background preloader

Conflit Israëlo-palestinien

Facebook Twitter

La bourse et une compagnie aérienne d’Israël ont été victimes de pirates. Cyber-attaque contre Téhéran, par Philippe Rivière. « Un nouveau Tchernobyl !

Cyber-attaque contre Téhéran, par Philippe Rivière

» En ce début de 2011, M. Dmitri Rogozin, l’ambassadeur russe auprès de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN), fait sensation en demandant l’ouverture d’une enquête sur Stuxnet, le virus informatique qui a attaqué les installations nucléaires iraniennes au cours des derniers mois. Ce virus, affirme-t-il, aurait pu conduire à une explosion thermonucléaire à Bushehr, la centrale de production d’énergie nucléaire située au sud du pays. Une hypothèse « virtuelle [et] complètement infondée », répond l’expert en sécurité allemand Ralph Langner, auteur en septembre de la première étude complète sur ce virus. « Tout d’abord, Stuxnet ne ciblait pas Bushehr. » C’est en effet Natanz, où sept mille centrifugeuses enrichissent de l’uranium, qui est touchée. « Et même dans ce cas, il n’aurait pu interagir avec les systèmes du circuit primaire [au contact de la radioactivité]. » Quelques faits semblent établis.

Quand Israël attaquera-t-il l'Iran ? Il y a deux ans… Interrogé il y a quelques jours pour savoir quand Israël attaquerait l’Iran, Patrick Clawson, chercheur au Washington Institute for Near East Policy (Winep), un think-tank lié au lobby pro-israélien, répondait : « Il y a deux ans » (cité par Scott Shane, « Adversaries of Iran Said to Be Stepping Up Covert Actions », The New York Times, 11 janvier).

Quand Israël attaquera-t-il l'Iran ? Il y a deux ans…

La Syrie, coupure Net. Vendredi, jour de manifestation de l'opposition, la Syrie n'était plus reliée à Internet. Les fournisseurs d'accès, proches ou aux mains du régime, semblent être derrière ce blackout de 24 heures. Le martyr Hamza Al-Khateeb, jeune syrien de 13 ans arrêté et atrocement torturé, n’aurait jamais dû sortir du pays aux yeux du régime de Bachar Al-Assad. Les images de la dépouille du jeune garçon ont été diffusées sur YouTube et reprises dans le monde entier, confirmant les rumeurs des sauvages agressions que le régime syrien commettrait contre sa population.

IRAN

Conjoncture : Cyber-guerre : Israël passe à la contre-attaque. Après l'offensive du «hacker saoudien», un collectif de pirates israéliens, apparemment civils, s'en prend à la bourse d'Abou Dhabi et des Émirats.

Conjoncture : Cyber-guerre : Israël passe à la contre-attaque

La guerre virtuelle continue sur Internet entre «hackers» Israéliens et Arabes. Une contre-attaque israélienne fulgurante a répondu mardi à l'offensive d'internautes pro-Arabes de ces derniers jours contre des sites web israéliens. Un groupe de «hackers», se présentant comme l'«équipe des Forces de Défense Israéliennes» a conduit à la fermeture des sites des bourses d'Arabie saoudite et des Émirats Arabes Unis.   Des virus informatiques en lieu et place de missiles <script> identifiant_article = 11675. Mardi 17 janvier 2012 - 18h:43 Saleh -al-Naami -Al Ahram La perspective d’une guerre cybernétique contre Israël gagne du terrain et devient un très fort sujet de préoccupation parmi les responsables de la sécurité et de la stratégie de Tel Aviv, écrit Saleh Al-Naami.

  Des virus informatiques en lieu et place de missiles <script> identifiant_article = 11675

Conjoncture : Le «hacker saoudien» frappe encore en Israël. Les sites de la Bourse de Tel Aviv et de la compagnie aérienne El Al figurent parmi les victimes de nouvelles attaques informatiques.

Conjoncture : Le «hacker saoudien» frappe encore en Israël

La cyber-intifada fait rage au Moyen-Orient. Un pirate informatique que les médias israéliens ont baptisé le «hacker saoudien» avait divulgué la semaine dernière les numéros de cartes de crédit de 20 000 Israéliens. Il a repris ses attaques lundi contre plusieurs sites dans l'État hébreu. Aussi connu sous son pseudonyme OxOmar, il a annoncé qu'il travaillait avec un groupe de pirates informatiques palestiniens, et dit agir pour des motifs politiques. Les attaques ont eu lieu lundi contre les sites de plusieurs ministères en Israël, la bourse de Tel Aviv et le site de la compagnie israélienne El Al, ainsi que celui de plusieurs banques. Anonymous publie des détails sur les systèmes SCADA israéliens. Un membre d'Anonymous a publié sur Pastebin une liste et des détails de connexions pour entrer dans les systèmes SCADA israéliens Un membre du collectif d'hacktivistes Anonymous a publié une liste des systèmes SCADA (Supervisory Control and Data Acquisition) israéliens et des détails sur les identifiants de connexion présumés.

Anonymous publie des détails sur les systèmes SCADA israéliens

L'utilisateur, qui utilise le pseudo Twitter @FuryOfAnon, a posté ses informations sur Pastebin accompagnées du message: « Qui veut s'amuser avec les systèmes SCADA israéliens ? » Le billet sur le site Pastebin contient une liste d'URLs en équivalents IP, qui, d'après le hacker, renverraient aux interfaces d'administration des systèmes qui sont utilisés pour surveiller les équipements automatisés SCADA dans les installations industrielles. La plupart des URLs mentionnées dans le message original ne sont plus accessibles. Mais le pirate a publié une seconde liste qui contient de nouvelles adresses de systèmes SCADA israéliens. « Accéder à leurs systèmes. Cyberguerre contre Israël : les amis de mes ennemis sont mes ennemis. Cyberguerre contre Israël : les amis de mes ennemis sont mes ennemis par Gerard Fredj Les hackers anti israéliens s'en sont pris, lundi soir, à plusieurs sites gouvernementaux de l'Azerbaïdjan.

Cyberguerre contre Israël : les amis de mes ennemis sont mes ennemis

Les sites du ministère de l'intérieur, de celui des télécommunications, comme celui du parti au pouvoir et de la cour constitutionnelle sont "tombés" et leur pages d'accueil remplacées par des messages anti israéliens et de menaces. Pourquoi l'Azerbaïdjan? Parce que pays, musulman, et ancienne république de l'URSS est le principal allié musulman d'Israël. Sur le site du ministère de l'intérieur, apparaissait lundi soir une image de Shimon Peres, avec son homologue azerbaïdjanais, Ilham Aliyev, président de l'Azerbaïdjan, un diable planant au dessus de leur tête. L'autre guerre israélo arabe : hackers israéliens et saoudiens. OxOmar, qui se présente comme un hacker saoudien, invite les hackers arabes et musulmans à attaquer des objectifs israéliens.

L'autre guerre israélo arabe : hackers israéliens et saoudiens

Il a lui même mis en ligne depuis le début du mois de janvier des numéros de carte de crédit israéliennes et a continué à se faire remarquer dans la cyberguerre arabo-israélienne. "Salut, c'est 0xOmar du groupe-xp, le plus grand groupe de hackers wahhabites (interprétation rigoriste de l'islam) d'Arabie saoudite", proclame le pirate dans un communiqué le 3 janvier. Une cyberguerre fait rage en Israël.