background preloader

You're so SIC :)

Facebook Twitter

Le documentaliste : un designer de l’information ! A l’heure de l’infobésité, de la primauté des images sur l’écrit, du développement de la data visualisation et des orientations axées « service au public », il est urgent de présenter l’information sous une forme plus esthétique et interactive !

Le documentaliste : un designer de l’information !

Mais comment rendre nos contenus plus « sexy » afin de « sortir du lot » et susciter l’intérêt des usagers de l’information ? Il s’agit de proposer au lecteur une expérience de lecture : ► confortable, dynamique et enrichie : contenus accessibles, lisibles et synthétiques avec des visuels attrayants et interactifs (cartographie, graphiques, timelines, infographies, images multimédia, liens hypertextes etc…) Pour agir, le documentaliste dispose des outils de publication 2.0 mais aussi ceux, plus spécifiques, de la data visualisation (Data Viz) dont le rôle est de synthétiser, structurer, modéliser et médiatiser les données statistiques. Étapes de la Schématisation Résultat commenté J'aime : J'aime chargement… Les (Biens) Communs : vers une littératie des Communs.

La manipulation de l'information à l'ère des médias sociaux. Les dix stratégies de manipulation de masses. 1/ La stratégie de la distraction Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes.

Les dix stratégies de manipulation de masses

La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser; de retour à la ferme avec les autres animaux. » Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles » 2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». 4/ La stratégie du différé.

IFLA : les bibliothèques refusent de devenir des mouchards. L'IFLA, Fédération internationale des associations de bibliothécaires et d'institutions, a réuni des bibliothécaires du monde entier au Cap, en Afrique du Sud, pour son congrès annuel.

IFLA : les bibliothèques refusent de devenir des mouchards

Quelques jours après la création du Registre des risques, pour la protection patrimoniale, et la publication de la Déclaration du Cap, pour rappeler l'importance des bibliothèques sur le continent africain, la Fédération insiste sur la vie privée dans les établissements. Largement malmenée, d'après elle... (Josh Hallett, CC BY 2.0) La Déclaration a été rédigée par le Comité sur la liberté de l’accès à l’information et la liberté d’expression, qui rappelle donc que la vie privée est l'un des fondements de ces deux droits. L'IFLA a profité de sa réunion du 14 août pour adopter le document, qui devient donc une référence pour la profession.

Elle formule également une liste de recommandations qui suivent : Numérique : les « nouveaux » usages sont-ils si nouveaux. Le numérique n’est pas qu’affaire d'usages et de technologies.

Numérique : les « nouveaux » usages sont-ils si nouveaux

Comme l'ont montré Madeleine Akrich, Bruno Latour et Michel Callon dans leur Sociologie de la traduction[+] NoteMadeleine AKRICH, Bruno LATOUR et Michel CALLON, Sociologie de la traduction. Textes fondateurs, Presses des Mines, 2006 [2] basée sur un modèle non dualiste entre d’un côté les technologies et de l’autre les usages sociaux, l’innovation circule en société par « traductions » successives avec transformations réciproques de l’une et de l’autre.

Cette rhétorique auto-prophétique rend l’adoption technologique nécessaire et désirable Parmi les acteurs-relais qui opèrent la traduction sociale des innovations technologiques : les experts ès tendances, les faiseurs de prévisions mais aussi les journalistes qui jouent un rôle de veille informative ou encore les entreprises de lobbying. Ces énonciateurs pluriels produisent un corpus discursif usant typiquement de la « rhétorique du nouveau ».