse.

Issu d'une frange de la cyberculture californienne, ce mouvement mise sur une évolution rapide des progrès de l'informatique, des bio et nanotechnologies et de la connaissance du cerveau. L’intelligence artificielle en complément Le scientifique américain Ray Kurzweil, apôtre du transhumanisme, prédit que dès 2029 l'intelligence artificielle égalera celle de l'espèce humaine. Le transhumanisme : paradis ou enfer ? Cela vous intéressera aussi. EXCLUSIF. Une greffe de tête réalisée chez le singe. EXPLOIT. Ils l’ont fait ! Une greffe de tête de singe (vivant) sur le corps (vivant) d’un autre singe a été accomplie par le groupe du professeur XiaoPing Ren, de l’Université médicale de Harbin (Chine), spécialiste jusqu’ici de la greffe de tête… de souris. Avec succès : le singe a été maintenu en vie pendant 20 heures, le cerveau préservé !

L'opération a été réalisée en collaboration avec Sergio Canavero, professeur de neurosciences de cette même université. De quoi, selon ses auteurs, tester avec succès la méthode afin de rendre bientôt l’opération possible... pour l’homme ! Et ce... dès 2017. "C’est une vraie victoire pour l'humanité", s'enthousiasme Sergio Canavero qui savoure ce moment après avoir été décrié il y a quelques années. Une procédure chirurgicale innovante Inspiré des travaux du Dr Robert White, neurochirurgien américain qui tenta des greffes de têtes de chien et de singe dans les années 1970, Sergio Canavero a revisité la procédure chirurgicale.

Le cadre légal. Trois lois cadrent le champ de l’insertion des personnes handicapées : la loi d’orientation du 30 juin 1975, la loi du 10 juillet 1987 et la loi pour l’égalité des droits et des chances des personnes handicapées de février 2005. Le point fort de la loi de 1975 en matière d’insertion concernait la création des Commissions techniques d’orientation et de reclassement professionnel, les Cotorep, que la loi de 2005 a regroupé au sein des Maisons départementales des personnes handicapées (à partir de 2006).

C’est la loi de 1975 qui a également fait évoluer les structures d’accompagnement social des personnes handicapées vers des structures d’aide au reclassement professionnel et à l’insertion : les EPSR (Equipes de Préparation et de suite au Reclassement). Ces organismes sont aujourd’hui regroupés avec d’autres organismes de placements spécialisés, notamment sous le label Cap Emploi. Les principaux points de la loi de février 2005 législation à suivre... pdf (702 ko) Travailleur handicapé et atout pour l’entreprise. Les employeurs sont parfois réticents à l’idée de recruter une personne handicapée. Préjugé mais surtout méconnaissance.

L’expérience peut changer cela. Voici quelques arguments pour les convaincre. Témoignages. © iStockPhoto À lire aussi Sur Onisep.fr Sur Onisep "Scolarité et handicap" Cap Emploi Assidus et consciencieux En 2011, Sandra Da Rocha est attachée de direction de HD Assurances courtage, une entreprise de 80 salariés à Ivry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne. Aujourd’hui, elle ne regrette pas : "C’est une double satisfaction. Bilan : "Dès que nous aurons des besoins, nous recruterons dans ce sens, c’est une priorité. " Ralentir le rythme Vincent Lochmann, président de la Fédération française des Dys (dyslexie, dysphasie, dyspraxie…), fait écho à ce témoignage : "La collaboration est positive quand l'entreprise a la volonté d'intégrer un salarié handicapé. Défendre des valeurs Sélectionner des compétences A Tarbes, dans l’Ariège, même état d’esprit pour François de Kérimel. Toutes les aides pour embaucher un salarié handicapé.

1. Aide à l'insertion professionnelle Qui peut en bénéficier ? L'aide est destinée aux employeurs de personnes handicapées qui ont le plus de difficultés à se faire embaucher, c'est à dire présentant au moins l'un des critères suivants : - Agée de 45 ans et plus. - Demandeur d'emploi ayant travaillé moins de 6 mois consécutivement dans les 12 mois précédant le recrutement. - Sortant d'un établissement du secteur protégé ou adapté (Impro, Ime, Esat, EA, CRP). - Elle doit être embauchée par le même employeur en CDI ou CDD (minimum 12 mois) suite à un ou plusieurs contrats totalisant au moins 6 mois dans les 12 derniers mois. Le montant de l'aide Elle prend la forme d'une aide financière à l'employeur pour l'embauche d'une personne handicapée en CDI ou en CDD supérieur ou égal à 6 mois. 4000 € pour un contrat à durée indéterminée (CDI) ou durée déterminée d'au moins 12 mois à temps plein. 2000 € pour un contrat de travail dont la durée est comprise entre 6 et 11 mois à temps plein. 2. 3. 4. 5. 6.

Qui sommes-nous ? - L'Agefiph. Source de document. Formation TH Conseil - Sensibilisation à l'intégration d'un Travailleur Handicapé. Contenu de la formation Objectifs Une intégration réussie d’un salarié au sein d’une entreprise induit une connaissance mutuelle du nouveau salarié, de son manager et de ses collègues. Ce qui est vrai pour tout salarié l’est d’autant plus pour les personnes handicapées dont la particularité peut générer un besoin d’information spécifique, notamment sur les compensations de toutes natures qui peuvent être mises en œuvre. De plus, la méconnaissance du handicap peut entraîner des réticences, des peurs ou des difficultés de communication qui peuvent être fortement réduites par de la pédagogie et de l’échange.

Ce module a donc pour vocation de faciliter cette connaissance du handicap pour le manager et les collègues mais aussi de permettre une première prise de contact afin que les inquiétudes et les questionnements puissent être exprimés. Elle peut également se révéler importante dans le cas de situation de « crise », en complément d’une action de « médiation professionnelle ».

Pédagogie. Intégrer dans son entreprise un travailleur handicapé - LES CLES DE LA REUSSITE - Ressources humaines. Difficile de savoir combien de personnes handicapées les TPE du bâtiment recrutent. Car les entreprises de moins de 20 salariés ne sont pas soumises à l'obligation d'embauche de 6 % de travailleurs handicapés, fixée par la loi de février 2005. Que ce soit dans le cadre d'un recrutement ou du maintien dans l'emploi d'un collaborateur, suite à un accident ou à une maladie, certaines TPE se révèlent très «handi-accueillantes». Didier Duchêne, délégué accessibilité au sein de la FFB (Fédération française du bâtiment), est lui-même dirigeant d'une entreprise de métallerie qui embauche des personnes avec un handicap mental. «Nos ateliers sont implantés près d'un Esat (Etablissement et service d'aide par le travail, ndlr), où travaillent beaucoup de jeunes. J'ai décidé de recruter des personnes handicapées car je souhaitais que mon entreprise soit le reflet de la cité», raconte Didier Duchêne.

Le dirigeant a alors formé ses chefs d'atelier. ZoomLes handicaps qui relèvent de la RQTH. Intégrer dans son entreprise un travailleur handicapé - LES CLES DE LA REUSSITE - Ressources humaines. Formation management des travailleurs handicapés : Obea, conseil en management. Programme 1- Les éléments clés de la loi du 11 février 2005 • Les obligations et contributions de l'employeur• Les conditions d'accès à la formation et à la promotion des TH• Les spécificités du statut de TH dans le cadre de la carrière 2- Intégrer et manager le travailleur handicapé • La responsabilité managériale dans l'intégration du TH :- Dédramatiser le handicap- Ne pas assimiler un handicap particulier à des incapacités globales.- Rompre avec les stéréotypes • La valorisation de la valeur ajoutée de chacun • Faire une place au TH au sein de l'équipe et la faire respecter• Adapter le processus d'intégration aux attentes du TH 3- L'aménagement des situations de travail • L'adaptation au poste: rechercher une compatibilité homme / poste :- Comment aménager les postes et situations de travail - Les principaux outils de l'intervention sur les postes - Les opérations d'aménagement envisageables et les moyens de les faire financer.

Quatre règles pour bien intégrer les salariés handicapés - L'Express L'Expansion. Conseiller professionnel au sein des Banques Populaires, José Gonzalez est handicapé. A la suite d'un accident de la route, seule sa jambe droite fonctionne de façon optimale. A cet ancien comptable et sportif de haut niveau (tennis de table, haltérophilie), il est désormais fortement déconseillé de "monter les marches, rester debout et ne pas porter de poids trop longtemps".

Cela ne l'empêche pas de partir en prospection commerciale à l'extérieur de l'agence. "Mon employeur actuel m'a facilité mon intégration via une rampe d'accès, une passerelle et un monte-charge", explique-t-il. L'exemple de José Gonzalez est celui d'une intégration réussie. "Ce qui est loin d'être toujours le cas dans les entreprises", relève Patrick Blum, consultant senior chez Accordia, cabinet spécialisé en RH et auteur de " Personnes handicapées, recruter sans discriminer " (Guides À Compétence Égale)

. - Il faut aussi se comporter avec le travailleur handicapé comme avec n'importe quel autre collaborateur. Formation TH Conseil - Recruter, intégrer, maintenir dans l’emploi et manager des salariés handicapés. Contenu de la formation Objectifs Le recrutement et le management au quotidien de salariés handicapés sont souvent perçus comme sources de difficultés par les managers qui se sentent démunis face à la prise en compte de la « différence » des salariés TH. Il est donc nécessaire de doter ces managers d’outils et de connaissances leur permettant d’appréhender la spécificité du handicap afin qu’ils soient rassurés et qu’ils soient prêts à prendre en compte des salariés nécessitant une approche de « compensation ». Préparés à prendre en compte la diversité de leurs collaborateurs handicapés, les managers seront de ce fait mieux à même de les manager de manière spécifique… comme ils doivent être amenés à le faire pour tous leurs collaborateurs.

La prise en compte du handicap devient alors un outil de management qui sera au service de tous. La formation se déroule généralement sur une journée avec possibilité de passer sur un format de deux jours si l’entreprise souhaite un approfondissement. Journée Emploi et handicap : l'insertion pro et le maintien dans l'emploi. 1/2 Organisation et espace de travail : apport de l'ergonomie. Comment intégrer une personne handicapée dans l’entreprise ? Comme pour tout recrutement, l’accueil de la personne, la présentation de l’entreprise, de ses règles et de son organisation, la mise en relation avec l’équipe et/ou le responsable hiérarchique, sont des éléments essentiels. Si le "handicap" n’est pas visible ou susceptible de l’être, il n’est pas forcément indispensable d’aller au-delà des procédures habituelles d’intégration.

Toutefois, si le handicap ou l’état de santé est apparent, ou qu’il peut se révéler d’une manière quelconque pendant le travail – absence pour soins, comportements particuliers, effets médicamenteux – il est important de pouvoir en parler ou permettre d’en parler, tout en respectant la vie privée de la personne (les points à évoquer doivent rester factuels, et être discutés préalablement avec la personne, se limiter aux conséquences du handicap sans aborder les questions de pathologie, par exemple…). Lire aussi "En quoi consiste le tutorat d’un salarié handicapé ? " Qui peut vous aider ? Recherche d.