background preloader

Windows 8

Facebook Twitter

Part de marché : Windows 8.1 piétine. StatCounter et NetMarketShare ont publié les parts de marché des différentes versions de Windows pour janvier. Le dernier OS de Microsoft peine toujours à décoller. Selon les derniers chiffres de NetMarketShare, Windows 8.1 a dépassé les 10% de parts de marché en janvier. Le dernier OS de Microsoft atteint 10,04% : c'est un peu plus que le mois précédent (9,49%). La version précédente, Windows 8, voit de son côté sa part de marché baisser de 4,03% à 3,79%. En tout, Windows 8 et 8.1 affichent donc une part de marché à peine meilleure en janvier (13,83%) qu'en décembre (13,52%).

Toujours loin devant, Windows 7 a de son côté vu sa part de marché baisser légèrement, passant de 56,26% à 55,92%. StatCounter analyse de son côté 3 millions de sites dans le monde et 17 milliards de pages vues. En revanche, comme NetmarketShare, Statcounter annonce une petite progression de Windows 8.1 - dont le taux de pénétration passe de 11,77% à 12,89%. La migration vers Windows 10 ne sera pas gratuite pour les entreprises. Microsoft avait indiqué que l'OS serait gratuit pour les détenteurs de Windows 7 et Windows 8.1. Il précise aujourd'hui que cette offre, valable un an, ne concerne que le grand public. Lors d'une conférence de presse le 21 janvier dernier, Microsoft avait levé un peu plus le voile sur Windows 10. L'éditeur avait ouvert sa présentation sur une annonce choc : la migration vers la nouvelle version allait être gratuite pendant un an pour les utilisateurs de Windows 8.1, Windows Phone 8.1 et Windows 7.

Dans un long post sur le blog de Windows, le groupe précise que les entreprises ne seront pas concernées par cette offre. "Windows 7 Enterprise et Windows 8/8.1 Enterprise ne seront pas inclus dans les termes de l'offre de mis à jour gratuite de Windows 10 que nous avons annoncée", indique Microsoft en substance. Mais l'éditeur dévoile aussi deux nouvelles possibilités de support qui seront proposées au lancement de Windows 10. Système d'exploitation : comment télécharger et installer Windows 8 Pro ? Le nouveau système d'exploitation de Microsoft est arrivé depuis le 26 octobre, et n'étant pas encore commercialisé en version boîte, les futurs utilisateurs doivent se tourner vers Internet pour télécharger Windows 8.

Pleinement opérationnel depuis quelques jours, c'est le moment de se laisser tenter...Après le 31 janvier 2013, l'opération pourrait coûter plus chère. Beaucoup sont ceux qui désirent passer au nouveau système d'exploitation de Microsoft, Windows 8 Pro, sans vraiment savoir comment faire. Voici, en quelques lignes, les principales étapes afin d'obtenir le nouvel OS sans avoir à se fatiguer (ni se ruiner; la mise à jour de Windows 7 à 8 Pro s'élevant à 29,99 euros - 14,99 euros pour les ordinateurs les plus récents).

Suivez-nous sur Facebook Avant de partir, suivez-nous sur Facebook Vous êtes déjà abonné ? Ne plus afficher Partager sur Facebook 1) Vérifiez votre matériel Seuls les modèles d'ordinateurs d'après 2005 sont pris en charge par Windows 8 Pro. Windows 8 : pourquoi télécharger le système en cinq raisons. Microsoft lance aujourd'hui Windows 8, son nouveau système d'exploitation, et nombreuses sont les nouveautés apportées par l'OS. Voici un récapitulatif, en quelques points, des changements auxquels vont devoir s'habituer les futurs utilisateurs. Aujourd'hui, Microsoft ouvre une nouvelle fenêtre sur son avenir, et sur le futur de son système d'exploitation avec le lancement de Windows 8.

Il intègre de nombreux changements pour l'utilisateur. Quels sont-ils ? Suivez-nous sur Facebook Avant de partir, suivez-nous sur Facebook Vous êtes déjà abonné ? Partager sur Facebook Une interface totalement revisitée Le nouvel OS est lancé avec un bataillon de nouveau produits provenant de constructeurs-partenaires de Microsoft, la firme de Redmond s'investissant elle-même avec, notamment, sa tablette Surface. Des nouveautés accessibles également via le clavier ou la souris, et offrant une véritable versatilité tactile ou non au système d'exploitation. Le bureau n'a pas disparu ! Un Windows Store à construire. Windows 8 : rétrograder vers Windows 7 reste possible. Microsoft fait preuve d'une étonnante flexibilité pour ses clients un peu frileux, mais néanmoins intéressés par le nouveau Windows 8 Pro. Pour continuer à séduire le monde de l'entreprise, Microsoft cherche à rassurer ses clients professionnels.

La firme va permettre aux acheteurs de PC sous Windows 8 Pro de faire aussi tourner leur machine sous les anciens OS. Et tout cela sans surcoût. Cette disposition figure dans l'accord de licence OEM. Suivez-nous sur Facebook Avant de partir, suivez-nous sur Facebook Vous êtes déjà abonné ? Partager sur Facebook Windows 8 Pro : l'essayer, c'est l'adopter ? Microsoft avait déjà proposé aux acheteurs de Windows 7 la possibilité d'installer Windows XP gratuitement. En revanche, ce droit ne concerne pas Windows XP, la firme de Redmond compte en effet stopper le support en avril 2014, même s'il est encore très utilisé et apprécié des clients.

Windows 7 : le leader actuel des OS. Windows 8.1 gratuit sur les tablettes inférieures à 9 pouces. Ce n’est pas la première fois que l’on évoque la mise à disposition gratuite ou presque de Windows 8.1 sous certaines conditions pour les OEM. Aujourd’hui, un document déniché par ZDNet donne les détails des tarifs de licence pratiqués par Microsoft auprès des constructeurs de tablettes. Il en ressort que pour une tablette ou un PC hybride dotée d’un processeur Intel, l’OEM va payer entre 0 et 15 dollars par licence Windows 8.1.

Pour ce qui est de la gratuité, cette licence est réservée aux modèles de tablettes dotés d’une diagonale de 9 pouces. Il s’agit toutefois d’une remise de 10 dollars sur un montant initial du même prix. Cette « réduction » s’applique à partir du moment où le constructeur choisit la déclinaison Windows 8.1 + Bing. Pour les tablettes et hybrides dont l’écran est compris entre 9 et 10,1 pouces, le prix monte à 25 dollars, mais reste limité à 15 dollars grâce à cette même réduction pour les mêmes contreparties. A lire aussi :