background preloader

Territoire à risque

Facebook Twitter

Mega Tsunami: Vague de 523 Metres! Comment sont choisis les noms des ouragans ? - 12 septembre 2008. Il existe pour l'Atlantique Nord six listes annuelles de prénoms, établies par le Centre national des ouragans (NHC) de Miami (Floride).

Comment sont choisis les noms des ouragans ? - 12 septembre 2008

Chacune compte 21 prénoms anglais, espagnols et français, en référence aux pays bordant l'Atlantique. La première tempête tropicale de la saison porte un prénom commençant par un "A", et la huitième, par un "H", comme Hanna, actuellement proche des Bahamas et qui est suivie par "Ike". Les lettres Q, U, X, Y et Z sont exclues, car il n'y avait pas assez de prénoms leur correspondant.

La première tempête tropicale à avoir été baptisée l'a été en Australie, au début du 20 siècle, par un météorologue qui l'a affublée du nom d'un politicien qu'il n'aimait pas. Mais il n'y avait alors aucune règle spécifique édictée. Pas très féministe Pendant la Seconde guerre mondiale, les militaires américains ont commencé à baptiser régulièrement les tempêtes au moment de leur apparition dans les zones tropicales. Plus d'ouragan Katrina. Érosion des berges - Principaux risques naturels - Ministère de la Sécurité publique. L’érosion des berges est un processus naturel qui affecte, à divers degrés, les berges des cours d’eau et des lacs.

Érosion des berges - Principaux risques naturels - Ministère de la Sécurité publique

Ce document traite principalement de l’érosion des berges du fleuve Saint-Laurent en aval de Québec et du golfe du Saint-Laurent, aussi appelée érosion du littoral. Celle-ci se définit comme la perte de matériaux entraînant le recul du trait de côte. Les falaises rocheuses composées de matériaux friables comme le grès ou le schiste et les côtes formées de dépôts meubles sont particulièrement sensibles aux différents processus d’érosion. Le phénomène de l’érosion des berges est généralement lent et graduel mais dans certains secteurs, compte tenu de la nature des sols et de la configuration de la côte, le recul annuel moyen peut atteindre plus d’un mètre. Aussi, il peut arriver que des tempêtes successives ou une tempête particulièrement violente entraînent un recul de plusieurs mètres. Écroulements dans les falaises rocheuses. Les processus naturels. La formation des chaînes de montagnes. Pour comprendre comment naît une chaîne de montagnes, il faut d'abord connaître la structure interne de la Terre.

La formation des chaînes de montagnes

Au fur et à mesure que l'on descend sous terre, on trouve plusieurs couches de matière : dans l'ordre, la croûte terrestre (6 à 30 km d'épaisseur), la lithosphère (30 à 100 km), l'asthénosphère (100 à 700 km), le manteau (700 à 2900 km)... La croûte et la lithosphère sont rigides, tandis que l'asthénosphère est plastique. C'est pourquoi la croûte "glisse" sur elle, animant ainsi les mouvements des plaques continentales et océaniques. Plusieurs types de phénomènes issus de ces mouvements peuvent conduire à la formation des montagnes. La subduction Les rifts océaniques Lorsque les plaques s'écartent ou se cassent, il naît un fossé d'effondrement appelé rift. Les îles comme Hawaï (4205 m avec la Mauna Kea), le massif du Hoggar dans le Sahara, ou le pic de Teide aux Canaries sont issues de "points chauds".

L'orogenèse (formation des montagnes) L'orogenèse désigne l'ensemble des processus entrainant la formation des montagnes.

L'orogenèse (formation des montagnes)

C’est le mouvement des plaques tectoniques qui nous permet de comprendre et d’expliquer la formation des chaînes de montagnes. Ces plaques lithosphériques bougent de quelques centimètres par année sous l’effet des mouvements de convection du magma à l’intérieur du manteau. La formation de montagnes est un processus extrêmement lent qui s'effectue au cours de millions d'années.

Elles apparaissent, grandissent, s'applanissent sous l'effet d'érosion et de glaciation et disparaissent. La naissance d’une chaîne de montagnes peut s’expliquer de manières différentes : par subduction, par collision ou encore par compression. Par subduction Une zone de subduction est formée lorsqu'une plaque tectonique dense plonge sous une plaque tectonique moins dense lors de leur rencontre.

Les zones de subduction surviennent lors de la rencontre d'une plaque océanique avec une plaque continentale. Source Source Source Par collision.