background preloader

Diagnostic territorial

Facebook Twitter

Maraudes et SDF à Paris

+ de victimes de vol ou d’agression parmi les sans-domicile (2010-2011) 29 % des sans-domicile francophones ont été victimes d’agression ou d’acte de violence Début 2012, 85 000 adultes francophones âgés de 18 à 75 ans ont utilisé au moins une fois les services d’hébergement ou de restauration dans les agglomérations de 20 000 habitants ou plus en France métropolitaine (sources).

Parmi ces personnes, 66 000 adultes étaient sans domicile : ils avaient passé la nuit précédant l'enquête dans un lieu non prévu pour l'habitation ou dans un service d'hébergement. Le jour de l’enquête, 26 % d’entre eux déclarent avoir subi au moins un vol ou une tentative de vol au cours des deux années précédentes, quelles que furent leurs conditions de logement durant ces années-là (figure 1).

Ce n’est le cas que de 3 % de la population âgée de 18 à 75 ans vivant en logement ordinaire. tableau Figure 1 – Situation des victimes de vol ou d'agression (en 2010 ou 2011) en % Parmi les sans-domicile, les sans-abri sont plus touchés par les violences. L’hébergement des sans-domicile en 2012 | Insee. Le nombre de sans-domicile a progressé de 50 % entre 2001 et 2012 L’enquête auprès des personnes fréquentant les services d’hébergement ou de distribution de repas (sources) s’est adressée aux personnes adultes ayant eu recours aux services (encadrés 1 et 2) implantés dans les agglomérations de 20 000 habitants ou plus, entre le 23 janvier 2012 et le 3 mars 2012.

Au cours d’une semaine de collecte, 103 000 adultes ont utilisé ces services. Parmi eux, 81 000 sont sans domicile (80 % ; définitions) ; les autres bénéficiaires sont soit locataires ou propriétaires de leur logement (11 %), soit dans une autre situation sans logement personnel (9 %). Ces derniers peuvent alors être hébergés par un tiers (famille ou connaissance), occuper un squat, ou louer une chambre d’hôtel.

Le nombre de sans-domicile en 2012 n’est pas directement comparable à celui de l’enquête Sans-domicile de 2001. Les 81 000 adultes sans domicile usagers des services d’aide étaient accompagnés de 30 000 enfants. En % Diversité situations SDF 2012. Enq. fréq. lieux héberg. et restau. (2001) Les Morts de la Rue (2002) Non pour célébrer leur souvenir mais pour être vigilants afin que leur mort ne soit pas inutile. Leur mort à la rue, si nous savons l’entendre, est une revendication que nous devons assumer: Jamais plus des personnes jetées à la rue, Jamais plus d’expulsions du logement!

Assez de personnes vivant dans la rue, Assez de personnes mourant dans la rue! En faisant ici mémoire des morts de la rue, nous voulons être ferment d’une société a-venir, Toujours à faire venir par l’effort de tous: Celle des hommes et des femmes libérés des injustes inégalités, vivant, enfin, en humaine fraternité. Ces hommes et ces femmes sont morts sur un banc, avenue Foch son frère, fossoyeur à Thiais, a appris la mort de son frère en l’enterrant. Vivait sur une grille près de la gare d’Austerlitz où il a été écrasé à la gare RER d’Arcueil sous un pont de l’autoroute A4 dévoré en partie par des bêtes, dont son visage, rue Danton, dans la rue mort de froid à Versailles Sur le Quai Henri IV, dont la mort remontait à deux jours,

L'utilité sociale des SDF (Compte-rendu 2005) Réseaux d'aide aux sans-domicile (2006) SDF: Pb Logement ou Lien soc. fam. ? (2006) Héritage social + évenements jeunesse SDF (2006) Alcoolisation SDF (2006) Apur Sans Abri à Paris (2011) Conditions de logement et SDF dans les 2000's (2011) Sans-abri en Europe (2012) SDF en Fr, car. et évolution 2001→ 2012. Les sans-domicile et l'emploi (2014) 1/3 SDF ont un emploi en IDF (2014) 1/2 SDF en IDF n'ont jamais eu de logement personnel (2014) Forte ↑ SDF en IDF (2014) SDF en IDF se perçoivent en bonne santé (2014) Premiers Pas. * Compte tenu de la longueur du texte, vous pouvez télécharger cet article en format pdf (18 pages, 994 Ko) : Les premiers pas sont les « premiers pas » après la chute. Précisons tout de même : après une chute jusqu’au 4ème degré. Une chute au-delà du 4ème degré, c’est la descente de non-retour.

L’irréparable. Premier chapitre : La chute en cinq degrés La chute peut être fulgurante (les fameux « accidents de la vie », « la totale ») ou progressive, lente, presque imperceptible (divorce, perte de repères, chômage, faillite, alcool, drogues, maladies…). La liste est longue et les exemples célèbres ne manquent pas… Et avec la crise économique – qui n’est en fait qu’une crise des pauvres, des ouvriers, mais de plus en plus aussi celle des classes moyennes – il y a tout un pan de la société qui est proche de la rupture. Parfois, il est utile de cataloguer les phénomènes pour y voir un peu plus clair. 1er Degré : La majorité ? Il se cache souvent une grande solitude derrière. Des déceptions. Voilà. Entre la Dette et le Don, Alain Dufau (Docu) Femmes Sans Domicile, Eric Gueret (Docu) Thierry, Portrait d'un Absent, François Christophe (Docu)

Thierry, l’un des “sans domi­cile fixe” de Paris, est mort d’une over­dose en décem­bre 1991 dans l’indifférence et l’anonymat. Petit loubard d’abord, il traîne dans les rues et ne va à l’école qu’une fois sur deux. Routard, à l’adolescence, il par­court la France sac au dos, pour devenir très vite un “zonard”, mod­elé par la drogue et des pas­sages répétés en prison. Per­son­nage cepen­dant hors du com­mun, il a fait l’objet de deux films : le pre­mier lorsqu’il avait 15 ans en 1972, puis en 1990, 1 an et demi avant sa mort.Ce film est donc le por­trait d’un absent à tra­vers les témoignages des per­son­nes qui l’ont connu ou croisé, et aux­quels se mêlent les images du sou­venir : Thierry à 15 ans, Thierry à 30 ans.

Par son approche intimiste, le récit de ce des­tin trag­ique met en exer­gue la volonté, la force et la lib­erté farouche qui ani­ment un homme en pleine rup­ture sociale.langues : anglais, français Le DVD :14,00 € DVD provisoirement en rupture de stock Paiement sécurisé. Pignon sur Rue, Robert Biver (Docu) Versailles, Pierre Schoeller (Film) Un film social et mélodramatique porté par la présence féline de Guillaume Depardieu. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Isabelle Regnier Versailles commence à Paris, aux abords de la gare de Lyon. Une jeune fille et son fils de 5 ans cherchent un coin de trottoir pour passer la nuit. Recueillis par les services sociaux, ils dormiront le lendemain dans un centre d'hébergement à Versailles et s'égareront dans les bois du château le jour suivant. Le film commence là, avec l'apparition du troisième personnage, Damien, une sorte de Diogène moderne, mi-philosophe mi-anarchiste, qui a élu domicile au coeur de cette forêt francilienne.

Il va recueillir le petit garçon après la disparition de sa mère. Mais tout est dans le choix de ce comédien hors norme qui, après des années d'une carrière en demi-teinte et d'une vie cabossée par tous les excès, opère actuellement une fulgurante renaissance cinématographique. Par son contexte, Versailles est un film social. Au Bord du Chemin - Claude Drexel (Docu) Claus Drexel Biographie Claus Drexel, originaire de Bavière, a passé une grande partie de sa vie en France.Après des études scientifiques et techniques à l'Université de Grenoble, il travaille tout d'abord comme ingénieur du son. En 1991 il s'installe à Paris pour y étudier le cinéma. Pendant son cursus, il travaille pour plusieurs sociétés aux Etats-Unis, dont LucasFilm, et participe à un projet autour de la mise au point technique d'une caméra à effets spéciaux avec la société munichoise ARRI. Après la fin de ses études, il travaille comme directeur photo sur une dizaine de films.

En 1996 il passe à la mise en scène et réalise trois courts-métrages: "C4" (1996), "Max au Bloc" (1998) et "La Divine Inspiration" (2000), avec Keir Dullea (acteur principal de "2001 – L'Odyssée de l'Espace"). En 2007, il tourne le long-métrage, "Affaire de Famille", avec André Dussollier, Miou-Miou et Eric Caravaca, sorti sur les écrans en juin 2008. Note d'intention Donner la parole Face à face Une fable urbaine. Par les Rues, Christine Simon (Livre) Je tape la manche : Une vie dans la rue, Jean Marc Roughol (Livre) CDI - Sans-Abri.