Retour expérience

Facebook Twitter
Présentation de la session « Retours d’expériences collaboratives » par Michel Operto. Courant décembre 2013 a eu lieu la 2ème Journée du Management de Projet, événement dédié à la gestion de projet, au centre de conférence de Microsoft. Plus d’une centaine de personnes ont assisté aux 6 interventions regroupées en 2 thèmes, à la présentation des nouveautés Microsoft et à la table ronde finale. Management de projet 2.0, du POC au déploiement, Méthode et retour d’expérience Management de projet 2.0, du POC au déploiement, Méthode et retour d’expérience
Le spécialiste français des apéritifs a lancé son RSE basé sur Salesforce Chatter le 29 octobre dernier. Au-delà des 15 000 posts déjà publiés, c'est le partage des bonnes pratiques qui contribue à son succès. Après avoir misé ces dernières années sur une stratégie d'acquisitions à tous crins, le géant des spiritueux français Pernod Ricard est entré depuis 2010 dans une phase de croissance organique. Une phase dans laquelle les moyens à mettre en œuvre pour fluidifier la collaboration et surtout doper la capacité d'innovation sont devenus des impératifs. Pour parvenir à atteindre ses nouveaux objectifs, le groupe s'est penché sur "les moteurs de l'innovation" mis en place par d'autres entreprises. "Nous avons été intrigués par le classement Forbes de 2011 qui plaçait Salesforce.com en tête des entreprises mondiales les plus innovantes.

Pernod Ricard connecte 18 800 collaborateurs à son réseau social d'entreprise - JDN Web & Tech

Pernod Ricard connecte 18 800 collaborateurs à son réseau social d'entreprise - JDN Web & Tech
Les PME à l’heure du travail collaboratif et du nomadisme Voir l'analyse vidéo La révolution numérique dans les PME Les innovations ne restent pas éternellement révolutionnaires C’est le premier constat que nous tirons des résultats de cette enquête : si 72% des responsables informatiques de PME considèrent toujours qu’ils ont à mener une « révolution numérique » dans leur entreprise, on observe une tendance à la banalisation d’un certain nombre d’aspects des évolutions actuelles que l’on a pu décrire comme révolutionnaires : L’ATAWAD (-8 points) et l’hébergement en cloud (-6 points), voire la virtualisation (-2 points), tendent ainsi à être moins reconnus comme des innovations révolutionnaires. Et de fait, le niveau d’équipement des PME, notamment des plus grandes, témoigne de la généralisation de ces solutions. Les PME à l’heure du travail collaboratif et du nomadisme
RERS entreprise

mar 2nd, 2012 by Anthony Poncier Comme chaque vendredi retour sur un article en anglais pour nos amis francophones, ce coup-ci un article issu du blog du Dachis Group , écrit par Dion Hinchcliffe sur le niveau de maturité des entreprises dans leur transformation en une entreprise 2.0 Ce qui m’a intéressé dans cette article, c’est que Dion Hinchcliffe apporte une vision américaine et qu’elle correspond assez bien je trouve à l’analyse que l’on peut faire en France. Le niveau de maturité des entreprises face au 2.0 Le niveau de maturité des entreprises face au 2.0
Les nouveaux réseaux sociaux d’entreprise dopent le bon vieux Knowledge Management. Comme chez Lafarge où la transmission du savoir se fait maintenant en mode "maillé" et non plus selon un schéma pyramidal. Les résultats sont immédiats. Centrale à béton de Baneasa à Bucarest en Roumanie. © Lafarge Faire germer les idées sur un réseau social d’entreprise Faire germer les idées sur un réseau social d’entreprise
web-open2europe.adequatesystems.com/pub/link/8919/0283710T1332926158686-adequatesystems.com.html web-open2europe.adequatesystems.com/pub/link/8919/0283710T1332926158686-adequatesystems.com.html 15% du CA généré par des contacts initiés sur la plateforme blueKiwi 15% du CA est aujourd’hui généré par des contacts initiés sur la plateforme, que Lecko ne connaissait pas avant qu’ils prennent contact avec eux dans la communauté. Et ce n’est qu’une partie du bénéfice puisque n’a pas été inclus dans le calcul le CA de sociétés influencées par ce qu’ils ont pu lire sur la communauté.
RSE : Lafarge partage les bonnes pratiques Étape 1 : La vision, une volonté de « déhiérarchiser » le partage Depuis 2006, la division utilisait IBM Lotus Domino, une solution connectée à l'intranet avec une gestion "top to down" de l'information. "Cette organisation pyramidale pénalisait in fine les transferts de savoirs entre pays", se souvient Jean-Luc Abelin, Knowledge Manager de Lafarge. Les objectifs affichés restent simples, presque "universels" : gagner en performance, conserver et enrichir les savoir-faire, identifier les bonnes pratiques développées localement qui peuvent être répercutées à l'échelle internationale. Avec 13 500 utilisateurs potentiels répartis sur 28 pays, la problématique linguistique est également prégnante. "L'ancienne solution imposait un partage en anglais et français uniquement, excluant ainsi une partie de nos collaborateurs", souligne Jean-Luc Abelin.

RSE : Lafarge partage les bonnes pratiques

Faire de l'assurance un service simple, devenir « l'Apple de l'assurance », tel est le leitmotiv de Nicolas Moreau, DG d'AXA France. Il voit le SI comme un soutien du business mais un soutien qui doit lui aussi se simplifier pour être plus efficace. Avec des projets plus courts et qui apportent une valeur plus rapide, renchérit Frank Mouchel, DSI d'AXA France. Objectif : 90% des projets réalisés en 4 mois! Exemple de cette agilité: les applications portées sur iPad ont été disponibles très vite pour tout le réseau qui se déplace en clientèle. Chez AXA France, DG et DSI revendiquent haut et fort leur coopération pour la plus grande efficacité des métiers du groupe. AXA France AXA France
Réseau social d'entreprise chez Renault et Volvo : quels enseignements ? - Journal du Net Solutions Réseau social d'entreprise chez Renault et Volvo : quels enseignements ? - Journal du Net Solutions Offres risquées, ROI long voire inexistant, adoption compliquée... Deux responsables de réseaux sociaux d'entreprise ont partagé leur retour d'expérience lors des TechDays, entre théorie enthousiasmante et difficultés sur le terrain. Lors des récents TechDays de Microsoft, des responsables de projet de Renault et de Volvo ont témoigné sur leur déploiement d'un réseau social d'entreprise basé sur Sharepoint. Quatre citations particulièrement révélatrices ont été entendues lors de ces présentations. Etaient donc invités à partager leur retour d'expérience : Damien Martayan, responsable du domaine Knowledge Management ("KM" ) à la DSI de Renault, et Stéphane Perrin, responsable des solutions de Product Planning, Project, Portfolio et Resource Management du groupe Volvo. Invités par Microsoft, les deux constructeurs automobiles ont donc choisi Sharepoint comme socle technologique pour leur réseau social d'entreprise (essentiellement dédié au partage d'idées en interne).
Management 2.0 : Transformer le collaboratif grâce à la stratégie oct 6th, 2010 by Anthony Poncier Durant cet été de nombreux livres blancs autour du collaboratif ont été publiés. Cela va donner lieu à quelques billets de ma part. Management 2.0 : Transformer le collaboratif grâce à la stratégie
Le Management 2.0 passera par les managers…. 1.0 La rencontre qui vient de se passer cette semaine sur l’entreprise 2.0 et que je n’ai vécu que par twitt et différents post semblait extrêmement riche et foisonnant d’idée mais aussi de « commandements » génériques pour réussir à passer de l’entreprise à l’entreprise 2.0. Elle a aussi montré une fois de plus le regard accusateur de certains penseurs 2.0 envers les RH et les managers ainsi qu’une propension à philosopher pour savoir qui de la poule ou de l’œuf est venu en premier. Pour l’entreprise 2.0 on se demande si l’outil permet le changement ou bien la culture, ou encore les leaders voire les employés…Tout cela est passionnant pour les experts mais au bout du compte on en ressort avec beaucoup d’idées mais pas vraiment une méthodologie, un plan d’attaque car tout le monde à un peu raison et les recette miracles n’existent pas.
Votre entreprise est un éléphant ? Rassurez vous, elle peut également danser Résumé : Qu’est ce qui fait la réussite d’un projet “Social Business” ? Jusqu’où aller dans la remise en cause de l’existant et la transformation culturelle ? Peut on réussir avec des dirigeants peu concernés et sensibilisés ? Si l’on regarde trois cas majeurs on se rend compte d’une chose : leurs projets étaient liés à la mise en place d’un mode d’organisation voulu par des dirigeants fortement impliqués. Ils ne sont devenus des projets “Social Business” qu’à posteriori parce qu’ils ont fini par mettre en place les outils pertinents par rapport à une démarche initiée de longue date.
Pierre Milcent –IBM : « Les réseaux sociaux interne sont déjà dans les entreprises.» Lotusphere 2012 ferme à peine ses portes, et siliconDSI s’entretient avec Pierre Milcent, consultant métiers pour les réseaux sociaux d'entreprise chez Lotus/IBM. Alors, quand l’aventure des réseaux sociaux en entreprise va-t-elle réellement commencer ? Elle a déjà commencé. Ce mouvement a été initié en 2005, et s’est vraiment développé en 2005 lorsque des entreprises ont commencé à utiliser les technologies issues du Web 2.0. Au départ il s’agissait essentiellement de mettre en place des blogs ou des forums aménagés, dans la continuité des BBS.
La gestion de contenu est un sujet trop important pour être aux mains des seuls informaticiens. En particulier dans une entreprise comme Areva où les besoins de conservation, de maîtrise, de partage du contenu et ceux de gestion de la connaissance - à l'heure où les pionniers du nucléaire civil partent à la retraite - sont cruciaux. La Direction des Services et des Systèmes d'Information (DSSI) d'Areva en est bien consciente. C'est d'ailleurs à l'initiative de l'une de ses entités qu'a été créé l’ECM Community, une communauté de praticiens de la gestion de contenu... L'ECM Community rapproche les métiers et l'informatique d'Areva