background preloader

Berry

Facebook Twitter

La forêt de Tronçais au Moyen-âge - Moyen-âge en Berry. Église de Braize (03) Les passionnés se perdent en superlatifs lorsqu’il s’agit d’évoquer les quelques 10.000 hectares d’une des plus belles forêts de France, et l’historien peine à rester insensible au charme de ses ravins désolés et de ses étangs d’eau calme. Cet espace forestier, qui semble immuable, a pourtant une histoire dont l’observation du paysage, l’archéologie et la recherche documentaire livrent quelques clés. De nombreux chercheurs se sont penchés sur la question. A chaque fois, une certitude: Tronçais est une forêt qui prend racine à la période médiévale, même s’il est impossible pour l’instant d’ébaucher la chronologie de sa genèse. Une certitude: la zone était peuplée dans l’Antiquité, et la liste des parcelles dans lesquelles on constate la présence de vestiges gallo-romain est importante.

Villae, modestes forges ou espaces cultuels, dont Viljo fournit le plus bel exemple, fleurissent dans son périmètre. La suite est obscure. Le parcellaire radioconcentrique médiéval autour d’Issoudun (36) - Moyen-âge en Berry. Même si cet article n’a pas la prétention de rajouter quoi que ce soit à la connaissance de l’histoire de la ville d’Issoudun, dans le département de l’Indre, il n’est pas superflu de rappeler brièvement le contexte dans lequel ce terroir a évolué depuis l’installation sur place de ses premiers seigneurs. D’après Louis Raynal, Issoudun aurait été confié dès 1018 par le seigneur de Déols à un de ses fils selon la règle de l’apanage.

Cette disposition particulière, qui permettait d’accorder l’usufruit d’un bien non transmissible à ses héritiers à un individu pour la durée de sa vie ne se confirme pas dans les décennies suivantes, où il apparaît clairement qu’Issoudun devient le fief d’une branche cadette des seigneurs de Déols. Cette famille occupe le site jusqu’à sa disparition au milieu du XIIIe siècle et compte parmi les acteurs les plus dynamiques de la féodalité régionale.

Celui d’Issoudun est absolument exemplaire.