background preloader

MICROMEGA

Facebook Twitter

Gamme My. Micromega MyAmp : petit, mais il fait le maximum ! Micromega a une excellente raison de venir à Munich cette année avec le lancement en avant première du tout dernier né de la gamme My : le MyAmp.

Micromega MyAmp : petit, mais il fait le maximum !

Probablement l’un des amplificateurs le plus petit du marché. Didier Hamdi, le Directeur général de Micromega tient cependant à mettre les choses au point dès le début de la conversation : « Nous n’avons pas voulu construire le plus petit ampli pour battre je ne sais quel record. Ce produit n’est en réalité petit que par la taille. Nous avons réalisé un vrai produit audiophile en classe AB qui dispose d’une multitude de connections pour y brancher un ordinateur, une télévision, un lecteur cd/dvd, il est équipé d’un DAC et d’une liaison sans fil Bluetooth APTX … ». Micromega MyAmp : la famille au grand complet. La firme française Micromega avec sa série My pour MyZic, MyGroove et MyDics vient de compléter sa famille avec un amplificateur d'un format, à part la hauteur, tout à fait similaire à tous les maillons de cette chaîne enfin complète.

Micromega MyAmp : la famille au grand complet

Le MyAmp est un ampli intégré de 2 x 30 watts et compte des entrées alogiques et même numériques. Pour finir en beauté cette gamme My du fabricant français Mircromega, cette dernière lance un amplificateur intégré pour pourra, bien sûr, fonctionner avec tous les autres maillons de ce système, mais il bénéficie en plus d'une grande autonomie grâce à ses nombreuses entrées qu'elles soient analogiques et digitales. Il pourra donc intégrer tous systèmes déjà existants. En effet, le MyAmp offre la possibilité d'y connecter 3 sources analogiques (bien utile avec l'étage phono MyGroove) et 3 digitales dont une USB (24/96 kHz), une optique Tosling et RCA pouvant traiter des signaux allant jusq'au 24/192 kHz. Spécifications du MyAmp. Préampli Phono MyGroov Micromega : My famille d’abord.

La famille My vient de voir un nouvel élément rejoindre cette gamme atypique du constructeur français Micromega.

Préampli Phono MyGroov Micromega : My famille d’abord

Après la venue du tout premier convertisseur MyDac suivi de l'ampli pour casque MyZic, Mircromega vient de présenter au salon Hifi et Home Cinéma Paris Tour Eiffel, son tout dernier bébé : un étage phono pour cellules à aimant ou bobines mobiles baptisé sympathiquement MyGroov. le MyGroov se présente exactement dans le même boitier en plastique moulé (ABS texturé) de 14 cm de largeur et est disponible, comme les autres éléments de la gamme My en finition noire et blanche. Ce tout nouveau étage phono pour platine analogique acceptera toutes les cellules du marché, que ce soit à aimant mobile MM ou bobines mobiles MC et ce sans réglage et ajustement pour l'utilisateur.

A l'arrière, nous trouvons les entrées et sorties avec prise de terre et l'alimentation est, contrairement à d'autres étages phono inclut dans l'appareil lui-même. Test Micromega MyDAC : un rapport qualité/prix imbattable ! Pour suivre les tendances actuelles, je vous propose plusieurs tests de DACs externes en ce moment.

Test Micromega MyDAC : un rapport qualité/prix imbattable !

Comme nous avons pu le voir, la qualité a souvent un prix, mais il y a aussi de belles surprises, de belles découvertes, comme le Micromega MyDAC qui réussit l’exploit de proposer une qualité analogique digne d’un DAC haut de gamme à un prix très abordable (279 €). Certes, les fonctionnalités et la connectique sont assez basiques, mais ce petit boitier très étonnant propose l’essentiel et vous permet de bonifier la qualité audio de plusieurs appareils grâce ses trois entrées numériques. Sans vous proposer de test fleuve, en y allant droit au but, nous allons voir où se situe exactement son niveau de qualité à l’écoute, mais aussi grâce à des mesures de son circuit analogique.

Pour réaliser ce test, j’ai eu la chance de profiter d’un ampli hifi exceptionnel, le Hegel H300 associé à des KEF R300, sûrement l’une des enceintes les plus intéressantes de la série R de KEF. Protocole de test : Amplificateur pour casque Micromega MyZic : Qobuzissime en bleu-blanc-rouge ! On n'est jamais mieux servi que par soi-même dit le proverbe, aussi, la société française Micromega conçoit et fabrique elle-même les appareils de sa gamme "My" (!)

Amplificateur pour casque Micromega MyZic : Qobuzissime en bleu-blanc-rouge !

Qui partagent un même esprit, une même esthétique, et aussi une même position tarifaire très concurrentielle. Le premier appareil de cette gamme à être mis sur le marché il y a environ 18 mois fut le convertisseur numérique analogique MyDAC, un appareil 100% français, vendu moins de 300 euros, dont le succès fut immédiat, et qui continue une belle carrière. Plus récemment, début 2013, apparut l'amplificateur pour casque MyZic (au prix de 199 euros), que nous avions pu écouter en avant première, et dont nous vous proposons ici un banc d'essai complet. La résurrection de Micromega. Un chef d'entreprise français, passionné de son, relance la célèbre marque de hi-fi.

La résurrection de Micromega

Les amateurs de hi-fi se souviennent peut-être de Micromega, une marque française qui a eu son heure de gloire dans le domaine de l'audio dans les années 1980. En 2007, après que l'entreprise a fait faillite, Didier Hamdi a racheté la marque «et que la marque, parce que le groupe avait beaucoup trop de casseroles dans le monde entier», précise-t-il. Pour relancer la société, ce chef d'entreprise a tout bonnement utilisé le principe de l'incubateur de start-up, en l'appliquant à sa propre société. Les activités de Micromega sont hébergées dans les locaux de Sicom, sa société d'installation de structures électriques. Micromega bénéficie aussi de ses fonctions supports (paye, comptabilité…). Maillage industriel Autre originalité de Micromega, les produits sont fabriqués en France, dans la région lilloise, «et ils sont moins chers que des produits chinois», estime Didier Hamdi. Micromega. Micromega : la fabrique du futur. La société Micromega n’est pas directement visible depuis la rue de cette zone industrielle de la région parisienne, il faut entrer dans la société SICOM, une entreprise d’électricité industrielle, pour aller à la rencontre de l’équipe de Micromega.

Micromega : la fabrique du futur

Lorsque l’on pénètre dans le grand bureau de Didier Hamdi (le patron de la SICOM), on découvre immédiatement sa passion pour la musique : 35 guitares jazz Gibson sont accrochées au mur, de gigantesques enceintes pavillons « avant garde » et quelques milliers de vinyles. Micromega fait le pari de la hi-fi abordable et « made in France » Un appareil hi-fi haut de gamme abordable et fabriqué en France.

Micromega fait le pari de la hi-fi abordable et « made in France »

Le Mydac de la société Micromega avait déjà eu les honneurs de la presse spécialisée - dont un « diapason d'or», décerné par le magazine du même nom. Ce soir, il recevra à Bercy les félicitations d'Arnaud Montebourg, dans le cadre de la manifestation « Les objets de la nouvelle France industrielle », créée pour promouvoir l'innovation tricolore.

Micromega, c'est avant tout l'histoire d'une renaissance. Dans les années 1980 et 1990, l'entreprise fabriquait des lecteurs de CD reconnus parmi les meilleurs du monde. Mais le tournant des années 2000 lui a été fatal. Micromega M-One 100 et 150 : deux amplificateurs intégrés très modernes et classes ! Voici un projet très intéressant qui verra le jour au deuxième trimestre 2016 chez Micromega.

Micromega M-One 100 et 150 : deux amplificateurs intégrés très modernes et classes !

Il s’agit de l’amplificateur intégré stéréo M-One M100 (2 x 100 Watts / 8 Ohms) disponible également en version M-One M150 (2 x 150 Watts / 8 Ohms) avec une correction acoustique active via microphone appelé M.A.R.S pour Micromega Acoustic Room System. Cette fonction M.A.R.S est disponible en option avec le M100 et déjà intégrée avec le M150 qui intégré un système BINAURAL et un EQ1 (l’EQ2 et EQ3 sont en option). Les prix évoqués lors du salon High END 2015 était de 3000 € pour le M100 et 4000 € pour le M150. La correction acoustique est optionnelle sur le M100 avec plusieurs options, comme le montre le petit tableau ci-dessous. On ne sait pas encore grand-chose sur l’électronique (Classe D avec filtrage PWM comme cela se fait beaucoup en ce moment ?