background preloader

Articles sur Java

Facebook Twitter

Avec JavaPoly.js, les navigateurs web exploitent Java sans applet. La bibliothèque JavaPoly.js, qui se présente comme un polyfill, n’en est actuellement qu’à ses premiers stades de développement.

Avec JavaPoly.js, les navigateurs web exploitent Java sans applet

(crédit : D.R.) Actuellement en cours de développement, le projet de bibliothèque JavaPoly.js importera dans JavaScript du code Java existant qui sera directement invoqué par le langage de script. Il se présente comme un polyfill qui apporte aux navigateurs web des capacités dont ils ne disposent pas d'origine. En combinant les univers Java et JavaScript, la JavaPoly.js étend le support de la machine virtuelle Java aux navigateurs web à travers une bibliothèque se présentant comme un polyfill (code additionnel qui fournit des capacités que le navigateur n’apporte pas lui-même).

JavaPoly.js permet aux développeurs d’importer du code Java existant et de l’invoquer depuis JavaScript. Des plugins JVM natifs pour Chrome et Firefox Les développeurs JavaPoly.js conçoivent actuellement des plugins JVM natifs pour Chrome et Firefox. De l'autisme au développement Java. Oracle corrige les failles de ses produits… et de Java. Oracle vient de livrer son Critical Patch Update d’avril, comprenant la correction d’une foule de failles de sécurité critiques, présentes dans plusieurs de ses produits.

Oracle corrige les failles de ses produits… et de Java

Commençons par les offres les plus connues : Oracle Database : 5 failles, dont 2 exploitables à distance ;E-Business Suite : 7 failles, dont 6 exploitables à distance ;Fusion Middleware : 22 failles, dont 21 exploitables à distance ;MySQL : 31 failles, dont 4 exploitables à distance ;Oracle Linux & Virtualization : 4 failles, dont 3 exploitables à distance.

Poursuivons avec les autres produits d’Oracle : Terminons par Java, pour lequel 9 failles sont corrigées, toutes étant critiques et exploitables à distance. Autant dire que cette offre – largement installée sur les PC desktops – devra être mise à jour sans tarder. Java SE 8u92 est aussi présenté, avec des fonctionnalités permettant de choisir de quitter la JVM lorsque la mémoire système vient à manquer. Crédit photo : © wk1003mike – Shutterstock. Pas d'accord sur Java entre les CEO de Google et d'Oracle. Sundar Pichai, CEO de Google, et Safra Catz, co-CEO d'Oracle, se sont rencontrés pour une médiation, sans trouver d'issue au litige qui oppose leurs sociétés dans l'utilisation abusive de Java pour Android.

Pas d'accord sur Java entre les CEO de Google et d'Oracle

(crédit : D.R.). Les CEO de Google et d'Oracle se sont rencontrés pendant 6 heures ce vendredi pour régler le litige relatif à l'usage de Java dans Android, Oracle réclamant 8,8 milliards de dollars de dommages-intérêts à Google. Mais aucun accord n'a été trouvé entre les deux parties. Le procès est programmé pour le mois prochain. Safra Catz, co-CEO d'Oracle, et Sundar Pichai, CEO de Google, se sont réunis pendant six heures vendredi dernier sans parvenir à un accord pour mettre fin à la plainte pour violation de droit d’auteur déposée par Oracle. « La médiation ayant échoué, la cour considère que le litige devra être jugé. Dans sa plaidoirie, Oracle va essayer de convaincre le jury du bien-fondé de sa demande de dommages-intérêts estimés par l’éditeur à 8,8 milliards de dollars. Microsoft ne veut plus porter les applications Android vers Windows 10.

Lightbend lance un framework de microservices pour Java. Mark Brewer, CEO de Lightbend (ex-Typesafe), veut faire bénéficier les développeurs Java de l'expérience que sa société a acquise sur Scala.

Lightbend lance un framework de microservices pour Java

(crédit : D.R.) Pour moderniser les infrastructures applicatives, Typesafe, qui vient de troquer son nom pour Lightbend, annonce son framework pour développeurs Java, Lagom, permettant de bâtir des architectures de microservices distribuées. Le framework sera proposé sur GitHub début mars pour les développeurs Java. Une version pour Scala suivra. L’éditeur de la plateforme de développement Reactive, qui vient d’abandonner le nom de Typesafe au profit de Lightbend, s’apprête à lancer son framework open source Lagom qui fournira pour Java des architectures de microservices.

Prévu pour début mars, le framework Lagom utilise la technologie middleware orientée messages Akka de Lightbend, de même que son outil de déploiement de microservices ConductR et son framework Play pour bâtir des applications web avec Java et Scala.