background preloader

ROBOTIQUE

Facebook Twitter

Un maître du sabre affronte... un robot industriel. The Duel: Timo Boll vs. KUKA Robot. Le robot qui s'adapte aux dommages qu'il subit. Un groupe composé d'un chercheur américain et de trois chercheurs de l'université Pierre et Marie Curie vient de mettre au point un algorithme permettant à un robot de s'adapter à d'éventuels dommages pour poursuivre l'exécution de sa tâche.

Le robot qui s'adapte aux dommages qu'il subit

Le résultat n'est pas sans rappeler les efforts d'un animal blessé. Les robots ont de nombreux avantages, dont celui de pouvoir se rendre là où l'homme ne peut pas ou plus mettre le pied. Malheureusement, ils ne sont pas aussi polyvalents, aussi "débrouillards" que lui, et peuvent parfois se retrouver immobilisés par des pannes absurdes. Le rover Curiosity, qui se trouve actuellement sur Mars, en est un magnifique exemple. Il a souffert de plusieurs dysfonctionnements qui, s'ils n'avaient pas pu être contournés, auraient mis en péril sa mission d'exploration à plusieurs milliards de dollars. C'est pourquoi un groupe de chercheurs s'est penché sur la question de l'adaptation des robots aux handicaps imprévus.

Des robots qui s'adaptent aux dommages. La robotique industrielle - Éduscol STI. RoboticsStaubli. Biomimetics and Dextrous Manipulation Lab. Category: Adhesion This work demonstrates a new type of small robot that can apply orders of magnitude more force than it weighs.

Biomimetics and Dextrous Manipulation Lab

This is in stark contrast to previous small robots that have become progressively better at moving and sensing, but lacked the ability to change the world through the application of human-scale loads. The work focuses on two major variants: a 12g ground based robot that can pull 40N in shear force, and a 9g climbing variant that can climb while carrying 10N of load. The papers discuss the controllable adhesive technology that makes these feats possible, as well as the constraints it puts on the designs and actuators. The ground based paper focuses on the concept of small robots with large loads, and the actuator work cycles necessary to enable these capabilities.

Markup makes downsized image show on page, but you get large image if you click it -MRC. Comment la robotique change la vie des chirurgiens. Les opérations sont plus faciles et plus sûres.

Comment la robotique change la vie des chirurgiens

Ce marché prometteur est aussi un champ de bataille entre mastodontes et start-up. "On n'imagine pas un menuisier découper ses planches en traçant ses plans à main levée. C'est pourtant ce qui se passe encore aujourd'hui la plupart du temps en chirurgie". Bertin Nahum, PDG et fondateur de la start-up MedTech, sait de quoi il parle. Le robot collaboratif, un collègue qui vous veut du bien. Facilement programmables et suffisamment sûrs pour travailler à côté des humains, les "cobots" commencent à déferler sur les sites de production, y compris ceux des PME.

Le robot collaboratif, un collègue qui vous veut du bien

"Nous pouvons imaginer un déploiement assez important de robots collaboratifs d'ici 3 à 5 ans" chez Airbus, nous confiait Yann Barbaux, directeur de l'innovation du groupe, en septembre dernier. Mais les "cobots" ne devraient pas se contenter d'envahir les sites d'assemblage des avionneurs. Ils débarqueront bientôt en masse chez tous les grands consommateurs de robots industriels "classiques" (comme les industries automobile et électronique), dont ils se distinguent par leur facilité de programmation, leur capacité à changer de poste de travail rapidement et leur sécurité d'utilisation.

Une exomain confère le sens du toucher à la réalité virtuelle. À gauche, l’exomain Dexmo Classic fabriquée par Dexta Robotics.

Une exomain confère le sens du toucher à la réalité virtuelle

Elle permet d’animer et de contrôler une main virtuelle. À droite, le modèle Dexmo F2 et son système de retour d’effet qui confère le sens du toucher. Les 100 robots qui comptent. Par La Rédaction d'Industrie et Technologies publié le à 08h18 , mise à jour le 03/10/2014 à 21h44 Robots industriels, spatiaux, médicaux ou compagnons...

Les 100 robots qui comptent

Les roboticiens développent tous azimuts pour répondre à des demandes de plus en plus diverses. Agilité, diversité des capteurs, capacité d’interaction, facultés d’apprentissage et polyvalence… Sur ces critères qui qualifieront les champions de la robotique de demain, la rédaction d’Industrie & Technologies a sélectionné ses 100 robots favoris.

Cliquez sur les icônes pour découvrir les robots qui se cachent derrière Asimo, BigDog, Titan, Altas... CSAIL Robotic Arm Slithers Like A Snake Through Pipes. Scrobby cleans your solar panels so you don't have to -Interesting Engineering. Un capteur tactile 100 fois plus sensible qu’un doigt humain. Le capteur tactile GelSight co-développé par le MIT et l'université Northeastern tente une approche inédite pour la reconnaissance des objets en combinant une interface physique avec un algorithme de stéréophotométrie.

Un capteur tactile 100 fois plus sensible qu’un doigt humain

Le système rend un robot capable de saisir des objets pour réaliser des manœuvres très précises, comme agripper l’embout d’un câble USB dans le bon sens et l’insérer dans sa prise. © Melanie Gonick/MIT Un capteur tactile 100 fois plus sensible qu’un doigt humain - 2 Photos Brancher un câble USB dans une prise est devenu un geste courant. Le robot-guépard Cheetahc court vite... et en silence. Voici le nouveau robot-guépard Cheetah développé par une équipe du MIT.

Le robot-guépard Cheetahc court vite... et en silence

L’engin quadrupède inaugure un nouveau système de propulsion électrique, plus silencieux et autonome que celui de la première version. La cinématique des pattes, inspirée de celle du guépard, est pilotée par un algorithme qui gère la force que chaque patte exerce durant la fraction de seconde où elle touche le sol. © Jose-Luis Olivares, MIT Le robot-guépard Cheetahc court vite... et en silence - 1 Photo Il y a un peu plus de deux ans, Futura-Sciences présentait le robot quadrupède Cheetah (guépard en anglais), roi du sprint sur tapis roulant, capable d’atteindre 30 km/h. Une vraie prouesse technique tempérée par le fait que le robot était relié à une pompe hydraulique alimentée par un moteur à combustion, ce qui limitait grandement sa mobilité. Bricklaying Robot Designed to Improve Safety and Efficiency In Construction Work.

Médé Médé - Médé ;-) Un robot auto-stoppeur achève sa traversée du Canada en solo. INSOLITE.

Un robot auto-stoppeur achève sa traversée du Canada en solo

Placé au bord de la route le 27 juillet à Halifax, ville côtière et capitale de la province de Nouvelle-Ecosse (est), ce drôle d'auto-stoppeur fait de bric et de broc a traversé tout le Canada d'est en ouest sans difficulté tant les automobilistes étaient curieux de pouvoir l'embarquer pour quelques kilomètres ou même parfois sur une étape de près de 1.000 km. Trajet suivi par le robot autostoppeur. Source de la carte : kickasstrips.com C'est à l'initiative de chercheurs de l'Université Ryerson de Toronto que le robot a été lancé sur les routes canadiennes. "Est-ce que les robots peuvent faire confiance aux humains? ". Robotic Robird bird deterrent looks and acts like a real bird. While for the majority of time birds in nature are nothing to worry about, there can be instances when flocks of birds can not only be a nuisance, they can even be dangerous.

Robotic Robird bird deterrent looks and acts like a real bird

This can happen for instance when they stray into the path of airplanes or they eat farmer’s crops, or perhaps risk spreading disease after foraging in landfills. People have tried many ingenious ways of frightening off birds, and they have all had results that vary. However, a Netherlands designer has come up with a new idea, robotic birds of prey called Robird. They are controlled remotely and they look and act just like the real deal. [Image Courtesy of ClearFlightSolutions] Nico Nijenhui came up with the idea for Robirds at his post in Clear Flight Solutions.