background preloader

Infobésité

Facebook Twitter

Procrastination, efficacité personnelle, organisation.

Solution infobésité

Seven Options for Handling Interruptions in Scrum and Other Agile Methods. Almost three years ago we wrote a brief article about interruptions.

Seven Options for Handling Interruptions in Scrum and Other Agile Methods

In that article, we described four methods of dealing with interruptions. I would like to expand on those four methods and add three more to present a comprehensive set of options for organizations struggling with this. Option One: Follow Scrum Strictly The rules of Scrum are clear: if it isn’t part of the team’s work for a Sprint, then it shouldn’t be done. From the moment the team commits to work in Sprint Planning to the end of the Sprint with the Sprint Review, the team needs to be protected from interruptions. The Scrum approach is based on the basic philosophy that Scrum is a system to expose the problems and obstacles in the organization. For example, many teams are faced with interruptions related to their support of the software they are creating.

Option Two: Allocate a Portion of Time to Interruptions. A la une : infobésité et curation. A la une : infobésité et curation Posted by trendcancan on November 6, 2011 · 1 Comment Dans le premier numéro de son tout nouveau trimestriel « Think Quarterly », Google s’attaquait aux « datas », petits bouts d’information qui, au fil de leur accumulation exponentielle, ont concouru à la création d’un brouhaha chaotique et désorganisé.

A la une : infobésité et curation

Les chiffres d’Hal Varian, économiste de la firme, donnent en effet le vertige : « entre l’aube de la civilisation et 2003, nous n’avons crée que 5 exabytes de données ; aujourd’hui, nous créons une telle quantité tous les deux jours. D’ici 2020, certains prédisent que ce montant avoisinera les 53 zettabytes (53 trillions de gigabytes) ». Or ce qui fait problème, c’est moins les capacités de stockage pharaoniques requises par un tel amoncellement que la signification qu’il sera possible de donner à cette sur-accumulation aussi hétéroclite qu’hétérogène (qu’est-ce qui lie, en effet, un LOLcat que l’on taquine pendant sa sieste au pivot de Gauss ?). Lutter contre l'infobésité, c'est tendance. C'est toujours rassurant de voir ses intuitions et ses convictions être confirmées par un tiers.

Lutter contre l'infobésité, c'est tendance

A fortiori, quand le tiers en question est une société d'études à la réputation internationale. Depuis près de deux ans, je m'interroge l'infobésité - cet excès d'accès aux contenus que les technologies permettent mais qui nous prend du temps et nous fait parfois perdre de vue l'essentiel. Cette réflexion est au coeur du projet que j'ai présenté au Knight fellowship à Stanford. Et récemment, j'ai eu confirmation que je n'étais peut-être pas totalement à côté de la plaque ! La lutte contre l'infobésité a en effet été citée par la société d'études GfK comme l'une des 6 Tendances Tech de 2013. A l'origine du pari de GfK est une observation qui me semble bien familière : "Avec le courrier électronique et les réseaux sociaux, nous avons accéléré la vitesse de nos communications en temps réel.

Ces outils - et celui que je développe en ce moment - ne font rien moins que ... Blog Indigo Global Services » L’infobésité: le mal 2.0. Le 31 juil 2012, par Mélaine | Point de vue Un mal qui atteint nos boites aux lettres électroniques jusqu’à les faire déborder de mails « professionnels, sérieux et tous aussi urgent les uns que les autres ».

Blog Indigo Global Services » L’infobésité: le mal 2.0

L’infobésité est en tout état de cause, une surabondance de l’information qui ne permet plus à la personne concernée de réexploiter efficacement les données qu’elle reçoit. Pas assez de temps pour tout lire, ingérer puis travailler efficacement… le mail est définitivement source de stress mais il est loin d’être dépassé comme le suggérait Thierry Breton, il y a quelques temps déjà. Ne pas traiter toute l’information, seulement celle qui est importante pour vous, c’est un fait!

Mais qu’est-ce qui est vraiment important dans l’entreprise, ou plutôt qu’est-ce qui ne l’est pas vraiment? Tel sera la vraie question de ces prochaines années. Source Mindjet Pour aller plus loin Sur le même sujet: L’infobésité ou le stress technologique: comment la prévenir? E-mail: mais pourquoi tant de haine? Souffrez-vous d'infobésité ?