background preloader

EM 3.4/3.5/3.6 - structure de l'organisation

Facebook Twitter

Analyse SWOT. Structure de l'entreprise : concevoir une organisation efficace. Quelle structure pour quelle entreprise ?

Structure de l'entreprise : concevoir une organisation efficace

Une question déterminante pour exploiter au mieux les opportunités décelées par les analyses stratégiques. Avant d'arrêter son choix, il faut connaître quelques bases et revenir sur les travaux de Mintzberg : les mécanismes de coordination (ajustement mutuel, supervision directe, standardisation), les éléments de la structure (acteurs en présence, le centre opérationnel, le sommet stratégique, la ligne hiérarchique, technostructure, les fonctionnels de support logistique). Mais aussi, les différents types : la structure simple, la structure fonctionnelle, divisionnelle, par projet, quid de la bureaucratie professionnelle... Bref de nombreux fondements théoriques, mais qui sont indispensables pour comprendre le fonctionnement interne d'une entreprise, les différentes interactions à l'intérieur et entre les processus.

Nous avons référencé dans ce dossier un bon nombre de ressources publiées sur internet qui vous aideront à y voir plus clair... Qu'est-ce que le Management du Changement? Les vidéos de CIO : Les Entretiens GENERALI. Th_des_organisations_3.pdf. Etude Dell / Intel: les nouveaux modes de travail nous interpellent…. Dell et Intel ont initié une étude mondiale sur l'évolution des méthodes ou modes de travail.

Etude Dell / Intel: les nouveaux modes de travail nous interpellent….

Au menu: la nouvelle appréciation de la productivité, la flexibilité du temps de travail, le climat de confiance... Les premiers éléments d’une étude intitulée ‘Evolving Workforce’, initiée par Dell et Intel (*), viennent d’être publiés. Elle porte sur l’évolution des modes ou méthodes de travail et leur impact sur le département informatique, sur le DSI. Elle concerne l’appréciation voire l’appréhension des nouvelles technologies en milieu professionnel en comparaison avec le ‘home office’ (travail à la maison) ou l’informatique familiale. Cette étude se déroule en 3 phases ; elle s’étendra sur une période de 8 mois (*). 7 tendances ou 7 comportements au crible. Quelle organisation du travail en temps de crise économique ? Le mouvement de réflexion socio-économique du travail dans sa forme actuelle s'organise à partir de l'approche classique du travail c'est-à-dire de la tradition tayloriste la spécialisation selon laquelle on doit retrouver l'adéquation ressource ou individu avec l'organisation.

Quelle organisation du travail en temps de crise économique ?

En, fait, quelle que soit l’activité dans laquelle elles évoluent, les structures ont comme mission d’être pérennes, de satisfaire les besoins des clients et des usagers, d’avoir un personnel compétent et satisfait de son travail. Au delà de cette définition quelque peu idyllique, on suppose que l’organisation du travail soit une réponse adaptée à cet ensemble d’impératifs. En conséquence, de quoi parle-t-on lorsqu’on parle de « polyvalence » ? La question ainsi posée suscite de nombreuses réactions à savoir : Accenture : des moines-soldats au service du conseil - 4. On ne devient pas leader mondial par hasard.

Accenture : des moines-soldats au service du conseil - 4

Pour maintenir sa domination, le groupe a mis en place des méthodes ultranormées et exige un investissement total de ses collaborateurs. Rien. Pas la plus petite photo, pas le moindre objet de déco sur les bureaux. Au siège parisien d’Accenture, derrière la bibliothèque François-Mitterrand, l’heure est désormais au «free desk». En clair, les bureaux sont à tout le monde… donc à personne. De la même façon, il n’y a plus d’armoires, plus de caissons de rangement, tout juste des «spot storages», des sortes de casiers de piscine à peine assez grands pour glisser quelques dossiers et un PC portable. Grâce à cette optimisation de l’espace, Accenture ne loue plus que quatre étages au lieu de cinq précédemment.

Un maître mot : efficacité. Tout est codifié, calibré. Empowerment, collaboratif, test and learn… : les 10 défis de l’entreprise “en mode start-up” Les clients d'abord, les employés ensuite ?

Empowerment, collaboratif, test and learn… : les 10 défis de l’entreprise “en mode start-up”

Si Vineet Nayar prônait un management par la confiance et renversait la pyramide traditionnelle pour faire de l'employé le centre d'attention de l'entreprise, la Harvard Business Review explique quant à elle que l'expérience client est devenue reine. Peu de surprise, par exemple, à voir Aéroports de Paris faire de sa nouvelle stratégie web et de "l'amélioration de la qualité de service" "la pierre angulaire" de son projet d'entreprise.

Pour se muer en une authentique "banque numérique", la Caisse d'Épargne a de son côté lancé en priorité "un vaste programme de refonte de toute son organisation". Face au client et à "son exigence, son pouvoir de négociation, son niveau d’information, ses idées, sa versatilité, ses usages, son individualité" naît en effet le besoin d'organisations poreuses, poursuit la HBR, adaptées au business connecté et plus encore à l'open innovation.

Lire Les Lab de Google pour faire entrer la R&D dans ses RH.