background preloader

Contre pipelines

Facebook Twitter

COMMUNIQUÉ – PROJET DE LOI SUR LES HYDROCARBURES : Québec déroule le tapis rouge pour les pétrolières et les gazières. « Il faut s’attendre à du jamais vu en terme d’opposition » Montréal, le 9 juin 2016 – C’est avec la plus vive déception et une grande inquiétude que des groupes citoyens et écologistes ont accueilli le projet de loi sur les hydrocarbures déposé le 7 juin à Québec.

COMMUNIQUÉ – PROJET DE LOI SUR LES HYDROCARBURES : Québec déroule le tapis rouge pour les pétrolières et les gazières

Un autocollant sur le huard pour lutter contre Énergie Est. À ce jour, près de 150 000 autocollants ont été distribués aux citoyens. « Beaucoup de gens à Ottawa ne sont pas au courant qu'il y a ce projet qui est proposé dans leur propre cour », explique le porte-parole d'Écologie Ottawa, Alexandre Tétreault. « On a décidé d'aller vers cette campagne-là dans un but d'aller chercher un auditoire qui n'est pas nécessairement accessible. » L'idée d'utiliser la monnaie est empruntée à l'organisme Dogwood initiative, qui mène une campagne similaire en Colombie-Britannique.

Un autocollant sur le huard pour lutter contre Énergie Est

Une activité légale? L'organisme d'Ottawa ne sait pas s'il enfreint la loi en faisant la même chose. « On croit que la Monnaie royale canadienne est au courant de ce qu'on fait par rapport à ça, et ils n'ont jamais cherché à nous contacter », explique M. L’ONE approuve un important pipeline vers la côte ouest. L’Office national de l’énergie recommande au gouvernement fédéral d’approuver l’important projet de pipeline d’exportation Trans Mountain, qui doit permettre de transporter du pétrole albertain vers la côte ouest.

L’ONE approuve un important pipeline vers la côte ouest

La Colombie-Britannique et la Ville de Vancouver se sont pourtant opposées au projet conçu pour l’industrie des sables bitumineux. L’ONE approuve un important pipeline vers la côte ouest. Se connecter à Facebook. Oléoduc de Northern Gateway: les Autochtones gagnent leur cause en cour. L'affaire avait été portée à la Cour suprême de la province par la Première Nation Gitga'at et les Premières Nations côtières - une alliance de communautés autochtones au centre et au nord des côtes de la Colombie-Britannique.

Oléoduc de Northern Gateway: les Autochtones gagnent leur cause en cour

L'accord d'équivalence entre la Colombie-Britannique et l'Office national de l'Énergie (ONÉ) - qui donnait essentiellement le pouvoir à l'agence fédérale d'évaluer la proposition controversée de l'entreprise Enbridge - était au coeur du litige. Le tribunal a statué que la province avait «porté atteinte à l'honneur de la Couronne» en ne consultant pas les Premières Nations quant à cet accord. Cela signifie donc que l'accord d'équivalence est invalide et que la province devra prendre elle-même la décision sur l'oléoduc - après avoir consulté et accommodé les Autochtones au cours de son évaluation. Pour sa part, l'avocat des Premières Nations, Joseph Arvey, a soutenu qu'il s'agissait d'une décision «très significative» dont la portée dépasse le projet Northern Gateway.

Nouveau coup dur pour les pipelines de sables bitumineux. TransCanada embauche un influent libéral. TransCanada a embauché un lobbyiste qui est aussi un membre actif de la Commission politique du Parti libéral du Québec depuis plusieurs années.

TransCanada embauche un influent libéral

Son mandat, qui cible plusieurs ministres influents du gouvernement de Philippe Couillard, est directement lié à la promotion du controversé projet de pipeline Énergie Est. Selon ce qu’a constaté Le Devoir, l’inscription de Patrice Ryan, militant de longue date du Parti libéral du Québec (PLQ), est apparue au registre des lobbyistes du Québec le 2 décembre 2015. Son mandat comme « lobbyiste-conseil » rémunéré par la pétrolière est toutefois en vigueur depuis le 1er mai 2015. L'ONE ordonne à une filiale de TransCanada d'arrêter de forer sous l'Athabasca. La rivière Athabasca près de la communauté albertaine de Fort Chipewyan Photo : PC/Jeff McIntosh L'Office national de l'énergie (ONE) a ordonné à une filiale de TransCanada de cesser immédiatement ses activités de forage sous la rivière Athabasca dans la région des sables bitumineux albertains après qu'une substance potentiellement toxique se fut retrouvée dans l'eau.

L'ONE ordonne à une filiale de TransCanada d'arrêter de forer sous l'Athabasca

L'ordonnance contre Nova Gas Transmission a été décrétée après quatre incidents distincts, un en octobre et trois en novembre, a indiqué le porte-parole de l'ONE, Darin Barter. En plus de la fuite, l'organisme de réglementation a également mentionné qu'une érosion des rives avait été observée. Se connecter à Facebook. Énergie Est : la bataille d’un producteur et de son fils. C’est sur cette terre, à proximité de l’autoroute 40, que vont pousser cet été, comme tous les étés depuis des décennies, des pommes de terre destinées aux marchés du Québec et du Nord-Est américain.

Énergie Est : la bataille d’un producteur et de son fils

C’est là, également, que TransCanada Pipelines aimerait faire passer ses tuyaux « de 4 pieds de profondeur et de 4 pieds de diamètre » avec son controversé projet Énergie Est. « Mais moi, c’est clair, je n’en veux pas, de pipeline, sur mes terres! Énergie Est : la bataille d’un producteur et de son fils. TransCanada a enfreint la loi. Près d’un an et demi après les faits, le gouvernement du Québec vient finalement d’émettre un « avis de non-conformité » à TransCanada, a appris Le Devoir.

TransCanada a enfreint la loi

La pétrolière avait omis de demander l’autorisation au ministère de l’Environnement avant de mener des levés sismiques dans le secteur de Cacouna, en avril 2014. Le montant de l’amende n’a pas encore été précisé. Au printemps 2014, TransCanada a mené des levés géophysiques (ou levés sismiques) en milieu marin, en plein coeur d’un habitat critique pour le béluga du Saint-Laurent, une espèce en voie de disparition.

Tache d'huile - Train train quotidien, de Mégantic à Belledune. This video about the aging pipeline below the Great Lakes should be this summer’s top horror flick. You know that feeling you get when you’re watching a scary movie, and something bad is about to happen?

This video about the aging pipeline below the Great Lakes should be this summer’s top horror flick

The music gets weird, the action starts to slow down, someone says something meaningful like “I’ll always be there for you.” That’s the feeling you might get watching this video from Motherboard about an aging oil pipeline lying at the bottom of the Great Lakes. How President Obama's attitude toward #KXL has shifted, in five quotes.

After weeks of tense debate and marathon voting sessions, the Senate is expected to pass legislation today approving construction of the Keystone XL pipeline (and sidestepping the full environmental review process).

How President Obama's attitude toward #KXL has shifted, in five quotes

It’s a bill President Obama has already promised to veto. The controversy over the proposed tar sands oil pipeline has been raging since 2008 (when energy company TransCanada first applied for a presidential permit to build a pipeline that crosses our northern border), but Obama hasn't always been ready to uncap his veto pen. In 2010, then Secretary of State Hillary Clinton said the administration was “inclined to” approve the pipeline. Since then, the president has become increasingly critical of the project. The following public statements by Obama track his shift out of neutral.

—After rejecting TransCanada's application for a presidential permit, January 2012 —Speaking about climate change at Georgetown University, January 2013 —On The Colbert Report, December 2014. Le projet Keystone franchit une nouvelle étape au Sénat américain. Washington — Le projet d’oléoduc Keystone XL qui transporterait du pétrole albertain vers des raffineries américaines a franchi une étape importante au Congrès. Le Sénat a approuvé l’étude d’un projet de loi demandant au président Barack Obama d’approuver le controversé projet. Il s’agit du premier projet de loi présenté devant le nouveau Congrès issu des élections de mi-mandat de novembre dernier.

Les républicains ont voulu démontrer leur nouvelle puissance, eux qui contrôlent dorénavant la chambre haute. Des projets similaires avaient été présentés en vain dans le précédent Sénat mais la majorité démocrate les avait toujours rejetés. Cette fois, la mesure législative a obtenu 63 votes, assez pour éviter une obstruction. Le projet Keystone franchit une nouvelle étape au Sénat américain.

Les Québécois rejettent Énergie Est en masse. Les Québécois rejettent Énergie Est en masse. Scénarios du pire. Un déversement de pétrole qui surviendrait au futur port d’exportation de Cacouna risquerait de souiller plus de 100 kilomètres de côtes le long de la rive sud du Saint-Laurent, et ce, en à peine cinq jours. Et toute opération de nettoyage serait très compliquée en cas de présence de glace. C’est ce que conclut un rapport portant sur des « scénarios de déversement » produit pour TransCanada et dont Le Devoir a obtenu copie.

Le document de 16 pages a été rédigé par la SIMEC, une entreprise privée qui appartient à plusieurs des grandes pétrolières canadiennes et dont le rôle est de « fournir des services d’intervention maritime en cas de déversement pétrolier ». Son expertise est d’ailleurs reconnue par Transports Canada. La SIMEC a élaboré deux « scénarios de déversement ». La marée noire modélisée par la SIMEC est toutefois relativement limitée, puisque le scénario fixe à 14 000 tonnes la quantité de pétrole déversé, et ce, sur une période de 12 heures. Levés sismiques de TransCanada - manifestation de 450 personnes à Cacouna. Décision américaine sur Keystone XL : J. Podesta ne participera pas au dossier. Tracé de l'oléoduc en territoire québécois.

Pétrole sous haute pression - Un pipeline, et alors? Depuis la catastrophe de Lac-Mégantic, l’industrie pétrolière ne cesse de vanter la sécurité des pipelines pour le transport du pétrole. Le Devoir a suivi le tracé de l’oléoduc 9B d’Enbridge, qui fera couler chaque jour 300 000 barils de brut de l’Ouest jusqu’à Montréal en traversant plusieurs quartiers résidentiels… dans une relative indifférence.

Rue du Rhône, à Terrebonne. Dans ce quartier résidentiel on ne peut plus tranquille, la limite de vitesse est fixée à 30 kilomètres à l’heure. Les enfants se rendent à pied à l’école primaire Bernard-Corbin, ou encore aux terrains de soccer et de baseball situés juste à côté. Chemin faisant, ils peuvent toutefois croiser une des nombreuses affiches portant le logo d’Enbridge, avec en dessous cet avertissement : « Attention, oléoduc sous haute pression ». L’oléoduc 9B opéré par la pétrolière albertaine traverse en effet du nord au sud ce secteur où vivent des centaines de familles.

Loin des regards Négociations. Enbridge: des environnementalistes perturbent les travaux sur l'oléoduc. Port pétrolier à Cacouna: les conséquences de l'indifférence du Québec. Le projet de port pétrolier que souhaite implanter TransCanada à Cacouna n'augure rien de bon pour l'écosystème marin du Bas-Saint-Laurent. Le port, qui y serait construit pour exporter le pétrole albertain acheminé par oléoduc, serait situé en plein coeur de la pouponnière des bélugas du Saint-Laurent.

Nous savons depuis longtemps que l'espèce est menacée, voire en voie de disparition. Mais comment expliquer qu'un site d'une telle importance ne soit pas protégé? Enbridge « arrose » les municipalités avant de les engluer... Quelle surprise d’apprendre cette semaine qu’Enbridge distribue des cadeaux aux villes de la couronne Nord de Montréal où passe le controversé pipeline qu’elle veut inverser pour acheminer le pétrole des sables bitumineux. Cette stratégie de charme auprès des municipalités est bien connue et avait d’ailleurs été utilisée par les compagnies gazières dans la saga des gaz de schiste au Québec.

Photo: Pipeline d'Enbridge, déversement de Kalamazoo, crédit NTSB Toutefois, ce que l'histoire ne dit pas, c'est qu'aucun montant ne peut laver la terrible réputation d'Enbridge qui est responsable en moyenne de plus d'un déversement de pétrole par semaine, incluant le plus important en sol nord-américain, celui de Kalamazoo au Michigan en 2010 dont les coûts de nettoyage s'élèvent a près d'un milliard de dollars. Enbridge - Le gouvernement annonce la tenue d'une commission parlementaire. Communiqué - 13 novembre 2013 Québec - Le ministre du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs, M. Vous êtes formidables - fritsky - Gmail. Oléoduc Énergie Est: des citoyens inquiets se mobilisent. Plan économique: Québec rêve de pétrole québécois et canadien.

Plan économique: Québec rêve de pétrole québécois et canadien. Projet Enbridge: le dernier jour d'audience annulé pour des raisons de sécurité. Projet Enbridge: le dernier jour d'audience annulé pour des raisons de sécurité. Oléoduc d’Enbridge - Des risques et peu de retombées. Dans un article intitulé « Enbridge contredit les opposants » paru le 21 septembre, le porte-parole d’Enbridge, Éric Prud’homme, se veut rassurant à propos de l’inversion du flux de la Ligne 9b vers le Québec et conteste les résultats d’une note socio-économique dont nous sommes les auteurs. Cette note, rappelons-le, démontrait que : Pipeline d'Enbridge : un risque de rupture élevé, selon un expert américain. Pipeline d'Enbridge : l'Ontario hausse le ton. Enbridge devra faire 600 excavations de son pipeline 9B. Pipeline d’Enbridge : des élus veulent se protéger en cas de catastrophe. Mardi était la dernière journée pour déposer des mémoires concernant le projet de la compagnie Enbridge d’inverser le flot pétrolier de sa canalisation 9B entre North Westover, en Ontario, et Montréal.

Illinois pipeline blast sends flames 90 metres into air - World.