background preloader

Cetelem

Facebook Twitter

{{ metatags.title }} Data : 10 façons dont le Crédit Mutuel utilise sa DMP. Qui ?

Data : 10 façons dont le Crédit Mutuel utilise sa DMP

Rémi Deltombe, responsable de projets digitaux du Crédit Mutuel Nord Europe. Quoi ? Ça suffit le gâchis avec l'ADEME et le Ministère de l'Environnement - Campagne de pub. L’ADEME et le Ministère de l’Environnement de l’Énergie et de la Mer, lancent, avec l’agence ici Barbès, une campagne media nationale en direction de tous les acteurs de la chaîne alimentaire (particuliers et professionnels) pour les inciter à lutter, chacun à leur niveau, contre le gaspillage.

Ça suffit le gâchis avec l'ADEME et le Ministère de l'Environnement - Campagne de pub

Chaque année en France, 10 millions de tonnes de nourriture finissent à la poubelle et l’objectif 2025 des pouvoirs publics est de réduire de 50 % le gaspillage sur l’ensemble de la chaîne alimentaire. Les crédits à la consommation ont de nouveau la cote. Le regain est net dans le secteur du crédit à la consommation.

Les crédits à la consommation ont de nouveau la cote

Le marché vient en effet de progresser de 6% en un an et les Français se remettent à emprunter pour financer un projet. Les chiffres ne sont certes pas aussi spectaculaires que dans l’immobilier, mais les taux de crédit sont également en baisse et selon une étude de meilleurtaux.com, à laquelle Europe 1 a pu avoir accès en avant-première, les Français empruntent désormais plus d'argent lors d'un emprunt. 2.000 euros de plus en moyenne. Sur un an, la somme moyenne empruntée est en hausse de 2.000 euros et le montant total moyen des emprunts passe ainsi de 11.000 à 13.000 euros. L’emprunteur type, lui, a 39 ans et prend un crédit sur 51 mois en moyenne, soit un peu plus de 4 ans. Des taux autour de 3%. [INSIDERS] En 2015, les ménages ont emprunté sur Prêt d’Union en moyenne… La story : La plateforme de crowdfunding de prêts entre particuliers Prêt d'Union vient de franchir les 250 millions d'euros de prêts émis, quatre ans après avoir financé son premier client.

[INSIDERS] En 2015, les ménages ont emprunté sur Prêt d’Union en moyenne…

Au-delà du montant, c'est également l'accélération qui est importante puisque sur la seule année 2015, ce sont 130 millions d'euros qui ont été octroyés à 17 000 ménages français. «Le montant moyen des crédits financés s’élève à 8 100 euros, sur des durées d’emprunts comprises entre 2 ans et 6 ans, la durée la plus choisie étant la maturité 5 ans avec 31% des crédits. 35% des crédits servent à financer des travaux ou l’achat d’un véhicule d’occasion, 39% des projets d’équipement divers ou des besoins de trésorerie. 100% des prêts sont des crédits amortissables à taux fixe, Prêt d’Union se distinguant toujours de l’ensemble du marché en refusant de proposer des crédits renouvelables», détaille la société. 18 start-up ont déjà été sélectionnées pour intégrer IONIS361.

L’emploi. " Une nouvelle conception des services financiers pour le monde mobile... - Influencia. Dans l’écosystème changeant de la « fintech », InVenture utilise la data science pour application mobile.

" Une nouvelle conception des services financiers pour le monde mobile... - Influencia

Le but ? Innover et redorer le blason du micro crédit dans les pays émergents. Rencontre à Los Angeles avec une start-up pionnière qui ne contente même plus du suppléer les banques. Dans la Silicon Valley, changer le monde est une ambition tellement clamée qu’être louée comme sauveuse du globe constitue un produit d’appel un tantinet galvaudée pour n’importe quelle start-up bien intentionnée. Présentée fin 2015 par le magazine nord-américain « Entrepreneur » comme une patronne du bien dont l’entreprise impacte positivement la planète, Shivani Siroya, qu’INfluencia a rencontré à Los Angeles, invite la data science humaniste dans une industrie que les nouvelles technologies sont en train de profondément modifier : les services financiers.

Plus de 100 000 prêts accordés en 2015 Le pouvoir de déterminer son propre futur. Cetelem dévoile ses priorités 2016. Cette année, la financière va surtout se consacrer à déployer un nouvel outil d'aide à la vente chez ses partenaires distributeurs, à développer des programmes de fidélité en après-vente chez des constructeurs et des distributeurs, et enfin à monter en puissance chez Volvo.

Cetelem dévoile ses priorités 2016

La dispersion ne sera pas à l'ordre du jour chez Cetelem en 2016. Sur l'exercice, la financière va se consacrer à trois grands chantiers. Le premier sera de monter en puissance chez Volvo Car France, son nouveau partenaire constructeur depuis le 1er décembre 2015 via BNP Paribas Personal Finance (à cette date, Suzuki et Ligier faisaient déjà partie des partenaires constructeurs de Cetelem). "Nous souhaitons accompagner au mieux son réseau et y mettre en place des offres innovantes, explique Christophe Michaëli, le directeur France des marchés automobiles et loisirs de Cetelem.

Nous avons déjà formé ses vendeurs et déployons une application de tarification pour smartphone. " Crédit renouvelable : un prêteur sur dix ne respecte pas la réglementation. Accueil > Actualité > Crédit Par Vincent MIGNOT - Publié hier à 16h49 - Réagir Crédit renouvelableConsommationLoi, texte et décret.

Crédit renouvelable : un prêteur sur dix ne respecte pas la réglementation

Le 1er salon du Véhicule Electrique est à Val d’Isère. La carte de crédit connectée : nouvelle innovation Darty. Banques : le top 10 des litiges avec leurs clients. Accueil > Actualité > Banque Par Vincent MIGNOT - Publié hier à 14h09 - Réagir BanquesMédiateurCarte bancaireFraudePrêt immobilierAssurance emprunteur © Jeanette Dietl - Fotolia.com Le rapport 2014 du médiateur de la FBF, récemment publié, fournit un aperçu chiffré des sujets de discorde qui opposent le plus fréquemment les banques et leurs clients.

Banques : le top 10 des litiges avec leurs clients

Un classement dominé par les problèmes liés aux paiements par carte bancaire et à la tarification. Comment Visa a monté une opération de brand content avec ses partenaires retailers. Pour promouvoir les offres de réduction associées à la carte Visa Premier, et du même coup démontrer son utilité quotidienne, la marque Visa a décidé de concevoir une opération éditoriale sous la forme d'une prise de parole contextualisée au sein de trois magazines du groupe Mondadori (Biba, Grazia et L'Auto-Journal).

Comment Visa a monté une opération de brand content avec ses partenaires retailers

Une double cible : externe avec les clients, interne avec les partenaires Fidéliser ses clients et en conquérir d'autres alléchés par les services annexes que propose la carte Visa Premier tout en mettant en avant ses partenaires : Visa crée une opération à effet " kiss cool ". D'un côté, la marque communique auprès de ses clients et prospects les avantages hors services bancaires qu'offre l'achat d'une carte Visa Premier, en l'occurrence des offres de réduction et de découverte de produits et services de ses partenaires retailers. Crédit à la consommation : des offres personnalisées grâce aux Big Data - Les Echos. Marchés Financiers Les marchés boursiers décrochent brutalement Les indices boursiers ont brutalement perdu du terrain vers 12h.

Crédit à la consommation : des offres personnalisées grâce aux Big Data - Les Echos

Chine, Grèce ... les foyers d’inquiétude se multiplient, après l’euphorie du début... Médias. De l'intérêt de lier crédit et carte bancaire pour s'adapter aux nouveaux usages de consommation - Les Echos. Crédit à la consommation (infographie) - Les organismes de crédit jugés par leurs clients. « Living the change » avec la BNP. Les consommateurs souscrivent moins au crédit revolving - Actualité : Distribution (#450389) Les lois Lagarde et Hamon, qui encadrent la pratique du crédit renouvelable, ont rencontré l'effet escompté : les Français ne contractent plus ce prêt de manière systématique. D'après un bilan dressé par l'Association française des sociétés financières, le nombre d'ouvertures annuelles a baissé de 16% entre 2010 et 2014.

En 2010, lorsque la loi Lagarde réforme le crédit à la consommation, le prêt renouvelable est pointé du doigt. Le fonctionnement de ce crédit, dont la réserve se reconstitue à mesure que les remboursements sont effectués, était le cheval de bataille des associations de consommateurs, qui l'accusaient d'être à l'origine de nombreuses situations de surendettement. IT-expert Magazine Digitalisation de la relation bancaire : offrir les clés de la relation au client. Livrets : combien garder comme épargne de précaution ? Accueil > Actualité économique Par Benoît LETY - Publié hier à 11h07, mis à jour aujourd'hui à 12h00 - Réagir Mots-clés : Banque Postale, Banques, Crédit Agricole, Livret A, Social, Société Générale.

La revue INfluencia : Le marketing responsable va-t-il devenir sincère ? Que vaudront les bons discours et les bonnes intentions des entreprises dans cinq ans ? Greenwashing, brand content washing, localwashing, fair washing... La surenchère va-t-elle s'arrêter ? Des progrs, certes, mais un manque de cohérence globale.