background preloader

Général

Facebook Twitter

[herodote.org] Voir le sommaire de ce numéro Béatrice Giblin Article complet « Amérique latine : la bascule à gauche » titre un article du Monde le 14 avril 2006.

[herodote.org]

En France, les nostalgiques du Che et du Fidel Castro des années 1960, qu’on retrouve parmi les altermondialistes (qui ce sont, rappelons-le, réunis dans un vaste forum pour la première fois à Porto Alegre au Brésil, ville où est expérimentée la démocratie participative), se réjouissent de l’évolution politique qui semble gagner toute l’Amérique latine. Et la courte défaite du candidat du Parti de la révolution démocratique, Lopez Obrador, au Mexique, ne suffit pas à entamer leur confiance dans ce qu’ils espèrent être le renouveau de la lutte contre l’impérialisme américain.

Cependant, de la sociale démocratie chilienne à la révolution bolivarienne en passant par le péronisme argentin, l’éventail des gauches est vaste. Retour du discours national Quid de Cuba ? La dernière guérilla latino-américaine L’« intégration régionale » en question ? Página. Bienvenido a la Secretaría del Mercosur. Accueil du site - Observatoire des Amériques.

La nouvelle géopolitique de l'Amérique latine. De la résistance aux alternatives en Amérique latine : un défi pour l’analyse sociale. Traité de Tordesillas. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Traité de Tordesillas

Traité de Tordesillas Couverture de la version portugaise. Le traité de Tordesillas (/tɔʁdɛsijas/) est un traité international établi le pour établir le partage du Nouveau Monde, considéré comme terra nullius, entre les deux puissances coloniales émergentes, l'Espagne et le Portugal, avec pour ligne de partage un méridien nord-sud localisé à 370 lieues (1 770 km) à l'ouest des îles du Cap-Vert — méridien qui se situerait aujourd'hui à 46° 37' ouest. Il a été rédigé à Tordesillas en Castille. La version espagnole du traité est ratifiée à Arévalo par le roi Ferdinand II d'Aragon et la reine Isabelle Ire de Castille le . Le Brésil, découvert par Pedro Alvares Cabral après la conclusion du traité, tombe de fait sous souveraineté portugaise. Les originaux du Traité de Tordesillas sont conservés dans les archives de Torre do Tombo (Lisbonne) et les Archives générales des Indes (Séville).

Une découpe méridienne[modifier | modifier le code] Encomienda. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Encomienda

Histoire[modifier | modifier le code] Les premières répartitions eurent lieu en l'absence de Christophe Colomb, qui en accepta le principe en 1498. La Couronne ratifia l'état de fait en 1503 : les colons imposèrent leur choix ; les premiers bénéficiaires réduisirent les indigènes non pas à l'esclavage, sort qui sera plus tard réservé aux Noirs, mais au travail forcé. Les indigènes, dans la mesure du possible, cherchèrent à fuir les mines et les champs car leurs conditions de travail étaient très difficiles et ils subissaient de mauvais traitements.

Doctrine Monroe. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Doctrine Monroe

La doctrine de Monroe a caractérisé la politique étrangère des États-Unis durant le XIXe et le début du XXe siècle. Tirée du nom d'un président républicain des États-Unis, James Monroe, elle condamne toute intervention européenne dans les affaires « des Amériques » (tout le continent) comme celle des États-Unis dans les affaires européennes. Le discours de Monroe[modifier | modifier le code] l'Amérique du Nord et du Sud ne sont plus ouvertes à la colonisation ;toute intervention européenne dans les affaires du continent sera perçue comme une menace pour la sécurité et la paix ;en contrepartie, les États-Unis n'interviendront jamais dans les affaires européennes. Le journal American Rationalist écrit[1]: Mitimae. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mitimae

Les Mitimaes étaient des groupes de familles séparées de force de leurs communautés d'origine par l'Empire Inca, et déplacées depuis des villages loyaux vers des régions conquises et vice-versa, afin d'y remplir certaines fonctions économiques, sociales, culturelles, politiques et militaires. Le mot provient du quechua mitmac, ce qui signifie éparpiller. Ces groupes sont aussi connus comme mitmakuna ou mitmaqkuna. Aucune autre politique n'eut autant de répercussion tant sur la démographie que sur la composition ethnique andine que celle des mitimaes. Cabildo. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cabildo

Le cabildo de Salta, en Argentine. Un cabildo était un conseil d'administration coloniale qui régissait une municipalité à l'époque de l'Empire espagnol. Il existait des cabildos espagnols et des cabildos indigènes. Controverse de Valladolid. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Controverse de Valladolid

Ne doit pas être confondu avec la conférence de Valladolid, une réunion théologique qui se tint à l'université de Valladolid en 1527. La controverse de Valladolid est un débat qui opposa essentiellement le dominicain Bartolomé de Las Casas et le théologien Juan Ginés de Sepúlveda en deux séances d'un mois chacune (l'une en 1550 et l'autre en 1551) au collège San Gregorio de Valladolid, mais principalement par échanges épistolaires. Ce débat réunissait théologiens, juristes et administrateurs du royaume, afin que, selon le souhait de Charles Quint, il se traite et parle de la manière dont devaient se faire les conquêtes dans le Nouveau Monde, suspendues par lui, pour qu'elles se fassent avec justice et en sécurité de conscience [1].

Ce débat eut lieu sous le pontificat du pape Jules III. Le contexte[modifier | modifier le code]