background preloader

Travail

Facebook Twitter

Statut freelance, Auto-entrepreneur, MDA, Entreprise Individuelle, BNC, TVA, tout comprendre en un coup d'œil - MARIE & JULIEN. Quand on veut se lancer en indépendant, on est vite confronté à ce qui semble être une montagne infranchissable de termes barbares, de plafonds de revenus et autres options fiscales totalement incompréhensibles.

Statut freelance, Auto-entrepreneur, MDA, Entreprise Individuelle, BNC, TVA, tout comprendre en un coup d'œil - MARIE & JULIEN

En fait, il semblerait qu’il y ait une logique à tout ça, et j’ai décidé de tenter de mettre le tout en image pour que ce soit un peu plus compréhensible, que la jungle du lancement en indépendant et autre remplissage de P0i ne soit plus un mystère pour vous, et que le mythe de “l’artiste libre” ne hante plus vos nuits. EI, BNC, Micro, TVA, MDA, AGESSA, Urssaf, Bienvenue dans la jungle ! La première chose que l’on constate quand on répond à des questions de gens désorientés à propos du lancement de leur entreprise, c’est la confusion qui règne entre les différents statuts, fiscaux, sociaux etc, et qui gênent à la compréhension des réponses qui sont apportées.

Au premier rang de ces confusions, on trouve celle du statut fiscal et du statut social. Attention. Statut freelance, Auto-entrepreneur, MDA, Entreprise Individuelle, BNC, TVA, tout comprendre en un coup d'œil - MARIE & JULIEN. Nicolas Fumanal - Graphiste/ illustrateur indépendant. Afficher la table des matières : Le prix des œuvres originales Avez-vous un jour souhaité acheter un dessin ou une peinture originale d’un artiste que vous appréciez?

Nicolas Fumanal - Graphiste/ illustrateur indépendant

Dans ce cas vous avez surement dû vous faire la réflexion que ses prix vous semblaient astronomiques ! Permettez-moi de vous donner quelques raisons qui pèsent sur le choix du prix qu’un artiste-auteur accorde à une de ses réalisations. Peut-être qu’ainsi vous serez plus à même de juger ce prix à payer, et avec un peu de chance je réussirai à vous convaincre de sauter le pas et de vous faire ce cadeau… Dois-je livrer mes fichiers sources ? – Kit de survie du créatif. 100 balles, un Mars… et tes sources.

Dois-je livrer mes fichiers sources ? – Kit de survie du créatif

Les fichiers sources, ou documents de travail, sont ceux qui vous ont permis de construire le produit commandé par votre client. Si vous travaillez dans le print ou la charte graphique, ce sont les .psd, les .ai, les fichiers InDesign, etc. ; si vous travaillez sur un site Flash ce sont les .fla ; si vous travaillez en illustration ou en anim. ce sont les croquis et recherches personnages, etc. Beaucoup de clients semblent tenir pour acquis le fait que n’importe quel travail effectué englobe automatiquement la livraison de ces sources. C’est pourtant loin d’être le cas. Travailler avec un illustrateur, coté client - MARIE & JULIEN. Dans mon nouveau poste, je suis amené à faire beaucoup plus de direction artistique au sens large, c’est à dire pas seulement sur l’aspect graphique et artistique au sein du projet, mais aussi en choisissant et dirigeant des intervenants complémentaire pour que le projet aboutisse.

Travailler avec un illustrateur, coté client - MARIE & JULIEN

Pour une opération récente, j’ai estimé qu’un peu d’illustration améliorerait la qualité générale du projet, et je me mis donc en chasse. Les délais étaient comme souvent hyper serrés, il me fallait donc quelqu’un de disponible immédiatement. Tu voulais faire quoi quand tu seras grand ? – On Vaut Mieux Que Ca. Le contretemps grammatical est assumé.

Tu voulais faire quoi quand tu seras grand ? – On Vaut Mieux Que Ca

Le RSA socle, c’est le minimum : en dessous, il n’y a rien. Je suis bénéficiaire du RSA socle. Le chômage solution à la crise. Les droits d'auteurs du salarié, petit récapitulatif - MARIE & JULIEN. Note : suivant la ligne éditoriale du blog, le billet est orienté graphiste free / graphiste d’agence, il existe des aménagements pour les salariés du public, les journalistes ou les auteurs de logiciels.

Les droits d'auteurs du salarié, petit récapitulatif - MARIE & JULIEN

Ce que dit la loi L’article L111-1 a du CPI est clair : L’auteur d’une œuvre de l’esprit jouit sur cette œuvre, du seul fait de sa création, d’un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d’ordre intellectuel et moral ainsi que des attributs d’ordre patrimonial, qui sont déterminés par les livres Ier et III du présent code.L’existence ou la conclusion d’un contrat de louage d’ouvrage ou de service par l’auteur d’une œuvre de l’esprit n’emporte pas dérogation à la jouissance du droit reconnu par le premier alinéa, sous réserve des exceptions prévues par le présent code. Dans la pratique De plus, pour être valable une cession doit être précise et indiquer le support, l’étendue et la diffusion de l’œuvre. Là où ça dégénère Libre information. Freelance débutants, conseils (partie 3) - MARIE & JULIEN. Ce billet est la dernière partie de la série "conseils à un freelance débutant".

Freelance débutants, conseils (partie 3) - MARIE & JULIEN

Les règles élémentaires à adopter devant un client y sont détaillées et expliquées, votre prestation pourra ainsi être réalisée dans les meilleures conditions et sans mauvaises surprises. Les pièges à éviter lorsque vous avez un client Nous allons voir dans cette partie que la majorité des pièges que pourrez rencontrer dans votre relation avec un client sont très faciles à éviter, mais pourtant nombre de débutants tombent dedans, faute d'avoir pris des précautions élémentaires.

Profession graphiste indépendant : Le livre de référence ultime pour tout graphiste qui se lance - MARIE & JULIEN. Sonnez hautbois, résonnez musette, non je ne suis pas mort, et seule une très bonne raison pouvais me faire sortir de mon mutisme.

Profession graphiste indépendant : Le livre de référence ultime pour tout graphiste qui se lance - MARIE & JULIEN

M. Julien Moya (assisté de M. Éric Delamarre) nous a commis un bouquin, et quel bouquin !!! La référence ultime en matière de graphisme freelance. l’ouvrage que tout le monde aurait rêvé d’avoir quand il s’est lancé en indépendant. Les six erreurs & leçons de ma recherche d’emploi. Si je devais choisir un mot pour qualifier ma première recherche d’emploi, je dirais sans hésiter : « improvisée ».

Les six erreurs & leçons de ma recherche d’emploi

À l’époque déjà, j’avais l’impression de tâtonner, d’envoyer des bouteilles à la mer plutôt que des candidatures, et d’attendre des réponses comme une femme de marin scrute l’horizon, l’oeil humide et le coeur gros. Un jour, je suis passée de l’autre côté du miroir, du côté de celle qui reçoit les « bouteilles à la mer ». Et conformément au dicton de la paille et de la poutre, mes erreurs passées me sont apparues très clairement. Si je pouvais parler à mon moi en recherche d’emploi à la sortie des études, voici les six choses que je lui dirais de ne pas faire…

Grille tarifaire 2009, 2010, 2011 et 2012 pour les graphistes, infographistes et webdesigners freelance recherchant un ordre de prix pour un site web, flyer, brochure, catalogue, logo, carte de visite, affiche ou autre prestation graphique - MARIE & JULIE.

Vous voulez savoir combien facturer une affiche, une annonce presse, une brochure institutionnelle, une brochure, une campagne de publicité, un carton d’invitation, un catalogue, la création d’une maquette pour une petite revue, un magazine, un dépliant, une pochette de disque pour un petit label, une pochette de disque pour une major, un flyer, une jaquette de DVD, un packaging, une plaquette d’entreprise, la mise en page d’une brochure ou d’un magazine ?

Grille tarifaire 2009, 2010, 2011 et 2012 pour les graphistes, infographistes et webdesigners freelance recherchant un ordre de prix pour un site web, flyer, brochure, catalogue, logo, carte de visite, affiche ou autre prestation graphique - MARIE & JULIE

Vous avez toujours rêvé de savoir combien vaut la direction artistique d’un livre, une image corporate multi-support, une image de marque, une page de livre, un logo de petite entreprise ou de multinationale, une charte graphique, la déclinaison d’un logo, la communication d’un petit festival (flyer, affiche, programme), un programme de 12 pages pour une association, un rapport annuel, ou un visuel pour une agence de pub ? Vous vous demandez quel est le prix d’un raton laveur ? Et la magie, c’est que ça s’applique à tout. :HALU: Top 10 des bobards racontés aux infographistes naïfs - MARIE & JULIEN. Note: Je n'ai repris et traduit que les intitulés du "top 10" du site painter creativity, Les commentaires sous chaque élément de la liste sont de moi, il ne s'agit donc pas d'une traduction et l'analyse peut varier par rapport au site original. pour avoir une vision globale je vous conseille d'aller lire le billet original.

Je ne sais pas pourquoi, de nombreuses grosses ficelles (à ce stade on appelle ça des câbles de marine) fonctionnent très bien auprès des infographistes alors qu'elle ne fonctionneraient dans aucun autre corps de métier. On peut se dire que c'est parceque l'infographie est un métier à part, mais pourtant lorsqu'il s'agit du mode de fonctionnement ou de la facturation des prestations, je ne vois pas ce qui différencie un infographiste d'un architecte, plombier ou coiffeur.

Nous allons voir le top 10 des bobards servis au graphistes, et essayer de comprendre en quoi est-ce des bobards. Vos 6 raisons de ne pas travailler gratuitement ! – Graphisme & interactivité. Établir un devis et fixer ses prix - MARIE & JULIEN. Un devis, pourquoi ? Le devis n’est pas obligatoire (sauf dans certains cas qui n’ont rien à voir avec l’infographie, style installation gaz/électricité), il a pour fonction première de renseigner le client sur les prix que vous pratiquez, pour que celui ci puisse librement les comparer avec la concurrence.

Une fois qu’un devis a été établi et qu’il a été signé par le client, il fait office de contrat, c’est à dire que le client accepte non seulement le principe de la prestation, mais aussi son montant. C’est une sécurité pour les deux parties, car ainsi le client sait exactement combien la prestation va lui couter et ce qu’elle va contenir.

Un devis signé a valeur de contrat. Je vous conseille même de demander un coup de tampon si possible. Voilà pourquoi établir un devis avant chaque prestation et le faire signer est important: c’est la garantie que le client a accepté vos condition et votre prix sans réserves, et que vous pouvez commencer à travailler sereinement. . PROFESSION GRAPHISTE INDEPENDANT /// Guide pratique professionnel du graphiste freelance - Statuts sociaux et fiscaux (Micro-entreprise et déclaration contôlée, Urssaf, MDA, auto-entrepreneur) - Droit d'auteur - Aspects commerciaux - Pratiques à l'épreuve. - Circulaire ministérielle du 16 février 2011 définissant les activités (principales ou accessoires) concernées par le régime des auteurs. - Bordereau de déclaration spécifique aux revenus accessoires (formations etc). - Courrier de rappel de l'exonération de la CET/CFE pour les artistes auteurs MDA, à envoyer en LRAR. - Courrier de demande de maintien au régime des BNC pour les artistes auteurs MDA, à envoyer avec votre déclaration de revenus.

Je suis Graphiste/Illustrateur. Le ch%C3%B4mage solution %C3%A0 la crise. Why it pays to work hard - Richard St. John. The importance of focus - Richard St. John. "J'ai un job à la con" : neuf salariés racontent leur boulot vide de sens. Claire*, 24 ans, contractuelle de la fonction publiqueClaire passe ses journées sur Facebook.

Un dimanche soir, devant sa boîte mail vide, elle a fondu en larmes. « J’envoie des questionnaires à des étudiants. "Que pensez-vous de votre faculté ? ", "De vos cours ? " Sauf que ça se fait sur demande, que j'en reçois très peu et qu'à traiter, ça me prend littéralement dix minutes. Quand je travaille, je sors parfois des statistiques sur de tout petits échantillons. Il peut m'arriver de faire des semaines à zéro heure de travail effectif.

Mon responsable m’a surpris plusieurs fois mais il ne dit jamais rien. J’en ai parlé à mon n+1. Nous voulons vivre de notre métier d’artiste (et c’est normal) Deux visions s’opposent lorsqu’il s’agit d’évoquer le « métier d’artiste ». D’abord, celle qui consiste à ne pas voir la création comme un métier, tout au plus comme un plaisir de gentleman distingué ou de femme du monde : un hobby en somme, dont la rémunération — parlons davantage de compensation — vient parfois couronner la pratique.

Cette image d’Épinal est assez répandue et a fait parfois beaucoup de tort aux partisans de la seconde vision, qui estime que la création est un métier comme un autre — souvent assimilé à l’artisanat — et qu’il convient de le rémunérer au même titre que les autres métiers, selon un barème objectif ou moral. Ces deux visions s’opposent parce qu’elles ne peuvent pas fonctionner en symbiose : une industrie qui tire une partie conséquente de ses revenus d’une infinité de petits créateurs pas ou peu payés ne peut pas encourager la professionnalisation de ces mêmes créateurs.

Vous aimez Page 42 et vous voudriez me donner un coup de main ? Sur le même thème. Un management sain… si, si c’est possible.