background preloader

Cloud Computing

Facebook Twitter

Le DaaS met le bureau dans le cloud. L'avenir du VDI (Virtual Desktop Infrastructure) passe-t-il par le Cloud ?

Le DaaS met le bureau dans le cloud

C'est ce que laissent penser les premiers fournisseurs comme Desktone et l'apparition de nouveaux outils annoncés hier par Citrix. On connais sait le PaaS, le SaaS, le IaaS… voici venir le DaaS : Desktop As A Service. Depuis des années, différents acteurs du Net tentent d’offrir des bureaux virtuels sous forme de services aux entreprises au travers d’offres purement Web à l’instar de myGoya, GlideOS, iCube, DesktopTwo, OODesk ou G.ho.st. Jusqu’ici le succès n’a jamais été au rendez-vous, ces offres étant trop éloignées de l’expérience d’un vrai PC.

Parallèlement, les entreprises commencent à déchanter quelque peu sur les promesses du VDI. Et si finalement le meilleur moyen de faire du VDI était de passer par des offres en Cloud ? Reste que si ce « VDI in the Cloud » apporte une réponse concrète aux problématiques actuelles, le problème de la bande passante demeure et se fait même plus crucial encore. Cloud Computing : la sécurité de nouveau pointée du doigt. Pour bien des entreprises, le premier frein à l’adoption du Cloud a trait à la sécurité de leurs informations.

Cloud Computing : la sécurité de nouveau pointée du doigt

Le dernier rapport de l’institut Ponemon jette le trouble en démontrant le peu d’intérêt porté par les fournisseurs Cloud à ces problèmes. L’étude a porté sur 127 fournisseurs de services Cloud dont 123 aux USA et 24 en Europe. Dans son rapport, sponsorisé par CA Technologies, Ponemon met en évidence les profondes divergences de vue entre les fournisseurs de Cloud Computing et leurs clients. LG, VMWare bringing the corporate sandbox to Android. LG and VMware announced this morning a partnership that brings virtualization to Android smartphones.

LG, VMWare bringing the corporate sandbox to Android

The non-nerd premise is this: You've got your standard Android smartphone, with your e-mail, your apps, your phone number. And in a virtual space on the same device, you have another set of apps, corporate e-mail, another phone number -- completely sandboxed from your personal stuff, unable to talk to or access its data. The idea, of course, is security, and it gives VMware a handhold into the mobile enterprise market. Chances are most of us don't have jobs that need that level of sandbox security but it's nice that it's available. Full press release after the break and video that Engadget scrounged up is after the break. LG AND VMWARE JOIN FORCES TO ACCELERATE ENTERPRISE ADOPTION OF EMPLOYEE-OWNED SMARTPHONES Partnership Targets New Methods for Businesses to Manage Employee-Owned Mobile Devices SEOUL and PALO ALTO, Calif., Dec. 7, 2010 – LG Electronics (LG) and VMware, Inc. L'ERP: le dernier des dinosaures, pourrait évoluer en ERP 2.0.

Je donne chaque janvier a des élèves ingénieurs en dernière année d'une grande école, un cours sur la mise en place des ERP.

L'ERP: le dernier des dinosaures, pourrait évoluer en ERP 2.0

A chaque actualisation de mon cours, un peu avant Noël, je me pose la question du sens de ce cours au delà de son aspect pédagogique "brut" sur la compréhension de cet animal tentaculaire qu'est l'ERP, sur le coté "historique" de l'évolution des systèmes d'information qu'il permet de retracer et sur les méthodes de conduite des changements qu'il a fallu développer pour le domestiquer. Mais finalement, en 2011, est-ce que l'ERP n'est pas le dernier des dinosaures que ces élèves ne rencontreront dans leur vie professionnelle que sous la forme de squelettes ou d'individus en voie extinction ?

Chaque année, j'ai progressivement complété mon cours pour mettre en lumière l'émergence de nouvelles ruptures dans le modèle de l'ERP client serveur longtemps représenté par le premier individu de l'espèce SAP R3 (dès 1992) : Finalement ont les aime bien nos ERP dans les DSI! Rackspace Hosting. Rackspace ajoute la répartition de charge à ses serveurs. Rackspace a annoncé la disponibilité générale de Cloud Load Balancers cette semaine.

Rackspace ajoute la répartition de charge à ses serveurs

Cette nouvelle solution met en place un service de répartition de charge pour permettre aux clients de Rackspace de provisionner des applications avec une meilleure disponibilité. Rackspace annonce Cloud Load Balancers comme étant le fruit du travail d'une année entière. Son nouveau service de répartition de charge de travail doit notamment répondre à quelques prérequis : facilité d'installation, de gestion, et de configuration.

Le tout avec une flexibilité suffisante pour offrir une personnalisation avancée chez les clients de Rackspace. Le service a été mis en place en phase de test bêta auprès de quelques clients en novembre dernier. Le temps de réponse est largement diminué, selon Rackspace, qui explique que Cloud Load Balancers va répartir la charge de travaille entre différents Cloud Servers. Comprendre le Cloud Computing : acteurs et enjeux.