background preloader

Les Brodeuses

Facebook Twitter

Science-fiction et mondialisation. Alors qu’est récemment sorti un film tel que Snowpiercer, le Transperceneige, la question de la science-fiction à l’ère de la mondialisation est plus que jamais d’actualité.

Science-fiction et mondialisation

Pour rappel, ce film américano-franco-sud-coréen est réalisé par un Sud-Coréen d’après une bande dessinée française, et tourné à Prague avec des acteurs américains, britanniques et sud-coréens. Dans son prochain numéro, à paraître sous peu, ReS Futurae publiera la traduction d’un article d’Istvan Csicsery-Ronay, Jr. paru en novembre 2012 dans le n° 118 de Science Fiction Studies, et consacré à la question de la mondialisation de la science-fiction.

Csicsery-Ronay y mentionne justement le réalisateur de Snowpiercer, le Transperceneige, Bong Joon-ho, à côté du Sud-Africain Neil Blomkamp (réalisateur de District 9 et Elysium) ou de l’Uruguayen Fede Álvarez. Csicsery-Ronay constate surtout que l’hégémonie de la culture anglo-saxonne continue de prédominer. Internet, un outil de la démocratie. Depuis qu’internet commence à se diffuser dans le grand public, une controverse réapparaît régulièrement : ce nouveau dispositif de communication favorise-t-il le débat démocratique ?

Internet, un outil de la démocratie

Cette discussion a trouvé une nouvelle actualité avec l’apparition des blogs et plus largement des applications du web 2.0 qui permettent à l’internaute de s’exprimer encore plus facilement que précédemment. Internet, contrairement à la radio ou à la télévision, met en situation d’égalité l’émetteur et le récepteur, c’est donc, à première vue, l’outil idéal pour une démocratie participative où le citoyen pourrait intervenir très régulièrement dans le débat public. Je me propose dans ce papier d’examiner comment cette question a d’abord été abordée au démarrage de cette nouvelle technologie, puis dans la période actuelle. Internet reproduit-il la concentration des médias traditionnels ou permet-il à de nouveaux acteurs de prendre la parole ? Agora électronique ou confusion. Médor. PRESENTATION - Papier Machine. The Chap Olympiad. LIFESTYLE: English elegance, the return of the Dandy.

Apache Magazine – La conjuration des anarcho-dandys. Entre un passé gonflé de ses idéologies mortifères et un futur gros d’on ne sait trop quoi, il restait aux jeunes gens « le présent, l’esprit du siècle, ange du crépuscule qui n’est ni la nuit ni le jour ; ils le trouvèrent assis sur un sac de chaux plein d’ossements, serré dans le manteau des égoïstes, et grelottant d’un froid terrible.

Apache Magazine – La conjuration des anarcho-dandys

L’angoisse de la mort leur entra dans l’âme à la vue de ce spectre moitié momie et moitié fœtus ; ils s’en approchèrent comme le voyageur à qui l’on montre à Strasbourg la fille d’un vieux comte de Sarverden, embaumée dans sa parure de fiancée : ce squelette enfantin fait frémir, car ses mains fluettes et livides portent l’anneau des épousées, et sa tête tombe en poussière au milieu des fleurs d’oranger. »¹ Ces quelques lignes du Musset écrites voici plus d’un siècle n’ont pas pris une ride et résonnent aujourd’hui comme pour davantage accentuer le malaise contemporain.

Le Paradigme de l'Élégance. Gustav Temple Connaissez-vous les Chaps ?

Le Paradigme de l'Élégance

Pour ceux pour qui ce n’est pas le cas -et même pour les autres-, je vais vous présenter ce curieux mouvement typiquement britannique, crée de toutes pièces dans les années 1990 par Gustav Temple et Vic Darkwood. Tout d’abord, intéressons-nous au mot Chap. Ce dernier signifie toute simplement gars, ou bon gars (même si le mouvement est largement ouvert aux femmes, les Chapettes), et fut très utilisé au cours des années 1930 et 1940. Logiquement, ses fondateurs sont ouvertement opposés à une grande majorité de ce qui, selon eux, caractérise l’époque actuelle : société de consommation, sur-glorification du travail, vulgarité, conformisme, cupidité.

Cependant, ne donner ces seules descriptions des Chaps serait éminemment réducteur, car ce serait occulter la réelle teneur de cette Révolution. Crédit : Le Manifeste Chap. Un joyeux programme en perspective, que les fondateurs et de nombreux fidèles mettre en œuvre avec entrain. Crédits : The Chap. The Anarcho-Dandyist. Discover Projects » Journalism.