Actus

Facebook Twitter

Le bécédaire du journalisme en ligne | Nouvelle formule

Dans le cadre d’une session de formation dispensée à deux rédaction B to B, spécialisées dans l’assurance et la grande distribution et nettement plus motivées et, pour certains de ses membres au moins, informées que ce que mes préjugés rassis m’avaient perfidement glissé dans l’oreillette, j’ai cru utile de leur faire faire un tour d’horizon des nouveaux métiers et des nouvelles pratiques du journalisme en ligne. Vaste sujet. A traiter en une heure et un power point. Fidèle à ma réputation, j’ai opté pour la solution de facilité, l’abécédaire tronqué – il commence à B, se termine à P… Et en plus, il en fait un post de blog?!? Le bécédaire du journalisme en ligne | Nouvelle formule

Que vont devenir les livres?

Que vont devenir les livres? L'ex-rédacteur en chef de Wired, Kevin Kelly, imagine le futur du livre numérique, plus lisible, plus manipulable, plus social et participatif. Kevin Kelly [en] n’est pas le premier venu quand il s’agit de parler de cultures digitales. Ex rédacteur en chef de Wired, il vient de publier sur son blog “What books will become” (repris sur OWNI.eu), un essai passionnant sur les avenirs possibles du livre.
Propulsion, Curation, Partage… et le droit dans tout ça

Propulsion, Curation, Partage… et le droit dans tout ça

Alors que Google vient d’annoncer le lancement de son bouton de partage +1, à l’image du fameux like de Facebook, la juriste Murielle Cahen publie sur le site Avocat Online une intéressante analyse, qui confronte ce type de fonctionnalités avec les principes du droit d’auteur à la française. On a immédiatement évoqué les questions de protection des données personnelles à propos du nouveau bouton de partage +1 de Google, mais il est possible que le droit d'auteur finisse lui aussi par entrer dans la danse... Son raisonnement, finement nuancé, tend à prouver que plusieurs principes du droit d’auteur, et notamment le droit moral, fragilisent ces pratiques de propulsion des contenus en direction des réseaux sociaux. Cela dit, il me semble que son analyse gagnerait à être complétée par la prise en compte du droit de courte citation, ainsi que d’une jurisprudence récente rendue à propos de l’exception de revue de presse.
Pearltrees : la bibliothèque aux 100 milles curateurs Lorsqu’on lui demande quel est son parcours, il pousse un soupir “j’ai fait pas mal de choses” : ingénieur, chercheur en sociologie, consultant en stratégie dans les médias…. L’idée de Pearltrees lui serait venue alors qu’il publiait un papier dans la revue française de sciences politiques en 2006 sur la théorie des réseaux mais qui “n’avait rien à voir avec le web”. A l’époque, on se demandait si des initiatives comme Wikipedia et Youtube allaient fonctionner.

Pearltrees : la bibliothèque aux 100 milles curateurs

Les géants Facebook et Twitter ont inauguré l'ère du graphe social. Genaro Bardy nous livre son analyse du phénomène et ses conséquences pour les usages futurs. Depuis l’émergence des premiers réseaux sociaux, – personnellement je me souviens de la claque prise la première fois que je visitais les réseaux Friendster et Copainsdavant- les concurrents ne se sont jamais vraiment affrontés de manière évidente. On a plutôt assisté à une grande transhumance à chaque émergence d’un réseau plus performant que ses prédécesseurs. Et finalement seuls deux réseaux ont réussi à mes yeux à retenir les utilisateurs plus longtemps qu’une simple inscription : Facebook et Twitter. Ma mince expérience d’observateur m’amène à penser que cet exode est terminé. Facebook vs Twitter : Le Grand Combat du graphe social Facebook vs Twitter : Le Grand Combat du graphe social
6 reasons to use Pearltrees

6 reasons to use Pearltrees

Pearltrees is the first and largest social curation community on the Internet. It’s a place to organize, discover and share all the cool content you find online. However, beyond this basic definition, a question remains: why would I want to use Pearltrees? Well, what I want to share with you are six major use cases (or reasons) we’ve identified as being most popular across our entire community of web curators. In addition, I’ll also share with you a couple of interesting ways in which I have put Pearltrees to use for myself. Hopefully, you’ll not only get value in learning how the community uses Pearltrees, but also be inspired to find even more clever and creative ways to use our software yourself.
Critique de la curation

La première fois que j'ai entendu parler du mot curation, dans le sens web le plus actuel du terme, c'est John Borthwick qui l'avait prononcé à l'occasion d'une participation à l'émission The Gillmor Gang durant l'automne 2009... Voici ce qu'il avait à dire, entre autres, sur la curation, au début de l'année 2010. Pour d'autres, le mot aurait été prononcé pour la première fois - hors des circuits de la muséologie- dès 2004 par Chris Anderson, le fondateur/présentateur des célèbres conférences TED qui s'en dit le "Chief Curator". Enfin, dans le monde du journalisme, c'est Robin Good qui s'en est approché le plus avec sa notion du NewsMaster, également en 2004. Nation de curateurs (Curation Nation) de Steven Rosenbaum Nation de curateurs (Curation Nation) de Steven Rosenbaum
Comment gérer les décès en ligne
Quel outil de curation pour votre marque ? — Curiouser Quel outil de curation pour votre marque ? Méthodologie Pour réaliser cette infographie, nous avons privilégié les outils qui permettent à la marque de se présenter comme expert en proposant une ligne éditoriale propre, nous avons donc écarté les outils de curation automatique. En effet, ces derniers ne permettent pas à l’utilisateur de contrôler ce qui est publié.

Quel outil de curation pour votre marque ? — Curiouser

Faites un saut dans le monde de la serendipité. « Splash Faites un saut dans le monde de la serendipité. « Splash Pearltrees, un Bookmarklet original, simple et intuitif. Une façons ludique et visuelle de sauvegarder vos signets sous forme de perles dans une interface très conviviale (un peu à la manière des cartes heuristiques…). En savoir plus Un outil de curation de contenus web où vous faites équipe (réseaux éditoriaux participatifs) pour organiser, découvrir, éditer et partager ce que vous aimez.
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Carte. Carte heuristique (mind map) dessinée pendant un exposé Une carte heuristique (ou carte cognitive, carte mentale, carte des idées[1], etc. ou, dans les pays anglo-saxons et usuellement, mind map), est un schéma, supposé refléter le fonctionnement de la pensée, qui permet de représenter visuellement et de suivre le cheminement associatif de la pensée. Carte heuristique

Carte heuristique

Plates-formes de curation | SocialCompare - Site communautaire de comparatifs

Comparateur collaboratif S'inscrire Se connecter Se connecter Déconnexion Mon Espace - Plates-formes de curation Internet > Communications > Curation J'aime

Le Guide de la Curation (2) - Les pratiques

01net le 15/03/11 à 15h44 Pour mieux définir la curation et en tirer les bénéfices, décrivons les différentes tâches qui constituent cette activité. Les tâches [D’après MasterNewmedia]
Il y a eu le web 1.0, puis le 2.0, ou encore le web social, participatif. A chaque phase de développement du web, un nouveau nom. Depuis mars dernier, les experts web américains discutent «curation».

La curation, nouvelle tarte ? la cr?me du web?

Le Guide de la Curation (1) - Les concepts

01net le 14/03/11 à 16h00 Etymologie La pratique qui consiste à sélectionner, éditorialiser et partager du contenu a été baptisée par les Américains curation ou Content Curation, par analogie avec la mission du curator, le commissaire d’exposition chargé de sélectionner des œuvres d’art et de les mettre en valeur pour une exposition. Les termes curation et curator prennent leurs racines étymologiques dans le latin cura, le soin.
Cet article a été publié il y a 3 ans 2 mois 9 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Le mind mapping (également connu sous le nom de carte heuristique) se présente sous la forme d’une arborescence, formée autour d’un concept central dont découlent plusieurs ramifications, par association d’idées. C’est tout simple, et à vrai dire cela n’a rien de novateur, mais c’est une méthode précieuse pour structurer sa pensée dans deux cas paradoxalement opposés : soit quand votre tête fourmille d’idées au point que vous avez peur d’en oublier une dans l’excitation, soit quand vous manquez cruellement d’inspiration et qu’un peu de logique ne vous ferait pas de mal. Le mind mapping, arme fatale du community manager
BZH Network, 5 ans d’intelligence collective en réseau « BZH Network
l'organisation d'une biblioth?que ouverte
Quelques graphes RéseauLu