Pratique qui se développe de manière exponentielle depuis quelques mois seulement, les lecteurs commencent à s'échanger leurs bibliothèques sur les réseaux en toute discrétion avec des comptes Dropbox. Livres scannés et corrigés que l'on retrouve un peu partout, mais aussi des achats mis en partage pour des dizaines d'autres lecteurs. Des chaines de "solidarité" s'organisent. Repérée ce week-end, une très copieuse bibliothèque de 4495 titres. Les bibliothèques s'échangent Les bibliothèques s'échangent
Copyparty
Photos-Copy
Plus que quelques jours avant la première Copy Party, organisée le 7 mars à la BU de La Roche Sur Yon. Et l’évènement fait parler de lui ! Une nouvelle rubrique a été ajoutée au site dédié à la Copy Party, dans laquelle j’ai présenté sous la forme d’une FAQ, le cadre juridique de cette manifestation. Nous avons eu le grand plaisir d’être contactés par plusieurs personnes intéressées pour organiser elles-aussi des Copy Parties, ailleurs en France, dans leurs établissements. Le cadre juridique de la Copy Party en dix questions

Le cadre juridique de la Copy Party en dix questions

index index La question est posée clairement par Jean-Michel Salaün dans son Bloc-notes : le 7 mars 2012 restera-t-il comme une date importante dans l'histoire des bibliothèques françaises ? L'avenir le dira mais ne peut-on pas déjà, au delà du "chapeau bas" à faire pour cette merveilleuse idée, parier que cette date est une des briques de l'an 01 des bibliothèques dans leurs rapports au numérique et des services aux usagers à mettre en place dans nos équipements. Dans toute révolution il y a les usages mais aussi l'offre ...et c'est là qu'un an 01 apparait bel et bien !