background preloader

Arabie Saoudite

Facebook Twitter

Les investissements saoudiens agricoles à l'étranger : accaparement de terres ou stratégie bénigne ? Ils contrôlent des rizicultures en Éthiopie, au Soudan et aux Philippines, des ranchs en Californie, en Arizona, en Argentine et au Brésil, des champs de blé en Ukraine et en Pologne, et des élevages de crevettes en Mauritanie. En 2008, le roi Abdallah a lancé son « Initiative for Saudi Agricultural Investment Abroad » (Initiative pour l'investissement agricole de l'Arabie saoudite à l’étranger), exhortant les Saoudiens à acheter des terres à l'étranger.

Les investisseurs saoudiens – à la fois publics et privés – se sont depuis lancés dans une frénésie d’achat mondial, dépensant des milliards de dollars pour acheter ou louer de grandes étendues de terre dans le monde entier. Cette politique a connu des ratées dans sa mise en œuvre. En Éthiopie par exemple, la prise de contrôle des terres par des étrangers a conduit à des émeutes et des assassinats. En Indonésie, les tribus locales ont sévèrement limité les ambitions de Riyad. La crainte d’une crise alimentaire Un désastre national. 5ème - Les hydrocarbures au Moyen-Orient (Arabie Saoudite) 2. Complète la fiche d’Activité grâce à la carte ci-dessous. (à la fin de chaque partie, rédige la trace écrite correspondante) 3. Avant de commencer l’activité, affiche la carte en plein écran: PLEIN ECRAN 4. Afin d’accéder aux différents repères, clique dessus sur la légende à gauche de la carte (une fois ouverte en plein écran) Afficher Les hydrocarbures au Moyen-Orient sur une carte plus grande 5.

20140205 AS etude pays fr BD fr. Water energy gcc parmigiani. Arabie saoudite. Malgré une production agricole et agroalimentaire significative, l’Arabie saoudite importe près de 80% de ses besoins alimentaires, 22Mds€ en 2015. Les principaux postes sont les céréales (1er importateur mondial d’orge), les préparations alimentaires et les viandes (volailles principalement).

Au cours des 10 dernières années la croissance moyenne des importations agroalimentaires a été en moyenne de 12% par an, et même de 15% en moyenne pour les préparations alimentaires, la viande et les fruits et légumes. Ce taux de croissance exceptionnel résulte d’une forte hausse de la population (5% par an) et de son pouvoir d’achat (5% par an). Elle a, par ailleurs, récemment réformé ses politiques agricoles en faisant des choix drastiques sur les productions qu’elle souhaite développer. Ses exportations d’un montant total de 3,5 Mds€ en 2015, concernent principalement les produits laitiers, les jus de fruits et les dattes à destination des pays de la péninsule arabique. L'accès à l'eau, l'autre guerre du Golfe. Veolia. Énergie en Arabie saoudite. Le secteur de l'énergie en Arabie saoudite est dominant dans l'économie de l'Arabie saoudite : environ 87 % des recettes publiques et 90 % des recettes d'exportation proviennent de l'industrie pétrolière et pétrochimique, ce qui représente environ 42 % du produit intérieur brut de l'Arabie saoudite.

Le pays est en 2016 au 1er rang mondial des pays producteurs de pétrole, au 1er rang des exportateurs de pétrole et au 1er rang des producteurs d'électricité à partir de pétrole. Les réserves prouvées de l'Arabie saoudite en 2016 représentaient 15,6 % du total mondial, au 2e rang mondial derrière le Venezuela, réparties sur plus de cent gisements de pétrole et de gaz naturel. Le pays produit 13,5 % de l'approvisionnement mondial en pétrole, dont l’usage dans le pays augmente rapidement (5e rang mondial), principalement pour produire de l'électricité. L'électricité représentait seulement 17,4 % de la consommation finale d'énergie en 2015. Vue d'ensemble[modifier | modifier le code] Autres. Lelivrescolaire.fr : manuels numériques pour le collège. Proche-Orient : pétrole, eau et stratégies, par Christian Chesnot (Le Monde diplomatique, 2006) Sur la carte énergétique mondiale, le Proche-Orient reste une région stratégique tellement les réserves en pétrole et en gaz y sont abondantes, et surtout faciles à exploiter.

L’importance de leur production journalière et de leurs ressources en hydrocarbures font des monarchies du Golfe, de l’Irak et de l’Iran des acteurs essentiels du marché du brut. A elle seule, l’Arabie saoudite détient le quart des réserves prouvées de la planète (262,7 milliards de barils), suivie de l’Irak (112,5 milliards), des Emirats arabes unis (97,8 milliards), du Koweït (96,5 milliards) et de l’Iran (93,1 milliards). Au total, près des deux tiers des réserves connues de pétrole se trouvent ainsi concentrées sous le sol de ces cinq pays. La grande inconnue pour les prochaines années concerne l’Irak et son retour sur la scène pétrolière mondiale. Dans le secteur du gaz, le Proche-Orient connaît de nombreux projets de développement.

Taille de l’article complet : 865 mots. Bibliographie : La démographie dans le monde arabe (1/2) - Les clés du Moyen-Orient. Le monde arabe surprend les démographes depuis les révolutions de 2011. Alors que les naissances ont rapidement diminué entre les indépendances (années 1960) et la première décennie des années 2000, elles sont à nouveau en hausse depuis les révolutions de 2011 (1). La transition démographique (2) semblait pourtant accomplie, et ce très rapidement, avec des taux de fécondité « à l’européenne » dans la plupart des pays du Moyen-Orient et du Maghreb.

Avant d’apporter des clés de compréhension de ce phénomène inattendu pour les spécialistes, faisons un point sur la démographie dans le monde arabe. I. En 2015, environ 500 millions d’hommes et de femmes vivent du Maroc à l’Iran. Les pays les plus peuplés de la région sont l’Egypte (91 millions d’habitants), l’Iran et la Turquie (autour de 79 millions chacun), tandis que le pays le moins peuplé est Bahreïn (1,3 million).

Carte 1 : Populations et densités en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. Régions pétrolifères au Moyen-Orient. L'Arabie saoudite veut se tourner vers l'énergie solaire. La monarchie pétrolière d’Arabie saoudite se lance dans sa reconversion dans l’énergie solaire, annonce The Atlantic. Au total, ce sont dix projets d’installations solaires qui se destinent à voir le jour dans la péninsule, notamment le long du golfe persique. Mais le pays part de loin: entièrement fondé sur des hydrocarbures à très bas prix, grâce à un pétrole contrôlé par des entreprises d’État largement subventionnées, la population consomme ces ressources de manière pour le moins décomplexée.

Alors que les Saoudiens ne sont que 30 millions, ils sont les sixièmes consommateurs de pétrole au monde. Ils utilisent le quart de leur production et leur consommation domestique progresse de 7% par an. Une fringale inquiétante car, si la tendance se maintient, elle pourrait empiéter sur les exportations en 2021… et faire de l’Arabie saoudite un importateur de pétrole en 2038. Vendre son pétrole Et le territoire a des atouts à faire valoir en matière d’ensoleillement.

L'énergie en Arabie saoudite : pétrole, gaz naturel, renouvelables et nucléaire. Située au cœur de la Péninsule arabique, bordée par la mer Rouge à l’Ouest et le golfe Persique à l’Est, l’Arabie saoudite est l’un des membres fondateurs de l’OPEP (Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole) et l’une des principales puissances énergétiques mondiales.

Deuxième producteur de pétrole au monde en 2014, le pays peut influer sur les cours du pétrole en ajustant sa production. Ses réserves sont les 2e au monde en termes de volume derrière le Venezuela mais son pétrole est de meilleure qualité et beaucoup plus facile à extraire (les réserves vénézuéliennes sont principalement constituées de pétrole extra-lourd et de sables bitumineux dont l’extraction est coûteuse). Le Royaume sunnite reste donc bien l’acteur pétrolier majeur dans le monde malgré la croissance de la production des hydrocarbures non conventionnels, en particulier aux États-Unis. L’Arabie saoudite est dirigée, depuis sa création en 1932, par la famille al-Saoud. Pétrole Gaz Électricité Problématique de l’eau.