background preloader

Friedan

Facebook Twitter

Vous n’entendrez jamais ces vérités discutées dans les médias. Par Brandon Smith – Le 29 Mars 2017 – Source alt-market.com Le grand public vit vraiment dans deux mondes distincts.

Vous n’entendrez jamais ces vérités discutées dans les médias

Nous avons le monde des grands médias, de la culture populaire et de la rhétorique politique ; un monde qui cherche constamment et désespérément à tordre ou à détruire toute possibilité de mesure légitime de la réalité, laissant les gens dans un brouillard frénétique. En face, nous avons le monde des faits concrets ; un monde laid et brutal qui bouleverse beaucoup de gens quand ils le voient et ne les laisse qu’avec le faible espoir que les plus novateurs d’entre nous vont peut-être renverser cette désastreuse trajectoire, ou du moins survivre pour maintenir un niveau significatif de civilisation.

Syrie : La déroute toxique. « Ces actes barbares du régime Assad ne peuvent pas être tolérés. » Ainsi a parlé le président des États-Unis.

Syrie : La déroute toxique

Par Pepe Escobar – Le 6 avril 2017 – Source Sputnik News via entelekheia.fr. Une analyse à plusieurs niveaux de l’attaque de missiles américains sur la Syrie et ses conséquences. Par Le Saker – Le 11 avril 2017 – Source The Saker.

Une analyse à plusieurs niveaux de l’attaque de missiles américains sur la Syrie et ses conséquences

VIVALDI - A Rain of Tears - ANDERSON & ROE. Vivaldi: Mandolin & Guitar Concertos / Los Romeros. Vivaldi Basoon Concerto in A minor RV 498. Wolfgang Amadeus Mozart - Piano Concerto No. 21 - Andante. Johann Baptist Vanhal - Stabat Mater in F-minor (1780's) Jean-Baptiste Lully : Les Folies d'Espagne. Beethoven - Symphony No. 5 (FULL) Tchaikovsky - Swan Lake , Le Lac des Cygnes. Schubert "Serenade". Musique qui inspire la pensée positive.

Un avertissement russe. Nous, soussignés, sommes Russes, vivant et travaillant aux États-Unis.

Un avertissement russe

Nous avons suivi avec une inquiétude croissante les politiques actuelles des États-Unis et de l’OTAN qui ont mis les États-Unis sur une trajectoire de collision extrêmement dangereux avec la Fédération de Russie, ainsi qu’avec la Chine. The Spanish Guitar in the Renaissance and Baroque,Moreno. Classique - Chef-d'oeuvres 2. A lire absolument, la lutte anti-conspi – brunobertez. Trump est-il le Daesh du GOP ? La ravissante Debbie Wasserman Schultz, présidente du DNC (Democratic National Committee), — disons, présidente du parti démocrate, notamment pour les opérations électorales, – s’est exclamée avec vigueur dans un communiqué, aussitôt connus les résultats de l'élection primaires républicaine dans le Nevada.

Trump est-il le Daesh du GOP ?

Trump fait un énorme carton (42% contre 22% à son suivant immédiat, Rubio) ; il se paye même le luxe, lui qui a annoncé haut et fort qu’il fallait ériger un mur entre le Mexique et les USA et interdire l’émigration hispanique, de venir très largement en tête des votants hispaniques (44%) de cette primaire, ce qui implique une progression supplémentaire de sa popularité dans des groupes de la population qu’on jugeait lui être définitivement hostiles. Revenons à Wasserman Schultz, toujours aussi ravissante mais terriblement furieuse. Semaine 20 de l’intervention russe en Syrie : accord entre les États-Unis et la Russie ?

Un cessez-le-feu et de nouveau une immense victoire pour la Russie Par le Saker US – Le 24 février 2016 – Source thesaker.is Le récent accord entre les États-Unis et la Russie ne résout rien réellement, il ne met même pas fin à la guerre, et les deux côtés manifestent beaucoup de prudence quant à sa future application.

Semaine 20 de l’intervention russe en Syrie : accord entre les États-Unis et la Russie ?

Et pourtant, c’est une immense victoire pour la Russie. Alors qu’il est encore trop tôt pour dire que «les Russes ont gagné en Syrie», je pense qu’il est juste, aujourd’hui, de dire que la position russe sur la Syrie l’a emporté. Voici pourquoi. Premièrement : personne ne suggère plus que Assad sera renversé ou que Damas sera prise. Deuxièmement : la Russie a forcé le Conseil de Sécurité des Nations Unies et les États-Unis à admettre que l’immense majorité de ceux qui combattent Assad aujourd’hui sont des terroristes. Cinquièmement : les États-Unis ont dû accepter l’humiliation de devoir acquiescer à toutes les conditions russes à la trêve actuelle. Pas du tout. Semaine 18 de l’intervention russe en Syrie : une escalade dramatique semble imminente. La situation en Syrie est à un tournant et une escalade dramatique de la guerre semble imminente.

Semaine 18 de l’intervention russe en Syrie : une escalade dramatique semble imminente

Revenons sur la façon dont nous en sommes arrivés là. Au cours de la première phase de l’opération, les forces armées syriennes étaient hors d’état d’atteindre un succès stratégique immédiat. C’est assez peu surprenant. Il est important de se rappeler ici que pendant les premières semaines de l’opération, les Russes ne fournissaient pas de soutien aérien rapproché aux Syriens. Au lieu de quoi, ils ont choisi de démolir systématiquement toute l’infrastructure de Daech (Note : quand je dis Daech, je me réfère à tous les terroristes en Syrie), ce qui comprend les postes de commandements, les nœuds de communication, les dépôts de pétrole, les dépôts de munitions, les voies d’approvisionnement, etc.

Enfin, les Russes ont lancé une puissance de feu incroyablement intense sur Daech le long de secteurs essentiels du front. Erdogan semble envisager deux options. Sans titre. Le Secrétaire général de l’Otan, M.

sans titre

Jens Stoltenberg, a déclaré le 2 février qu’il approuvait la proposition du secrétaire d’État à la Défense Ashton Carter de multiplier par quatre les troupes et les armements américains en Europe, pour lutter contre l’agression russe. Carter l’avait dit un peu plus tôt le même jour, dans cette annonce sur le réarmement américain pour la guerre contre la Russie : «Nous renforçons notre posture en Europe pour soutenir nos alliés de l’OTAN face à l’agression de la Russie. Les États-Unis se préparent à envahir la Russie. A la fin de 2017, les États-Unis seront prêts à envahir la Russie. Le XXIe siècle, une ère de fraude. Semaine 16 de l’intervention russe en Syrie. Bientôt une invasion par les États-Unis ?

Semaine 16 de l’intervention russe en Syrie

…ou simplement une vedette américaine du show Par le Saker US – Le 31 janvier 2016 – Source thesaker.is Cette semaine a été marquée par des succès importants de l’Armée syrienne dans la région de Sheikh Miskeen de la province de Daraa dans le sud du pays. Entre-temps, dans le nord, l’Armée syrienne poursuit son offensive au nord de la base aérienne stratégique de Kuweires. Mais ces succès militaires ont été éclipsés par des rumeurs de l’installation par les États-Unis d’une base aérienne au nord de la Syrie, peut-être près de Rmeilan, une ville dans le gouvernorat de al-Hasakah au nord-est du pays, et que cela pourrait être la préparation d’une intervention au sol des États-Unis.

Écoutez-le clamer ( en anglais) que les États-Unis sont capables d’«éliminer Daech». ATTENTATS ISLAMISTES − LETTRE OUVERTE AU PREMIER MINISTRE (par Roger Holeindre) Roger HoleindrePrésident du Cercle National des CombattantsAncien Député Monsieur le Premier Ministre, J’ai attendu avec patience la fin des trois jours de deuil national pour vous envoyer cette lettre, car je ne voulais pas vous donner l’occasion de m’insulter comme vous avez l’habitude de le faire depuis des mois, en accusant les Français de Droite de ne pas aimer leur pays.

ATTENTATS ISLAMISTES − LETTRE OUVERTE AU PREMIER MINISTRE (par Roger Holeindre)

Si, comme la totalité de mes amis, je suis pour l’UNION SACRÉE face aux tueurs islamistes, je crois n’avoir aucune obligation d’obtempérer à vos ordres, car vous faites partie des hommes du gouvernement qui sont responsables de la situation désastreuse dans laquelle se trouve notre pays. NATION. Téhéran dicte ses conditions et monnaiera son pétrole en euros!

L’Iran souhaite que l’achat de son pétrole se fasse en euros et non en dollars, selon une source de Reuters proche de la Société nationale iranienne du pétrole (NIOC). Téhéran présentera ainsi des factures en euros pour les contrats nouvellement signés avec l’entreprise pétrolière française Total, l’espagnole Cepsa et Litasco, filiale de courtage du géant russe Gazprom. L’Iran demande également à ce que les paiements qui étaient jusque-là gelés du fait des sanctions internationales soient versés en euros.

Aussi l’Inde devra-t-elle s’acquitter du règlement d’une facture s’élevant à six milliards de dollars en euros (soit 5,3 milliards d’euros), a-t-on appris de sources proches du gouvernement indien.