background preloader

CONNAISSANCE DU MILIEU PROFESSIONNEL

Facebook Twitter

COMMERCE ASSOCIE. COMMERCE INTEGRE. COMMERCE IDEPENDANT ISOLE. Fiche pratique : Commerce associé, commerce intégré, quelle différence ? Des réseaux mais des formes de développement différentes La franchise et le commerce associé Le commerce associé et le commerce intégré fonctionnent tout deux sous la forme d'un réseau, mais de manière radicalement différente. En effet, le premier modèle (dont la franchise fait partie) s'appuie sur des points de vente créés et gérés par des commerçants juridiquement indépendants alors que le second s'appuie sur des points de vente créés et gérés par une seule et même entreprise. Commerce associé ? Le commerce associé regroupe classiquement toutes les formes de réseaux de commerçants juridiquement indépendants. Ces personnes (physiques ou morales) choisissent de s'associer à un moment donné pour une durée plus ou moins longue selon les contrats pour optimiser leur communication et leur procédure de commercialisation.

C'est en effet à chaque commerçant indépendant de supporter le coût financier de la création de chaque nouveau point de vente. Commerce intégré ? Les formules mixtes. Quelle forme de commerce ? Le commerce indépendant " isolé " Ce type de point de vente est détenu par un commerçant indépendant qui n'est affilié à aucun réseau. Bien souvent, ces magasins ne portent pas d'enseigne. Toutefois, on peut considérer qu'un commerçant qui crée un 2ème point de vente, développe de facto un " mini-réseau " succursaliste. Le commerce intégré ou succursaliste Cette forme de commerce se compose de réseaux de points de vente contrôlés par un groupe familial ou d'investisseurs. Les points de vente sont dirigés par des salariés du groupe. Le commerce indépendant organisé Le commerce indépendant organisé est une forme de commerce qui emprunte la force de l'entrepreneuriat indépendant et les effets de puissance des groupes intégrés.

La franchise : Le franchiseur s'engage à fournir un savoir-faire différencié et une assistance continue à ses franchisés, en échange d'un droit d'entrée et de redevances sur leur chiffre d'affaires. Le Commerce Associé : Les autres formes d'organisation. Type de commerce : le Commerce indépendant organisé. Les formes du commerce associé. Commerce indépendant : Actualités économiques et infos du secteur. Le commerce indépendant est à la peine. Très remontés contre l'article 29 bis du projet de loi El Khomri, les professionnels de la franchise n'en finissent pas de manifester leur mécontentement. Ils en appellent désormais au chef de l'Etat.

Franchiseurs, franchisés, et organisations patronales s'insurgent de l'adoption au déboté via le 49.3 de l'article 29 bis A. Celui-ci instaure une instance de dialogue, au bénéfice des salariés du secteur. Pour la huitième année consécutive, le jury a récompensé cinq réseaux de franchise, en toute indépendance. En images: les lauréats de l'année témoignent. L'enseigne de fournitures est gérée depuis un quart de siècle en "bon père de famille"... ce qui ne l'empêche pas d'être innovante et performante. L'enseigne d'aménagement paysager, créée en 2003 par Daniel Moquet, privilégie l'esprit de famille.

Un jardin comme remède! L'export représente un relais de croissance pour le numéro un français du chocolat, Jeff de Bruges, et ses 449 magasins dans l'Hexagone. Infographie. Les chiffres encourageants du Commerce Associé. Malgré un contexte économique difficile, le modèle coopératif du Commerce Associé semble porter ses fruits. Parmi le réseau du groupement, 72% maintient le développement de son activité commerciale sur le premier semestre 2013.

Neuf groupements sur dix annoncent des résultats égaux ou supérieurs à ceux de leurs marchés. 62% d’entres-eux vont même jusqu’à prédire une période de croissance pour le second semestre. L’e-commerce semble également prendre de l’ampleur puisque 30% des adhérents réalisent désormais 5% de leur chiffre d’affaires sur le net. En comparaison, les ventes en lignes au niveau national ne représentent que 3% de CA du commerce. Les groupements croient au développement du e-commerce pour 75% d’entres-eux. Un groupement sur trois estime qu’il connaitra une croissance de plus de 10% sur le web au cours de l’année à venir. Focus : Le commerce associé. Le commerce associé a enregistré une croissance de + 3,6 % en 2012. Le modèle semble bien résister à la crise avec une hausse des effectifs de + 4 800 emplois ! Qu'appelle-t-on le commerce associé ?

Quelle différence avec la franchise ? Quelques éléments de réponse dans ce focus. Né au 19e siècle autour de l'idée des centrales d'achats, le commerce associé connait depuis les années 1960 un formidable essor en France. Selon la Fédération du Commerce Associé (FCA), les 80 groupements de commerçants associés et leurs 41 218 points de vente ont généré un chiffre d’affaires de plus de 138 milliards d’euros en 2012. Le commerce associé pèse désormais pour plus du quart du commerce de détail français avec une présence dans plus de 30 secteurs d’activité et toutes les régions de l’hexagone.

Aujourd'hui présents dans 30 secteurs, les réseaux du commerce associé se développent majoritairement dans le commerce de détail. Qui sont les commerçants associés ? Ce qu'il faut retenir : Définition Commerce associé. Les formes et circuits de distribution. Conseil du Commerce de France Le Commerce Chiffres clés et définitions. Tableau des formes sociales - Partie 1 - creation entreprise. Creation-Entreprise.fr : portail de la création d'entreprise. Les différentes formes de sociétés unipersonnelles. Comparaison rapide des différentes structures.

Tableau des formes sociales - Partie 1 - creation entreprise. Les formes juridiques : tableau comparatif / Choisir son statut / Créer - Reprendre / Rubriques / CCI BORDEAUX - Chambre de Commerce et d'Industrie de Bordeaux. 7 - Choisir un statut juridique - APCE, agence pour la création d'entreprises, création d'entreprise, créer sa société,l'auto-entrepreneur, autoentrepreneur, auto-entrepreneur, auto entrepreneur, lautoentrepreneur, reprendre une entreprise, aides à  la cr. Cette étape consiste à donner à votre projet de création d'entreprise un cadre juridique qui lui permettra de voir le jour en toute légalité.Le choix n'est pas aussi compliqué qu'on le pense... Quelle que soit votre activité, vous devrez opter :- pour l'entreprise individuelle (EI),- ou pour la création d'une société.

Pour vous aider, l'APCE a mis à votre disposition une application très simple qui vous guidera vers la formule la mieux adaptée à votre cas. En choisissant l'entreprise individuelle... Vous ne formerez, avec votre entreprise, qu'une seule et même personne. Vous aurez donc une grande liberté d'action : vous serez seul maître à bord et n'aurez de "comptes à rendre" à personne. En contrepartie, vos patrimoines professionnel et personnel seront juridiquement confondus. De même, depuis le 1er janvier 2011, un entrepreneur individuel a également la faculté d'opter pour le régime de l'EIRL (entrepreneur individuel à responsabilité limitée). En choisissant la société... La couveuse. Création d'entreprise: quel statut juridique choisir? On entend par forme juridique le cadre juridique qui permet à l'entreprise de voir le jour en toute légalité.

Que l'activité soit commerciale, industrielle, artisanale ou libérale, l'entrepreneur a le choix entre deux grandes formes juridiques : l'entreprise individuelle (EI) ou la société (SARL, SA, EURL...). Le choix entre entreprise individuelle ou société se fait en fonction de plusieurs critères : 1. La volonté de s'associer ou non: seule la société permet de créer une entreprise à plusieurs. 2. En entreprise individuelle, le créateur est responsable de ses dettes car son patrimoine personnel est confondu avec ses biens professionnels. En entreprise individuelle comme en sociéte, il est possible d'embaucher des salariés. 3. 4. 5. 6. Statut juridique: ce qu'il faut retenir - Vous vous lancez seul :-EI (entreprise individuelle),-EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée), -ou SASU (société par actions simplifiée unipersonnelle).

Entreprendre seul - Entreprendre en solo - comparatif des formes juridiques. Comparatif structures entreprises - Comparatif structures entreprises SA SAS SARL. Choisir la forme juridique de l'entreprise - Différence SARL SAS, auto entrepreneur. Choisir la forme juridique de votre entreprise. Avertissement En matière de création d'entreprise, compte tenu des risques inhérents à toute création d'entreprise sur le patrimoine du couple marié, le porteur de projet a tout intérêt à opter, préalablement à son immatriculation au registre du commerce et des sociétés, pour un régime matrimonial fondé sur la séparation de biens. Choix du statut juridique Pour exercer une activité commerciale, vous devez préalablement vous immatriculer au registre du commerce et des sociétés soit en tant qu'entreprise individuelle (également appelée entreprise en nom propre), soit en tant qu'auto-entrepreneur, soit sous forme de société commerciale.

Le choix du statut juridique va dépendre de nombreux critères parmi lesquels : Attention : certaines activités ne peuvent être exercées que sous une forme spécifique. Si vous décidez de vous lancer seul dans la création d'entreprise Plusieurs possibilités s'offrent à vous. L'auto-entrepreneur Attention : depuis le 19 décembre 2014, on parle de micro-entrepreneur. Les formes juridiques : tableau comparatif / Choisir son statut / Créer - Reprendre / Rubriques.