background preloader

Fracking

Facebook Twitter

Arkansas tremors caused by fracking. Fracking to blame? Texas rocked by 16 earthquakes in last 3 weeks. Northern Texas towns are experiencing an intense string of earthquakes – the last of which was one of the most powerful in 5 years.

Fracking to blame? Texas rocked by 16 earthquakes in last 3 weeks

As unusual tremors have been going on for over 3 weeks now, many suspect fracking might be to blame. On Thursday, the region experienced two tremors, with one of them registering 3.6 magnitude, 55 km west of the town of Azle at 07:58:36 GMT, as recorded by the US Geological Service, and the other 2.8 at 08:41:07 GMT, with the epicenter not far from the first one. USGS records show that the 3.6 tremor was one of the strongest earthquakes to hit the region in 5 years.

“It sounded like a sonic boom, and then the house started shaking,” Keith Krayer, a local resident who felt the effects of the quake, told RT. Arkansas tremors caused by fracking. Fracking and tremors. Tremors due to fracking rare, U.S. report finds. The controversial practice of hydraulic fracturing to extract natural gas does not pose a high risk for triggering earthquakes large enough to feel, but other types of energy-related drilling can make the ground noticeably shake, a major U.S. government science report concludes.

Tremors due to fracking rare, U.S. report finds

Even those man-made tremors large enough to be an issue are very rare, says a special report by the National Research Council. In more than 90 years of monitoring, human activity has been shown to trigger only 154 quakes, most of them moderate or small, and only 60 of them in the United States. L’Oklahoma reconnait le rôle des gaz de schistes dans les séismes. Des derricks aux USA © David McNew/Getty Images/AFP Le gouvernement de l’Oklahoma a mis en ligne le site Internet qui montre le lien entre tremblements de terre et forages, en grande partie liés aux gaz de schistes.

L’Oklahoma reconnait le rôle des gaz de schistes dans les séismes

Une première dans cet Etat où se trouvent 3000 puits d’injection d’eaux usées issus des forages gaziers et pétroliers. Pendant longtemps, les autorités avaient éviter de trancher sur les liens entre l’activité sismique et l’essor des puits de stockage des eaux usées des forage, relève le New York Times qui voit dans cette décision un changement d’approche. Depuis le milieu des années 2000, l’activité sismique a augmenté dans l’Etat. Auparavant, il n’y avait que 2 tremblements de terre par an d’une magnitude supérieure à 3 degrés sur l‘échelle de Richter.

Gaz de schiste, 20.000 propriétaires fonciers ont interdits l’accès à leurs terrains.. Gaz de schiste: pas d’avantages pour le Québec, juge le BAPE. Malgré ce que répète le lobby du gaz de schiste, rien ne prouve que le développement de cette industrie serait avantageux pour le Québec.

Gaz de schiste: pas d’avantages pour le Québec, juge le BAPE

L’acceptabilité sociale n’est pas non plus au rendez-vous, conclut le rapport du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) dans son rapport rendu public lundi matin. « La commission a constaté qu’il n’était pas démontré que l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste dans les basses-terres du Saint-Laurent, avec la technique de fracturation hydraulique, serait avantageuse pour le Québec en raison de l’ampleur des coûts et des externalités potentiels par rapport aux redevances qui seraient perçues par le Québec », souligne ainsi le BAPE. Le BAPE estime qu’il existe des « lacunes » dans les connaissances des fractures naturelles du sous-sol, ce qui empêche de déterminer s’il serait possible que les nappes phréatiques soient contaminées par l’industrie du gaz de schiste.

Fracking provides few benefits to Quebec, environmental review says. The Bureau des audiences publique sur l’environnement, BAPE, determined there is scant evidence to support the oil and gas lobby’s claim that hydraulic fracturing, more commonly known as “fracking,” would be advantageous for Quebec.

Fracking provides few benefits to Quebec, environmental review says

The controversial process entails injecting water, sand and chemicals underground at extremely high pressure to break up shale rock formations and free natural gas. Des manifestants prévoient bloquer la route 11 pendant quatre jours. Des milliers de manifestants contre les gaz de schiste. Plusieurs milliers de personnes ont manifesté samedi dans la Drôme et le Jura contre l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste, à l’occasion de la journée internationale contre le «fracking».

Des milliers de manifestants contre les gaz de schiste

Cette mobilisation a également rassemblé quelques centaines d’opposants à Lille et Toulouse. «Le gaz de schiste, on n’en veut pas, ni ici, ni ailleurs, ni aujourd’hui, ni demain» ou encore «Nos pâturages valent mieux que vos forages», scandaient à Montélimar les manifestants – 1.800 selon la police et 3.500 selon les organisateurs. De tous âges, originaires du sud de la France (Var, Hérault, Drôme et Ardèche), ils répondaient à l’appel de plusieurs collectifs «Stop aux gaz et huile de schiste». Quelques-uns étaient venus du village de Zurawlow (sud-est de la Pologne) et de Balcombe (sud de l’Angleterre), deux sites concernés par l’exploitation controversée du gaz de schiste.