background preloader

Jardin

Facebook Twitter

Comment tester simplement votre sol avant un projet de Permaculture ? Pourquoi il est important de connaitre la nature de votre sol ?

Comment tester simplement votre sol avant un projet de Permaculture ?

Vous allez savoir quelles plantes sont les plus adaptées à celui-ci, quelle est là vocation de votre solVous allez comprendre que l’on apporte pas de la nourriture à celui-ci, de la même manière et au même moment, selon sa natureVous allez pouvoir adapter votre comportement en matière d’arrosage, de travail ou non, de pratiques de gestion d’une manière plus généraleEn gros c’est indispensable ! Quelle est la nature de la structure de votre sol à un endroit précis de votre jardin ? Sableuseargileusegrumeleuse Vous ne savez pas répondre ? Voici 2 tests de sol empiriques, mais efficaces, qui vous en diront beaucoup sur la nature de votre sol : le test du bocalle test du boudin Dans la fiche technique à télécharger en cliquant sur l’image ci-dessous, vous trouverez quelques indications qui vous permettront de mieux comprendre le sol avec lequel vous démarrez. Ces articles peuvent aussi vous intéresser :

Le compostage, c'est facile ! Éco-logiS. Planter ses épluchures de légumes pour…. …Faire repousser des légumes !

Planter ses épluchures de légumes pour….

Cela semble surréaliste et pourtant. Il est tout à fait possible de refaire partir un légume d’une simple épluchure. Bien entendu, il y a l’art et la manière, sans compter que le légume « mère » doit être suffisamment sain et « beau » pour que le légume « enfant » soit également de bonne qualité. Voici une petite liste des légumes qui repartent avec une simple épluchure ou une « chute » : Les poireaux, et le fenouil L’idée est de repartir de ce qui devrait normalement finir au vide ordures : la partie blanche « racineuse ». En symbiose avec son potager. Principes permaculture. Le jardin des plaisirs. C’est d’abord un paysage, un lieu qui se construit, qui se vit, qui se sent, qui bruisse, où le vent s’amuse de tant d’odeurs.

Le jardin des plaisirs

Le jardin c’est d’abord un théâtre de plaisirs, d’éveil de tous les sens : Contempler un oiseau qui s’ébroue. Contempler une branche fleurie. Contempler la première tomate encore à peine rouge. Ne presque pas oser la toucher de peur qu’elle ne s’efface. Contempler les gouttes de rosée sur les tiges courbées. Écouter le silence, longtemps, qui se raconte.

Aller en son jardin comme on va en enfance, pour apprendre à jouer avant de récolter…Se nourrir de tout ce qui pousse avant de le cueillir. Une envie dans l’air du temps, tendance si on aime les gros mots . Tout cela est de plus en plus naturel à vrai dire, mais l’idée qui sous tend ce grand déballage est toujours la même : à chaque bobo de vos plantes il y a une solution médicamenteuse, fut-elle tisanière. Le travail du sol Fertilisation et soins : un écosystème domestique Dans un jardin tout se recycle. S’orienter. Les associations entre légumes. Collection de 6 légumes perpétuels (1 Chou Daubenton,1 Poireau perpétuel,1 Ail rocambole,1 Oignon rocambole,1 Chénopode, 1 Raiponce) 1 chervis, 1 Oignon rocambole,1 Chou Daubenton,1 oseille épinard,1 Ail,1 cive Famille: Mixtes Fatigué de semer et de planter tous les ans, vous avez renoncé au potager?

Collection de 6 légumes perpétuels (1 Chou Daubenton,1 Poireau perpétuel,1 Ail rocambole,1 Oignon rocambole,1 Chénopode, 1 Raiponce)

Essayez donc notre collection de légumes anciens perpétuels. Une fois en terre, vous les récolterez plusieurs années...sans trop forcer! La collection comprend : - 1 chervis : le goût de ce poireau est plus doux que celui des variétés courantes. On plante les bulbilles d'octobre à mars et vers la fin du printemps, on cueille les feuilles ... VOIR LA FICHE Détaillée > caractéristiques Arrosage : régulier Composition du sol : normal Exposition : soleil Famille : mixtes Feuillage décoratif : nonHumidité du sol : normalNiveau de soin : très facile(...) LA JACHERE PERMANENTE. Peut-être a-t-on tendance a trop vite oublier les expériences du passé au nom des « découvertes » scientifiques.

LA JACHERE PERMANENTE

Avant que l’on nous assène la sacro-sainte trinité NPK, qui allait faire de l’agriculture une industrie, enfin productive, rationalisable et normalisable, la terre était une entité, avec une vie propre et des besoins que l’on respectait pour recevoir en échange notre pain presque quotidien . Le paysan adoptait un système agronomique simple et efficace : rotation des cultures avec des légumineuses et jachère périodique « pour que la terre se repose ». Cela fonctionnait à quelques années maigres près, années que le prélèvement seigneurial transformait en famines, et le climat, parfois, en grandes famines . Ce système empirique se trouve conforté par nombre d’études récentes qui tendent à démontrer que le sol se fertilise de lui même dans un système très complexe d’interactions entre les plantes, leurs racines, et tous les micro-organismes qui leur sont associés !

Compost des templiers. La permaculture. Créée dans les années soixante-dix en Australie par Bill Molisson et David Holmgren, la permaculture est un système conceptuel inspiré du fonctionnement de la nature.

La permaculture

Depuis des centaines de millions d’années, la nature crée des écosystèmes harmonieux et durables, qui génèrent eux-mêmes les conditions favorables au développement de formes de vie plus évoluées. Permaculture signifiait, à l’origine, agriculture permanente, puis le concept s’est élargi pour devenir culture permanente, dans le sens de durable. L’être humain, particulièrement en occident durant les derniers siècles, artificialise les écosystèmes et s’impose de ce fait l’obligation de devoir compenser par son travail et par des intrants les fonctions remplies naturellement par le vivant (par exemple, pour un jardin, la capacité des plantes et des micro-organismes contenus dans un sol vivant à créer de l’humus, en dégradant la roche-mère, à utiliser l’énergie du soleil, l’azote et le carbone atmosphérique, l’eau de pluie…). Offline_2. Le Pa Kua.

Naturopathie et Alimentation Vivante.