background preloader

L'homme augmenté

Facebook Twitter

Transhumanisme l'homme modifié. Transhumanisme : la fin programmée de notre Humanité. Transhumanisme : pour quoi faire ? Silence, N°418, décembre 2013 Le projet transhumaniste est vieux comme le monde humain : depuis toujours les hommes ont rêvé de géants, de sorciers, de héros invincibles ou immortels.

Transhumanisme : pour quoi faire ?

Ce qui est nouveau c’est que l’accélération récente des capacités techniques apporte de l’eau au moulin transhumaniste dans la plupart des domaines, faisant crédibles des délires jusqu’ici à peine pensables. Et ce mouvement profite de deux phénomènes inédits : d’une part la mort de Dieu qui crée un vide à occuper par d’autres puissances issues de l’homme, d’autre part les catastrophes environnementales qui obligent à réagir au nom de la survie. Les réponses transhumanistes à ces défis dessinent, de façon encore très imprécise, un monde où l’homme (certains ? La plupart ? Il est impossible d’analyser ou seulement d’énumérer tous les projets lancés par les théoriciens du transhumanisme. Toute personne qui dispose d’un smartphone est déjà un homme augmenté .

Avons-nous besoin du transhumanisme ? Guide de voyage Cap-Vert. Ce n’est pas un robot qui a écrit cet article. Quand se déclare une grave épidémie, les médecins cherchent à remonter jusqu'au « Patient Zéro », celui qui, le premier, a été en contact avec le pathogène et l'a transmis à d'autres, qui eux-mêmes l'ont transmis à d'autres, etc.

Ce n’est pas un robot qui a écrit cet article

Dans l'histoire que je veux vous raconter, celle de la disparition des journalistes humains, le « Patient Zéro » était, en 2010, le site Internet de Big Ten Network, un réseau de chaînes de télévision américaines consacrées au sport universitaire, et le pathogène s'appelait Stats Monkey. Des lentilles pour diabétiques, lecteur de glycémie du futur. Des lentilles de contact pourraient-elles simplifier la vie des diabétiques insulinodépendants?

Des lentilles pour diabétiques, lecteur de glycémie du futur

C'est ce que l'université de Washington en partenariat avec Microsoft Research vise en créant des lentilles de contact capables de mesurer le taux de glycémie des malades. Dotées de petits capteurs électroniques, ces lentilles estimeraient la quantité de sucre présente dans les larmes et donc dans le sang de ceux qui les portent. Une fois les données relevées par les détecteurs, une petite antenne radio embarquée transmet les informations vers un ordinateur, un smartphone ou une tablette. "Bébé à la carte": des chercheurs européens critiquent un brevet américain. Une méthode proposant aux parents de choisir certains traits spécifiques chez leurs enfants à naître a été brevetée le mois dernier aux Etats-Unis, suscitant une réaction irritée de plusieurs chercheurs européens.

"Bébé à la carte": des chercheurs européens critiquent un brevet américain

"Il est clair que sélectionner des enfants de la manière préconisée par la méthode brevetée par la société 23andMe est hautement discutable sur le plan éthique", écrivent les quatre auteurs d'un commentaire publié jeudi par la revue Genetics in Medicine (qui fait partie du groupe Nature). Après cinq ans d'attente, la société 23andMe a réussi à faire breveter une méthode de sélection des gamètes des donneurs basée sur des calculs génétiques réalisées par ordinateur. Pourquoi Google s'intéresse tant à l'allongement de la vie.

Atlantico : Le géant du web Google a annoncé le lancement d'une nouvelle société : Calico.

Pourquoi Google s'intéresse tant à l'allongement de la vie

Cette entreprise sera en charge de s'attaquer au défi "de l'âge et des maladies associées". Pourquoi Google et son dirigeant Larry Page, s'intéressent-ils à cette question de l'allongement de vie ? Dans quel but et depuis combien de temps ? Daniel Ichbiah : Larry Page par nature, est friand de défis insensés. En 1996, alors qu’il avait mis les pieds à l’université de Stanford et que le Web devenait le fait du jour, il a eu cette idée qui pouvait alors paraître folle de répertorier une copie entière du Web sur des ordinateurs. Faut-il avoir peur de l’« homme augmenté » ? Il s’agit de médicaments détournés de leur usage ou de techniques de stimulation cérébrale qui permettent d’améliorer la mémoire, la concentration, l’état émotionnel… Marie-Germaine Bousser, professeur de neurologie et rapporteur de l’avis du CCNE, explique les possibles dérives que la généralisation de ces techniques pourrait induire. « Il est très compliqué d’avoir une idée de l’ampleur du phénomène sociétal lié à ces techniques.

Faut-il avoir peur de l’« homme augmenté » ?

Aux États-Unis, il y a une littérature scientifique abondante et on sait qu’il y a énormément de recherche dans le secteur militaire. Les Américains travaillent par exemple sur l’ocytocine, hormone qui augmenterait l’expression d’un certain nombre de « vertus » comme la loyauté ou l’esprit de sacrifice. VIDEO. Rex, le premier homme bionique a coûté un million de dollars - Sciences. Un patch électronique, premier pas vers l'"homme augmenté" Un tatouage a fait sensation ce vendredi 15 février lors du forum NetExplo, où est présenté chaque année le meilleur de l'innovation numérique mondiale.

Un patch électronique, premier pas vers l'"homme augmenté"

Et ce tatouage, numérique lui aussi, a de quoi impressionner. Il a été baptisé "Electronic Tatoos" par sa conceptrice, la chercheuse chinoise Nanshu Lu, diplômée de Harvard et figurant parmi le classement des 35 personnalités de moins de 35 ans jugées comme les plus innovantes par le blog Technology Review du Massachusetts Institute of Technology (MIT). Ce patch digital, composé d'une simple membrane de silicone à l'intérieur de laquelle sont intégrés les différents composants, s'adapte avec succès aux déformations naturelles de la peau et est censé résister à l'eau pendant une semaine.

Côté technique, ses composants sont capables de capter la plupart des signaux vitaux, pouls, température, vibrations des cordes vocales, suivant l'endroit du corps où il est placé. VIDEO. Rex, le premier homme bionique a coûté un million de dollars - Sciences. Sarif Industries - Une nouvelle vision du futur. Publicité A* MEN par OSCAR PISTORIUS. Vidéo : réussite confirmée pour la première prothèse de jambe contrôlée par la pensée. Publicité Il y a 1 an, on voyait Zac Vawter réaliser l'exploit de monter les 103 étages d'un immeuble avec sa jambe bionique (prothèse technologique).

Vidéo : réussite confirmée pour la première prothèse de jambe contrôlée par la pensée

Il avait été amputé de sa jambe droite suite à un accident de moto. Cet Américain de 32 ans est à l'heure actuelle le premier homme à pouvoir contrôler la prothèse d'un membre inférieur par la pensée, comme l'explique un rapport des chercheurs du Rehabilitation Institute de Chicago (RIC). Ayant pris Zac comme volontaire pour la tester, l'institut travaille depuis 4 ans à paufiner cette nouvelle prothèse et tient aujourd'hui à affirmer son efficacité.Sans permettre toutes les folies à son utilisateur, elle assure quand même la transition entre la marche à plat et la montée ou la descente d'escaliers, et répond parfaitement lorsqu'il se lève.

Dans une interview donnée à la revue Live Science, il se souvient : "La première fois qu'on a fait ça, ça m'a vraiment impressionné. Comment ça marche ? Aveugles, ils ont retrouvé la vue grâce à une opération. VIDEO. Rex, le premier homme bionique a coûté un million de dollars - Sciences. Icub, le robot qui apprend - Vivre avec les robots. L'humain augmenté - FUTUREMAG - ARTE.