background preloader

WebOS

Facebook Twitter

WebOS : l'interface Mochi disponible en open source. En 2011, les équipes en charge de webOS chez HP planchaient sur de nouvelles tablettes et une refonte de l'interface graphique du système d'exploitation inventé par Palm, propriété du constructeur américain depuis avril 2010.

webOS : l'interface Mochi disponible en open source

Ces beaux projets ont été tués dans l'oeuf en août 2011, lorsque le PDG d'HP de l'époque, Leo Apotheker, a mis un terme (prématuré, pour beaucoup) à cette aventure (lire : Les prototypes méconnus de Palm/HP). Mais une poignée d'ingénieurs a tenu à poursuivre le développement de Mochi, le nom du nouveau design de webOS. Avant iOS 7, Mochi inaugurait une interface « plate » et allégée, mettant le contenu en avant, que certains ont pu qualifier de plus élégant que la révision d'iOS menée par Jony Ive.

Outre le réaménagement graphique, Mochi intègre un système de panneaux coulissants original faisant écho au multitâche au coeur de webOS. Tout cela n'était connu pour le moment que sous la forme de captures écran. Enyojs/mochi. Home · enyojs/mochi Wiki. Enyo JavaScript Application Framework. Enyo Community Gallery. Releasing Mochi. Back in January, The Verge published a story called The Lost Secrets of webOS, which lifted the veil on some forward-thinking webOS hardware and software products that unfortunately never saw the light of day.

Releasing Mochi

Featured prominently in that article was Mochi, a striking new design language that the webOS UX team had been working on for the next generation of webOS phones and tablets before everything abruptly and famously screeched to a halt. In the transitional period before we were acquired by LG, our designers continued to work on Mochi. We worked closely with them, implementing many of the Mochi widgets in the form of a new UI library for Enyo 2 — but we had to put this work in progress on the shelf in early 2013 when we shifted our focus to TV and started pouring most of our energy into Moonstone and Spotlight. WebOS : Enyo 2 vise le développement d'applications autonomes.

L’année dernière, HP décidait de laisser tomber le développement de produits basés sur webOS.

webOS : Enyo 2 vise le développement d'applications autonomes

Le système d’exploitation, acquis en même temps que Palm, avait pourtant un potentiel intéressant. La firme a choisi de basculer le produit en open source pour lui offrir un nouvel avenir. Régulièrement, le code source de composants est publié et c’est au tour d’Enyo 2, un kit d’outils (framework) pour développer des applications autonomes.

Des applications autonomes La première version d’Enyo avait été publiée en janvier. Enyo permet donc de créer des applications basées sur les technologies du web. Un outil interactif de sélection d'exemples Parmi les améliorations, il faut d’abord noter l’enrichissement de la bibliothèque Onyx avec de nouveaux Widgets. Arrive également une application nommée Sampler dont la mission est de fournir rapidement des exemples de ce qu’est capable de faire Enyo. L’arrivée d’Enyo 2 se conjugue à celle d’un nouveau système de gestion des contributions. Vincent Hermann. WebOS. WebOS : HP publie un calendrier pour le passage en Open Source. L’année 2011 a été pour HP synonyme de grands changements.

WebOS : HP publie un calendrier pour le passage en Open Source

On se souvient notamment de l’abandon des produits mobiles, smartphones et tablettes, puis de changements de plans, notamment en ce qui concerne Windows 8 et… WebOS. Car si ce dernier a été officiellement « abandonné », HP a annoncé par la suite qu’il deviendrait open source et que son code serait donc accessible à tout un chacun. HP a donc annoncé pour la première fois le nom de cette version open source de WebOS, et il est particulièrement logique : Open WebOS.

Et, tant qu’à faire, HP a publié un calendrier des modifications prévues, et elles sont nombreuses. À chaque mois correspond un ou plusieurs changements majeurs. La situation évoluera ensuite jusqu’au mois d’août où une bêta sera proposée. Les différences avec le WebOS actuel seront donc très nombreuses au point qu’il sera difficile de dire que l’un est une version ultérieure de l’autre. Open webOS Architecture. Core Applications Core-apps include the following Enyo 1.0 applications: accounts, calculator, calendar, clock, contacts, email, and memos, and the Node.js-based services required to run them.

Open webOS Architecture

The core-apps repo is available here. The repo for app-services, which is used by core-apps, is available here. Back to top. Open webOS. WebOSfrance (webOS et HP TouchPad ) Connect SDK Developers. Official Release of LuneOS and Project Updates. It’s been a long while since we announced our Alpha 2 release back in June of 2013, but today after months of very hard work the webOS Ports team are very proud and happy to provide our latest release to the community now named “LuneOS”.

Official Release of LuneOS and Project Updates

Open webOS devient LuneOS, disponible dans une première mouture. L’histoire de webOS est un véritable roman dont a émergé Open webOS il y a environ deux ans.

Open webOS devient LuneOS, disponible dans une première mouture

Le projet n’avance pas forcément vite, mais des progrès ont été réalisés, et alors qu’une nouvelle version est disponible, la plateforme adopte un nouveau nom : LuneOS. Il ne faudra donc plus l’appeler Open webOS, ses développeurs ayant opté pour une appellation capable de mieux différencier le système. Ce dernier est né de l’abandon de webOS par HP en 2011, aboutissant à la publication du code source, puis au fork que l’on connait. Ce qui ne signifiait pas pour autant la mort de webOS lui-même puisque le produit a été racheté par LG pour en équiper une partie de ses téléviseurs connectés. On est bien loin du projet initial, lancé par Palm, et qui devait être le grand renouveau de ses smartphones. L’équipe en charge du développement d’Open webOS a donc annoncé lundi que le système s’appellerait désormais LuneOS.

Et effectivement, ce qui fonctionne est actuellement assez basique. WebOS-Ports.