Général

Facebook Twitter

[herodote.org] Voir le sommaire de ce numéro Béatrice Giblin Article complet.

[herodote.org]

Página. Bienvenido a la Secretaría del Mercosur. Accueil du site - Observatoire des Amériques. La nouvelle géopolitique de l'Amérique latine. De la résistance aux alternatives en Amérique latine : un défi pour l’analyse sociale. Le thème de ce chapitre aborde un domaine sociopolitique récent.

De la résistance aux alternatives en Amérique latine : un défi pour l’analyse sociale

On ne peut que proposer des hypothèses, basées cependant sur un certain nombre de considérations théoriques, ce qui est la tâche spécifique des sciences sociales. A cet effet, je n’adopterai pas une attitude de neutralité face à un thème aussi brûlant, tout d’abord parce qu’il n’existe pas une science neutre et ensuite parce que plus de cinquante ans de travaux réguliers dans le continent latino-américain n’ont pu me laisser insensible à la recherche pratique et intellectuelle d’alternatives. J’essaierai simplement de faire un effort de rigueur méthodologique et de fermeté dans le raisonnement, dans le cadre d’une critique de la modernité et de sa logique tout comme de sa concrétisation contemporaine, sans tomber pour autant dans le piège du post-modernisme. Traité de Tordesillas. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Traité de Tordesillas

Traité de Tordesillas Couverture de la version portugaise. Le traité de Tordesillas (/tɔʁdɛsijas/) est un traité international établi le pour établir le partage du Nouveau Monde, considéré comme terra nullius, entre les deux puissances coloniales émergentes, l'Espagne et le Portugal, avec pour ligne de partage un méridien nord-sud localisé à 370 lieues (1 770 km) à l'ouest des îles du Cap-Vert — méridien qui se situerait aujourd'hui à 46° 37' ouest. Encomienda. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Encomienda

Histoire[modifier | modifier le code] Les premières répartitions eurent lieu en l'absence de Christophe Colomb, qui en accepta le principe en 1498. La Couronne ratifia l'état de fait en 1503 : les colons imposèrent leur choix ; les premiers bénéficiaires réduisirent les indigènes non pas à l'esclavage, sort qui sera plus tard réservé aux Noirs, mais au travail forcé. Les indigènes, dans la mesure du possible, cherchèrent à fuir les mines et les champs car leurs conditions de travail étaient très difficiles et ils subissaient de mauvais traitements. Doctrine Monroe. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Doctrine Monroe

La doctrine de Monroe a caractérisé la politique étrangère des États-Unis durant le XIXe et le début du XXe siècle. Tirée du nom d'un président républicain des États-Unis, James Monroe, elle condamne toute intervention européenne dans les affaires « des Amériques » (tout le continent) comme celle des États-Unis dans les affaires européennes. Le discours de Monroe[modifier | modifier le code] l'Amérique du Nord et du Sud ne sont plus ouvertes à la colonisation ;toute intervention européenne dans les affaires du continent sera perçue comme une menace pour la sécurité et la paix ;en contrepartie, les États-Unis n'interviendront jamais dans les affaires européennes. Mitimae. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mitimae

Les Mitimaes étaient des groupes de familles séparées de force de leurs communautés d'origine par l'Empire Inca, et déplacées depuis des villages loyaux vers des régions conquises et vice-versa, afin d'y remplir certaines fonctions économiques, sociales, culturelles, politiques et militaires. Le mot provient du quechua mitmac, ce qui signifie éparpiller.

Ces groupes sont aussi connus comme mitmakuna ou mitmaqkuna. Cabildo. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cabildo

Le cabildo de Salta, en Argentine. Un cabildo était un conseil d'administration coloniale qui régissait une municipalité à l'époque de l'Empire espagnol. Il existait des cabildos espagnols et des cabildos indigènes. De nos jours, seuls subsistent les cabildos insulaires des îles Canaries. Controverse de Valladolid. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Controverse de Valladolid

Ne doit pas être confondu avec la conférence de Valladolid, une réunion théologique qui se tint à l'université de Valladolid en 1527. La controverse de Valladolid est un débat qui opposa essentiellement le dominicain Bartolomé de Las Casas et le théologien Juan Ginés de Sepúlveda en deux séances d'un mois chacune (l'une en 1550 et l'autre en 1551) au collège San Gregorio de Valladolid, mais principalement par échanges épistolaires.

Ce débat réunissait théologiens, juristes et administrateurs du royaume, afin que, selon le souhait de Charles Quint, il se traite et parle de la manière dont devaient se faire les conquêtes dans le Nouveau Monde, suspendues par lui, pour qu'elles se fassent avec justice et en sécurité de conscience [1].