background preloader

Expérience client retail

Facebook Twitter

Grande conso: les meilleures opé commerciales de juillet vues par Mobeye. Retail : le SMS comme levier de transaction ? Le texto-commerce vous connaissez ?

Retail : le SMS comme levier de transaction ?

C'est peut-être la future lubie des marques: le commerce conversationnel. INfluencia analyse le phénomène. Les marques s'entichent aussi rapidement d'un nouveau support d'engagement qu'un ado boutonneux de la première fille sexy qui lui sourit tendrement. Dans sa quête de conversation avec le consommateur, elles sautent sur la première tendance venue, quitte à réfléchir après coup. Le pourquoi de la forme prime, c'est le nouveau paradigme. Il y a presque huit mois maintenant, Madrona Venture Group lançait une start-up, ReplyYes au concept intriguant. Le réussite de ce que ReplyYes décrit comme du commerce conversationnel, Madrona Venture Group pouvait l'anticiper. Bonial propose une application de geofencing. Appsnet renforce la relation client des commerces de proximité. Le pouvoir du SMS est considérable pour les entreprises.

Appsnet renforce la relation client des commerces de proximité

Avec la communication virtuelle, Appsnet construit une nouvelle relation de proximité avec le client. Renforcer la relation client, telle est l’ambition d’Appsnet. Ce service est dédié à tous les professionnels de proximité. Restaurants, Magasins de chaussures, de vêtements ou fleuristes. Appsnet transmet les dernières promotions ou collections à la clientèle du commerçant.

Mail – Retrouvez votre Webmail, boite mail et adresse mail. Futur : Le magasin doit devenir sensationnel ! Les Français veulent s'émerveiller !

Futur : Le magasin doit devenir sensationnel !

Face aux grandes évolutions du commerce jumelé au numérique, les consommateurs attendent plus du point de vente. L’étude STOR’eBOARD de Dentsu Aegis se projette sur les attentes de nos compatriotes. Je t’aime toujours mais tu ne me donnes pas assez… C’est un peu le sentiment des Français qui expriment une très grande frustration à l’égard du point de vente physique tout en soulignant leur attachement. Le cahier prospectif sur le futur des magasins, réalisé par Dentsu Aegis indique entre autre que 40% des Français pourraient se passer de magasin physique si le numérique proposait les mêmes services. Ce qui est évidemment impossible car chacun, malgré les passerelles entre on et off line, a son propre territoire d’expression.

D’autres chiffres prouvent que nos compatriotes sont devenus très exigeants et que malgré les moyens mis en jeu pour améliorer le point de vente et le changer en lieu de vie numérisé, beaucoup reste à faire. Digital retail : pourquoi et pour qui ? - Influencia. La grande affaire.

Digital retail : pourquoi et pour qui ? - Influencia

Des écrans, des bornes, des QR codes, des beacons, du data catching, du data monitoring… Mais pour faire quoi ? Pour équilibrer le combat offline/online ? Pour faire de « l’experiential shopper » ? Ou tout simplement pour faire du digital pour du digital ? Des écrans on en a partout. Un nouveau mode de consommation Car aujourd’hui, nous n’achetons plus comme avant.

L’achat a donc muté. C’est ainsi que certaines enseignes ont parfaitement compris que l’enjeu se situait plus sur la numérisation du service en point de vente que sur une digitalisation souvent gadget de « l’expérience shopper ». Digitas LBI publie un livre blanc sur la micro-localisation in store : un focus sur les beacons. Carrefour et Nutella inaugurent la première tête de gondole digitale. Qui ?

Carrefour et Nutella inaugurent la première tête de gondole digitale

Guillaume du Gardier, Interactive Media Manager France de Ferrero (en photo), Michel Bellanger, Responsable Marketing de Carrefour Media, Elie Aboucaya et Mathieu Azorin, dirigeants de STORETAIL Marketing Services, qui accompagne les marques et les distributeurs dans l'animation du point de vente en ligne. Quoi ? La première campagne d'envergure menée sur les drives en France par Nutella, à l'occasion de la Chandeleur, avec ses résultats. Combien ? - Un taux de conversion multiplié par 8,5 entre les exposés et les non exposés au dispositif. - Des ventes multipliées par 3 par rapport à l'année passée (en volume et en valeur) et par 2 par rapport aux deux semaines précédent l'opération.

Comment ? Après huit ans en agence média, Elie Aboucaya et Mathieu Azorin ont lancé STORETAIL à l'automne 2013 avec pour ambition d' accompagner les marques et les e-commerçants dans la gestion des plans d'animation marketing sur les circuits de distribution en ligne. Benoit Zante. Magasins connectés: Le #Digital tuera-t-il le #Retail ? Le digital influence 36 % des dépenses en magasin … 71 % des consommateurs recherchent en magasin la variété de choix offerte sur Internet … 84 % des visiteurs en magasin utiliseraient leurs terminaux mobiles avant et pendant leur visite … 70 % des visiteurs du site boulanger.fr se rendent ensuite en magasin … Je continue ou vous avez compris où je veux en venir ?

Magasins connectés: Le #Digital tuera-t-il le #Retail ?

L’époque où le magasin était un simple lieu de vente où le consommateur découvrait une marque, ses produits, ses prix, est révolue (et depuis un petit moment pour tout vous dire !) ! Comme les chiffres en attestent, le digital fait désormais parti du point de vente, que la marque le veuille ou non ! Les consommateurs, hyper-connectés, digitalisent les points de ventes grâce à leurs smartphones, et je ne parle pas encore des montres connectés ou des Google Glass. L’émergence de magasins connectés. Media - Quelle feuille de route pour le commerce de demain ? Publié le 17 mars 2014 Aujourd'hui, les retailers assistent, dans leurs interactions avec les clients, à une transition rapide entre les points de contact physiques et numériques.

Media - Quelle feuille de route pour le commerce de demain ?

La génération de trafic en magasin, qu’il soit physique ou digital, n’est plus une fin en soi. Comment répondre à ce nouveau paradigme ? Article paru dans la revue papier et digitale N°8 : Le contact, essaie encore une fois Le parcours client a longtemps été dessiné de manière linéaire : les points de contact classiques (télé, print, radio) étaient un « stimulus » pour emmener en magasin, le seul point possible de l’expérience marchande. Digital et physique indistinctement Aujourd’hui, ce parcours est plus complexe, diffus et transformé par la technologie qui a fait exploser le parcours traditionnel. Les points de contact sont multiples et de moins en moins hiérarchisés. Des consommateurs cherchant une expérience plus ouverte Exister sur tous les points de contact WalMart l’a bien compris.